Zoom sur le Revêtement Polyester

Le revêtement polyester est à distinguer de la coque en polyester bien que ce soit le même procédé.

Il peut s’adapter à tout type de piscine (béton, acier, bois, composite) et de forme de bassin : du rectangulaire classique aux formes les plus complexes.

On peut le choisir pour une nouvelle construction, mais il s’utilise plus volontiers pour de la rénovation  : remplacement d’un revêtement existant devenu trop dégradé ou perméable (liner, enduit, peinture, carrelage…), risques de fuites ou de problèmes d’étanchéité structurelle (fissures dans les parois, chocs thermiques, décollement d’enduits).

pose-revetement-polyester

Source www.etancheite-piscine-polyester.fr


Caractéristiques du Revêtement Polyester

Ce n’est pas un produit unique que l’on applique comme une simple peinture en 1 ou 2 couches. Il s’apparente à une coque en polyester car c’est le même procédé de fabrication. Le revêtement polyester est en effet composé de plusieurs couches de produits distincts que l’on superpose les uns sur les autres : résine isophtalique, fibre de verre + résine polyester, gelcoat pour le vernis de finition. C’est pour cette raison qu’on l’appelle aussi un stratifié.

Au final, il forme une couche de 2 à 3 mm, ce qui est plus épais qu’un liner simple ou qu’une membrane armée. Avec une efficacité réelle sur le plan esthétique (ça brille, c’est beau) et pratique (étanchéité, neutralisation des défauts de structure, résistance au temps qui passe).

Petit bémol :

  • ça coûte plutôt cher. Prévoir un minimum de 80 à 100€ le mètre carré. Pour une piscine rectangulaire de 12m par 5m avec 1,50m de profondeur moyenne, on dépasse rapidement les 10 000 euros… Alors qu’on sera plutôt entre 3500 et 5000 euros pour un liner simple en 75/100°.
  • comme les coques polyester, il est très sensible aux pH trop doux (dépôts / traces de calcaire, oxydation des ions métalliques) et potentiellement sujet au risque d’osmose si la mise en oeuvre est mal faite.

On pose un revêtement polyester en 3 étapes

La pose du polyester se fait sur site. Elle est plus ou moins longue selon l’état initial de la surface à recouvrir et le procédé de mise en oeuvre. Comme c’est une opération technique, l’intervention de professionnels expérimentés est recommandée :

  • pour doser correctement les produits,
  • pour avoir une épaisseur homogène sur toute la surface intérieure de la piscine,
  • et pour réaliser un débullage le plus parfait possible.

1 – Ponçage et préparation du support

Le support doit être propre, sans poussière et homogène. Il faut décaper, nettoyer voire poncer à certains endroits (pièces à sceller, etc) toute la surface intérieure du bassin. Une opération qui peut prendre de longues heures.

On applique ensuite une résine d’accrochage ou couche primaire qui fera la liaison entre le support et le revêtement intérieur final. Cette résine isophtalique sert aussi à minimiser le risque d’osmose.

2 – Fibre de Verre + Résine en application manuelle ou à l’aide d’une machine

Les couches suivantes sont en fibre de verre +  résine. Elles servent à l’étanchéité de la piscine.

etancheite-piscine-polyester

Le polyester s’adapte à toutes les formes de bassin

Lorsqu’elle s’applique à la main (recommandé), la fibre de verre se présente en rouleaux que l’on pose sous forme de bandes qui se chevauchent partiellement. On procède ensuite à un débullage en passant un rouleau sur les bandes pour chasser toutes les bulles d’air qui seraient susceptibles de provoquer une osmose entre l’eau du bassin et la résine polyester.

On applique ensuite une couche de résine polyester liquide pour lier la fibre de verre et la rendre étanche. Si elle ne l’est pas d’origine, cette résine est à mélanger avec un catalyseur pour provoquer le durcissement.

Il faut en général appliquer plusieurs couches de fibre de verre + résine polyester pour avoir une bonne épaisseur afin de garantir l’étanchéité et une bonne résistance dans le temps. Inutile de dire qu’en application manuelle le temps de pose peut être long et s’étaler sur plusieurs jours. C’est un passage nécessaire pour être tranquille pour les 10 à 15 saisons à venir.

