Kits piscines enterrées : 2 procédés de construction possibles, lequel choisir ?

Il existe 3 types de piscines enterrées : les coques, les maçonnées, les kits. Dans les grandes lignes, les kits piscines enterrées reposent (uniquement) sur 2 procédés de construction.

Le procédé est simple à comprendre. De la structure aux équipements (étanchéité, filtration, pièces à sceller), les différents éléments sont préfabriqués en usine et vendus sur étagère ou catalogue sous la forme d’un pack à assembler. La logique de cette production industrialisée et packagée permet de proposer des prix plutôt bas. Le principe du kit piscine a d’ailleurs été imaginé pour rendre plus accessibles les piscines familiales en dur.

piscine lego

Les kits piscines enterrées : une sorte de jeu Lego pour adultes


L’acheteur est sensé installer et assembler lui même sa piscine. Bien entendu, le coût et la simplicité du montage varient selon le modèle choisi. On peut également se faire assister ou déléguer l’intégralité de la construction à un professionnel. On est alors sur du “prêt à plonger“.


Vous êtes plutôt coffrage ou plutôt panneaux ?

Les kits à enterrer sont soit des coffrages que l’on remplit de béton, soit des panneaux que l’on vient renforcer avant de remblayer. Dans les 2 cas, on parle de piscines modulaires car, selon la taille du bassin, on assemble plus ou moins de modules.

Les différents types de coffrage

Les coffrages peuvent être faits en polypropylène, polystyrène, PVC ou en métal (acier, aluminium, alliage). Pour former la structure on emboîte les blocs que l’on quadrille de ferraille comme pour une construction maçonnée (parpaings, blocs à bancher). On coule ensuite du béton à travers les différents coffrages. Il est préférable de couler le béton en une seule fois, pour éviter des problèmes de raccord.
coffrage-piscine

Selon la taille / type de bassin, les coffrages peuvent être plus ou moins volumineux. Les gros volumes permettent de faciliter le montage et raccourcir le délai de construction.

Il faut que les blocs soient parfaitement calés et positionnés avant de couler le béton. Pour cela, on doit contrôler les mesures, les angles et le point zéro avant de procéder. Pour avoir une structure monobloc où fond et parois forment une seule pièce, on peut couler le radier en même temps que les parois, en emprisonnant le squelette métallique de la dalle de fond dans le raccord aux parois.

En général, les coffrages adressent plutôt des piscines de formes droites (carré, rectangle). Cela dit, on peut aussi trouver des coffrages pour construire des piscines arrondies. L’étanchéité du bassin étant par la suite finalisée par la pose d’un liner ou d’une membrane armée.

Les différents types de panneaux

A l’inverse des coffrages, les panneaux sont des formes pleines, plus ou moins épaisses. Il peut être préférable de couler la dalle de fond, avant de poser les panneaux mais cela dépend des recommandations des constructeurs. Pour stabiliser les parois, on utilise généralement des renforts extérieurs qui sont scellées au radier (jambes de force, piliers raidisseurs, chaînages en béton).

pannneau-waterair-piscine

Ce n’est pas la seule marque, mais Waterair est reconnu comme un leader sur le segment des panneaux métalliques

Les panneaux peuvent être constitués de différents matériaux :
En métal : aluminium, acier, alliage acier/aluminium ou zinc/aluminium. Les panneaux sont boulonnés entre eux et au sol. Ce type de matériau est très résistant, mais doit pour cela être traité anticorrosion.
En béton : Assez légers et faciles à manipuler, ils sont boulonnés les uns aux autres via des glissières ou un système de clavettes. Chaînage en béton armé en haut et en bas de la structure pour consolider l’ensemble. Matière très résistante et économique.
En matière composite ou résine : Légers et faciles à utiliser, ils sont en PVC rigide, polypropylène injecté, polyester, fibre de verre ou polyéthylène. Plus chers que les panneaux en béton.
En bois : On peut enterrer des piscines bois, sous réserve que le bois soit de classe 4 ou 5 et traité par autoclave pour résister à la putréfaction, aux xylophages et aux champignons. Faciles à installer, ce sont plus des madriers que l’on superpose les uns aux autres.

Comme pour les coffrages,
– il faut contrôler les mesures et les angles avant de remblayer.
– l’étanchéité se fera par l’installation d’un liner ou d’une membrane armée.

Quel kit choisir ?

Comme toujours en matière de piscine, le plaisir doit guider votre choix, puis vient le budget, le délai souhaité pour la première baignade, les caractéristiques du sol et de l’emplacement.

Les formes arrondies (haricot, rond) sont plus faciles à réaliser avec des panneaux, mais lors du montage, il faudra être particulièrement vigilant sur le respect des angles pour être conforme au modèle papier et aux mesures du revêtement étanche qui vous est livré dans le kit.

Informez-vous sur les fabricants et leur spécialité : comparez les procédés d’assemblage, comparez les équipements (filtration, épaisseur liner) à qualité égale, vérifiez les garanties proposées. Pour cela, renseignez-vous en magasin et posez des questions, même celles qui peuvent sembler absurdes.

Les piscines à panneaux sont un peu moins chères. Comptez 4-5000€ pour une piscine 8×4 contre 5-6000e pour un équivalent en coffrage que vous installez vous même.

N’oubliez pas :
– d’intégrer les aspects légaux et fiscaux : obligation ou non de demander un permis de construire (en france, c’est obligatoire pour toute construction enterrée de plus de 20m2), prévoir une hausse de sa taxe foncière.
– de vérifier le contenu du kit proposé à la vente pour comparer les prix : système d’étanchéité, type de filtration, plomberie, matériel homologué.


Dans tous les cas, il faut se reporter à la documentation technique fournie par le fabricant pour bien assembler son kit piscine enterré. Et ne pas hésiter à faire appel à des professionnels en cas de besoin, quitte à ce qu’ils réalisent pour vous l’ensemble des travaux.

De l'aide ? Besoin de contacter un pisciniste ?
Expliquez votre problème ici pour être mis en relation avec des professionnels proches de chez vous. Service gratuit et sans engagement.

Pour plus d'efficacité, renseignez correctement toutes les informations. Champs obligatoires marqués d'une étoile (*).
  • Merci de préciser : type de piscine / abri / spa, forme, dimensions, système de filtration, de désinfection / traitement de l'eau, d'étanchéité, équipements, etc.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Autres articles dans la même thématique


Aucun commentaire

Laisser un commentaire