Piscine en Bois : 3 points de vigilance pour bien entretenir le bois

Entretien piscine bois

Humidité, soleil, chocs thermiques sont les principaux agresseurs du bois. Il faut agir !!

En matière de piscine, le bois est un cas particulier. Très prisé pour son élégance naturelle et sa convergence avec le décor naturel des jardins, il est aussi fragile et sensible aux agressions extérieures. Voyons ensemble les bons réflexes à avoir pour garder sa piscine en bois belle et pimpante le plus longtemps possible.


3 points de vigilance pour entretenir correctement le bois de sa piscine

La qualité des bois utilisés pour la fabrication de piscines va de bonne à excellente. En conséquence, la structure bois résiste relativement bien aux assauts du temps. Pourtant, les couches supérieures sont sensibles aux UV (rayonnement solaire), aux variations de températures et aux marques laissées par l’eau. Pour préserver le bois, il faut donc l’entretenir et le préserver face à ces agressions.

1 – L’humidité est la cause principale de dégradation des piscines en bois

Le bois est une matière vivante : il respire. Il absorbe naturellement l’eau et l’humidité. Il dégorge aussi naturellement les molécules d’eau qu’il absorbe. Son humidité est exploitée par différentes formes de vie. Ainsi, dans le même temps, une forte humidité déformera le bois et sera propice à la prolifération de champignons et d’insectes.

Si l’humidité persiste, le bois devient bleu puis noir : il pourrit. Ce constat est flagrant sur les piscines bois enterrées en partie ou en totalité. Si les parties enterrées sont mal protégées de l’humidité dégagée par le sol, la structure de la piscine va pourrir en quelques années. Bien avant la fin de la garantie généralement proposée par les fabricants. Et comme une bonne isolation et protection des parties enterrées est souvent une clause suspensive de garantie, il ne vous restera plus qu’à changer de piscine, car le contentieux peut alors durer et durer…

Faut-il traiter le bois contre les insectes et les champignons ?

La réponse est non si le type de bois est de classe 4 ou 5. Ils résistent bien face aux champignons et aux insectes. Soit de manière naturelle pour certains bois exotiques. Soit de manière artificielle suite à un traitement lors de l’usinage : par chauffage ou par autoclave ou par traitement de surface. Pour ces types de bois, il n’est pas nécessaire de faire un traitement complémentaire pour lutter contre les champignons ou les insectes.

Pour les bois de classes inférieures, en revanche il y a du souci à se faire, surtout si la piscine est installée dans une région humide ou sur un sol humide ou qu’elle est mal enterrée. Pour imager ce propos, on pourrait alors dire que “le ver est dans le fruit“.

Le point de vigilance ici consiste donc à choisir dès le départ le bon type de bois. Plus d’infos ici : Comment bien choisir le type de bois pour sa piscine ?

Le bois de ma piscine peut-il pourrir ?

Là encore, la classe et la qualité de départ du bois ont un rôle majeur. Le risque de pourrissement d’un bois correctement choisi est minime. Mais il faut l’isoler de toutes les sources d’humidité possibles, en particulier celles qui proviennent du sol.

Il faut être très vigilant sur ce point, surtout lorsqu’on décide d’enterrer la piscine. Pour une installation hors sol, il est recommandé d’installer un tissu géotextile sous la structure. Pour une piscine à enterrer, les points de vigilance sont le drainage au niveau du terrassement et la protection des parties bois enterrées. Plus d’infos ici : Astuces et conseils pour enterrer sa piscine en bois

2 – Les chocs thermiques peuvent fendiller le bois

Dans certaines zones géographiques, les différences de température au fil de l’année sont très importantes. De -20°C à +40°C par exemple dans les zones dites tempérées. Couplé aux effets de l’humidité et de la sécheresse, ces chocs thermiques peuvent provoquer des fendillements importants. Entre gonflement et prise de volume d’un côté (humidité, gel) et contraction et perte de volume de l’autre (sécheresse), le bois se fendille. Autant de facteurs qui fragilisent la structure d’une piscine en bois.

Peut-on protéger le bois contre le fendillement ?