L’alternative consiste à appliquer le mélange résine / fibre de verre par projection sous pression, à l’aide d’une machine. C’est plus rapide et moins coûteux qu’en manuel mais potentiellement moins solide, moins homogène et moins pérenne qu’une application manuelle lorsque le chantier est en extérieur.

En fait, tout dépend des conditions météo lors de la pose : humidité, température, vent. Ce procédé s’utilise plutôt pour la fabrication des coques en polyester car mis en oeuvre dans des ateliers à atmosphère régulé : taux d’humidité dans l’air, température ambiante, salles grises ou blanches, passage dans des fours pour respecter les temps d’attente/séchage entre 2 couches de résine.

3 – Une couche de gelcoat, mate ou satinée, pour la finition

Le gelcoat est la couche de finition. Il protège les couches précédentes et donne cet aspect brillant si caractéristique. Il peut être teinté avec des pigments pour changer la couleur de l’eau ou l’aspect général du plan d’eau.

On l’applique au rouleau ou avec un appareil de projection. On distingue deux types de gelcoat : le paraffiné qui a un aspect satiné et le non paraffiné qui a un aspect mat.

Comment entretenir le revêtement polyester de sa piscine ?

Comme pour toutes les piscines, le nettoyage de la ligne d’eau est important, pour retarder les phénomènes de décoloration et empêcher “l’enracinement” de dépôts calcaire. A faire au moins une fois par semaine, après de grosses intempéries ou après une grosse fréquentation du bassin.

Il ne faut pas utiliser de produits agressifs (acide chlorhydrique par exemple), même dilués, car ils peuvent attaquer et dégrader le revêtement. Préférez une simple éponge sans grattoir, avec éventuellement un peu de vinaigre blanc pour les tâches tenaces.

Autres précautions :

  • Une piscine ne doit jamais restée vide plus de quelques jours sinon le revêtement pourrait s’assécher et se dégrader de manière irrémédiable (voir les dégradations possibles d’un gelcoat). Le polyester n’échappe pas à cette règle.
  • Attention au pH, au Titre Hydrotimétrique (calcaire) et à la température de votre eau. Il est recommandé de ne jamais dépassé 7,2 – 7,4 pour le pH surtout si votre eau de remplissage est calcaire. Si l’eau est naturellement un peu dure (plus de 20°F), utilisez un séquestrant calcaire en début et en fin de saison. Une eau trop chaude en permanence (plus de 28°C) est aussi néfaste.
  • Etre régulier dans l’entretien de sa piscine et s’informer sur les questions de désinfection et d’équilibre de l’eau (TAC,  pH, TH, etc). Installation de régulateur et d’automates recommandés pour se simplifier la vie.
  • Utiliser des accessoires compatibles avec un gelcoat (tête de balai-aspirateur notamment).

Pour conclure

Le revêtement polyester est l’un des 6 revêtements intérieur de piscine. Les autres sont le liner, le PVC armé, le carrelage (et ses dérivés), la peinture et les enduits.

Il a quelques inconvénients. Il coûte cher car c’est un produit technique. Il est sensible au calcaire et au pH trop basique.

Mais son argument massue est le combo esthétique / efficacité. En plus d’être agréable au toucher et à la vue, le revêtement polyester est l’ami de toutes les piscines : béton, bois, panneaux, formes simples ou complexes.

Il est réputé pour ses propriétés étanches (cf coques de bateaux) et la facilité avec laquelle on peut le réparer : une fissure, un accident ou un défaut postérieur peut facilement se masquer, pourvu qu’on est la même pigmentation de gelcoat.

Si vous êtes intéressé par ce type de revêtement, comparez les prix en contactant les professionnels proches de chez vous.

De l'aide ? Besoin de contacter un pisciniste ?
Expliquez votre problème ici pour être mis en relation avec des professionnels proches de chez vous. Service gratuit et sans engagement.

Pour plus d'efficacité, renseignez correctement toutes les informations. Champs obligatoires marqués d'une étoile (*).
  • Merci de préciser : type de piscine / abri / spa, forme, dimensions, système de filtration, de désinfection / traitement de l'eau, d'étanchéité, équipements, etc.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Autres articles dans la même thématique


Aucun commentaire

Laisser un commentaire