Projet piscine : 4 questions à se poser pour bien démarrer

projet-construction-piscine

Il faut prévoir l’emplacement, l’usage, le budget et le pisciniste

Un projet piscine demande un travail de réflexion et de synthèse préalable pour arbitrer entre “ce que l’on veut faire” et “ce que l’on peut faire”. Comme il s’agit souvent d’un investissement affectif et financier important, on peut l’apparenter à un mini-projet immobilier.

Pour donner vie à son projet, et d’autant plus lorsque l’on n’y connait rien ou pas grand chose, il est préférable de commencer par se poser les bonnes questions pour prendre les bonnes décisions. Le point de départ de tout projet de construction de piscine commence par les 4 points suivants : choisir l’emplacement, déterminer l’usage présent et futur de sa piscine, évaluer le coût de son projet, choisir le pisciniste.


1 – Quel est le meilleur emplacement ?

Choisir l’emplacement de sa piscine est le point de départ obligatoire. Il va déterminer en grande partie les possibilités qui s’offrent à vous. A ce stade, peu importe le budget dont vous disposez car tout repose sur l’emplacement prévu et ses caractéristiques.

Le choix de l’emplacement va déterminer la taille, la forme et les conditions d’utilisation de sa future piscine. En partant de l’espace disponible et des emplacements possibles, vous allez commencer par avoir une idée de la taille et de la forme potentielle de votre piscine.

La taille du bassin est toujours limitée par l’espace disponible. Certaines formes et configurations de bassins seront mieux adaptées ou plus évidentes selon l’emplacement prévu.

Les autres paramètres qu’il faut obligatoirement intégrer dans l’équation sont
– le type de sol / sous-sol : relief, composition (terre, argile, pierre…), présence de nappe phréatique.
– l’ensoleillement et l’exposition au soleil du matin au soir : la température de l’eau et les conditions de chauffage en dépendent.
– l’exposition au vent : une piscine protégée du vent ou bien orientée face aux vents dominants est plus agréable et demande moins d’entretien.
– la proximité du voisinage : autant pour votre confort personnel que pour les nuisances sonores.

De nombreux piscinistes proposent des configurateurs de piscine permettant de simuler différentes configurations. Le rendu est plus ou moins proche de la réalité selon les possibilités logicielles. Vous pouvez également en trouver en ligne ou dessiner vous-même un plan à l’échelle pour essayer différentes configuration ou encore utiliser des piquets et des fils comme le ferait un maçon.

2 – Quelles envies et quelle utilisation ?

Avoir une piscine c’est d’abord se faire plaisir et faire plaisir à toute la famille, surtout aux enfants. L’offre en matière de piscine est tellement diverse que l’on peut facilement choisir un type de piscine en résonance avec ses envies. Il faut prendre en compte l’usage présent et futur que l’on souhaite faire de son espace piscine.

Pour cela il faut mettre en regard la fréquentation et l’utilisation souhaitée ou probable du bassin :
– Fréquentation : profil des baigneurs, nombre, âge, temps de baignade, périodes.
– Utilisation plutôt détente : farniente les pieds dans l’eau, balnéothérapie, baignade courte durée, réunions-repas autour de la piscine.
– Utilisation plutôt sportive : nage, jeux d’eau, plongeon.
– Ou un mix des 2.

Si vous avez des enfants, il faut prévoir les usages qu’ils feront demain de votre piscine.

Ce type de questions va vous aider à déterminer la forme la mieux adaptée, le type de fond (plat, pente composée, fosse), les aménagements périphériques (plage, pool house) et les équipements (sécurité, confort).

N’oubliez pas qu’une piscine est un lieu de vie et un pôle d’attraction lorsqu’il fait beau et que l’eau est à bonne température. Au final, on peut profiter d’un espace de bien être dans l’intimité et le confort de son domicile. C’est pour cela que outre la piscine, les aménagements de bord de bassin sont importants et peuvent apporter une réelle valeur ajoutée.

Une piscine est un prétexte facile pour :
– rester chez soi : c’est moins compliqué que d’aller dans une piscine publique ou à la plage (horaires libres, moins de monde).
– organiser des repas ou inviter des proches : grillades, apéros, célébrations, fêtes, soirées.

Il faut aussi mettre ce type de questions au coeur de son projet. Vous n’en serez que plus heureux et plus satisfaits.

3 – Quel budget ?

Le budget est évidemment un élément central du projet. Quelque soit votre budget, vous avez le choix entre différents types de piscine : hors-sol ou enterrée, en kit ou sur-mesure, structure coque / béton / bois / PVC…

Chaque type a ses avantages et ses inconvénients. Dans tous les cas, il faut privilégier la qualité et ne pas hésiter à revoir à la baisse ses exigences (taille, forme) s’il s’agit de passer par une marque reconnue ou un pisciniste / entreprise un peu plus cher, mais dont vous ne doutez pas de la fiabilité.

Dans l’absolu le budget pour une piscine va de 10 à plus de 100 000 €. Il est impossible d’être exhaustif en quelques lignes. Pour avoir une idée plus précise des prix, approcher la question de 2 manières :
– Partir des types de piscine existants et leur prix : Le prix des différents types de piscine.
– Partir de votre budget pour savoir quel type de piscine il vous permet : Quel type de piscine pour mon budget ?

Vous devez vous renseigner sur les prix, comparer les offres et trouver un compromis pour faire le meilleur arbitrage.

4 – Quel professionnel choisir ?

Les piscines privées étaient pendant longtemps un privilège. Et puis elles sont devenues plus accessibles et moins réservées à une élite. Dès lors, le nombre d’intervenants sur ce marché a lui aussi explosé avec des acteurs qui ne sont pas forcément des spécialistes ou qui ne sont pas aussi fiables qu’on le voudrait.

Menez votre propre enquête sur les fabricants, les distributeurs, les artisans avant d’arrêter votre choix. Si Internet est un outil pratique pour s’informer, il est préférable de rencontrer des personnes pour discuter de son projet. Parlez-en autour de vous (voisins, proches, famille qui ont une piscine) pour profiter de leur expérience et trouver les bonnes adresses.

Selon les zones géographiques, il existe des labels qualité qui certifient la fiabilité des procédures et la qualité des matériaux. En France par exemple, « Qualipiscine » et « Certipiscine » sont 2 labels mis en place par la Fédération des Professionnels de la Piscine (FPP). Vous serez plus serein et votre piscine tiendra mieux dans le temps, si elle est réalisée dans les règles de l’art.

De l'aide ? Besoin de contacter un pisciniste ?
Expliquez votre problème ici pour être mis en relation avec des professionnels proches de chez vous. Service gratuit et sans engagement.

Pour plus d'efficacité, renseignez correctement toutes les informations. Champs obligatoires marqués d'une étoile (*).
  • Merci de préciser : type de piscine / abri / spa, forme, dimensions, système de filtration, de désinfection / traitement de l'eau, d'étanchéité, équipements, etc.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Autres articles dans la même thématique


Aucun commentaire

Laisser un commentaire