Lutte-t-on vraiment à “armes égales” face au caprices de la nature et de la météo ? Pas si sûr… Toutefois, on peut appliquer un produit contenant une substance hydrofuge pour limiter les effets de l’humidité. Certains produits appelés saturateurs et certaines teintures ont des propriétés hydrofuges. Il est conseillé de se reporter à la documentation technique fournie par le fabricant pour connaître les bons gestes et les bons produits.

3 – Le soleil décolore le bois

Le soleil est le bienfaiteur de toutes celles et ceux qui ont une piscine d’extérieur. Il réchauffe l’eau et décuple le plaisir de la baignade, sous réserve que l’on protège sa peau de ses méfaits : coups de soleil, brûlures, insolations. Pour le bois c’est pareil : il se décolore, ternit, devient jaune ou grisâtre à cause de l’exposition permanente au rayonnement ultraviolet. Toutes les piscines en bois ont tendance à perdre leur couleur d’origine face à ce phénomène naturel. Il en va de même pour les margelles et les terrasses en bois.

En réalité, c’est sans dommage pour le bois. Ici, il ne s’agit que d’esthétique et de préférence personnelle. Certains apprécient ce vieillissement naturel du bois. D’autres tiennent à conserver la teinte d’origine de leur piscine.

Comment redonner sa couleur d’origine à une piscine en bois ?

C’est une action en 2 temps.
Passer d’abord une couche de dégriseur. Ce produit agit comme un nettoyant en enlevant tâches et salissures, tout en éclaircissant le bois. Il ne redonne pas l’éclat initial, mais il ouvre les pores du bois où le saturateur va pénétrer.
Passer ensuite un saturateur pour re-teinter le bois décoloré. Ce produit nourrit le bois en profondeur tout en faisant disparaître l’aspect grisâtre. Certains saturateurs contiennent des agents anti-ultraviolet.

Pour être efficace face à la décoloration du bois, c’est une opération à renouveler une fois par an.

Appliquer un vernis ne protège pas le bois face à ce type d’agression. En plus, il empêche au bois de respirer et de dégorger son humidité. C’est donc une fausse bonne solution, mais rien ne vous empêche de le faire si vous préférez un bois ayant cet aspect.


L’entretien du bois d’une piscine en bois est peu contraignant. On peut profiter de ce type de piscine pendant de longues années sous réserve de choisir la bonne essence / classe de bois dès le départ et de le protéger correctement de l’humidité ambiante. En cas de besoin, consultez des professionnels.

De l'aide ? Besoin de contacter un pisciniste ?
Expliquez votre problème ici pour être mis en relation avec des professionnels proches de chez vous. Service gratuit et sans engagement.

Pour plus d'efficacité, renseignez correctement toutes les informations. Champs obligatoires marqués d'une étoile (*).
  • Merci de préciser : type de piscine / abri / spa, forme, dimensions, système de filtration, de désinfection / traitement de l'eau, d'étanchéité, équipements, etc.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Autres articles dans la même thématique


2 Réponses pour Piscine en Bois : 3 points de vigilance pour bien entretenir le bois

  1. joka 21 juin 2014 à 17 h 23 min #

    Bonjour
    Nous avons une piscine bois depuis 1 an. Nous avons très vite constaté que la margelle bois suinte de la résine à de nombreux endroits.
    Apparemment la maitrise du traitement n’est pas fiable. La résine coule en permanence au fond de la piscine et
    se fixe sur le liner. Impossible d’enlever les coulures, elle a aussi engluée la bâche à barre qui recouvre la piscine.
    Quel tritement pout le bois pouvons nous appliquer.
    Merci de nous renseigner à ce sujet.

    • Anthony 23 juin 2014 à 8 h 43 min #

      Peut être en frottant avec un chiffon imbibé d’essence de térébenthine. Ca n’arrêtera pas les coulures (et il vaut mieux laisser le bois “dégorger”), c’est juste pour enlever les traces de résine sur la bâche et le liner.
      Sinon en discuter avec un menuisier ou un spécialiste bois.

Laisser un commentaire