[TUTO] Entretenir sa Piscine : Plan d’Action Quotidien, Hebdomadaire, Mensuel, Annuel

Mais quel bonheur ! Ça y est, vous venez d’acheter votre nouvelle maison avec piscine ou vous venez de signer le bon de commande pour la piscine dont vous rêviez depuis si longtemps !

Le rêve est devenu réalité mais il vient aussi avec son lot de contraintes dont l’entretien et le nettoyage font partie. En vrai propriétaire intelligent, vous aurez vite compris l’intérêt de vous organiser pour prendre soin de votre piscine. Car mal entretenir votre piscine vous coûtera au final plus de temps et d’argent. La maintenance de votre piscine ne s’improvise pas. Mais rassurez-vous, ça devient rapidement une routine au fur et à mesure que l’on apprend à connaître son bassin et ses spécificités.

Ne soyez pas effrayé par le nombre de choses à faire. En fait, vous les faites (ou les ferez) sans même vous en rendre compte…


LE B-A-BA POUR BIEN DEMARRER

La meilleure façon de partir sur de bonnes bases est d’établir un carnet d’entretien. Il vous permettra, à court, moyen et long terme, de suivre la vie de votre bassin et d’en assurer l’excellente santé. On peut ici faire un parallèle avec l’entretien de votre voiture. Si vous l’entretenez mal, vous risquez une détérioration bien plus rapide que si vous l’entretenez régulièrement, ce qui vous coûtera beaucoup plus cher au final.

TENIR UN CARNET D’ENTRETIEN

Si vous venez de faire construire votre piscine par un professionnel agréé, pas de problème, il vous aura remis un carnet d’entretien prêt à l’emploi ainsi que toutes les recommandations  pour utiliser et entretenir correctement votre bassin.

Si vous venez d’acheter une maison avec piscine, peut-être qu’aucun document ne vous a été remis. Ne vous inquiétez pas, vous pouvez contacter la Fédération des Professionnels de la Piscine et du Spa (FPP) pour en obtenir un ou le télécharger ici. Vous trouverez, à partir de la page 42, les exemples de tableaux vous permettant de contrôler les paramètres et les corrections apportées pour la bonne santé de l’eau de votre piscine.

CONNAITRE LE VOLUME D’EAU DU BASSIN

Le volume de votre piscine est important à connaître car il conditionne le dosage des produits et l’étalonnage des régulateurs éventuels dont est équipé le bassin. Si nécessaire, consultez cet article pour savoir comment calculer le volume de votre bassin : rectangulaire, rond, carré, ovale, en L, forme libre, etc.

Cela fait peut-être un certain temps déjà que vous ne vous êtes pas lancé dans des calculs de volume mais vous allez voir que ça vaut la peine de s’y remettre un peu ! Commençons par calculer le volume de votre piscine :

Un rectangle de 8m sur 4m et 1,50m de profondeur a un volume d’eau de 48m³ (8x4x1,5). Votre piscine contient alors 48.000 litres ou 48 m3 d’eau au maximum. Idéalement, vous consignez ce volume dans votre carnet d’entretien.

Comme vous le savez ou comme votre installateur vous l’a dit, il faut renouveler 1/3 de votre eau par an. Ce qui veut dire, dans ce cas-ci, 16.000 litres moins l’apport en eaux de pluie. En France, les statistiques montrent un apport moyen en eau de pluie se situant entre 700 et 800 litres/m²/an. Suivant la région où vous vous trouvez, ce chiffre peut être divisé par 3 ou augmenté de 30%. Si vous prenez une situation minimaliste et estimez une pluviométrie annuelle dans votre région de l’ordre de 250 litres/m²/an, le calcul est le suivant :

250×32 = 8000 litres/an d’eau de pluie. Donc, 16.000 – 8.000 = 8.000 litres ou 8m3 à remplacer chaque année pour notre piscine de 48m3.

Prévoir et stocker les produits d’entretien

Les produits d’entretien constituent une part importante du budget de maintenance. Il est donc essentiel de bien les choisir et surtout de les utiliser de manière adéquate. Votre pisciniste se fera un plaisir de vous conseiller quant à l’achat de vos produits d’entretien. Vous pouvez également consulter le guide d’utilisation des produits pour piscine de la FPP et notre article expliquant les produits chimiques de piscine pour les nuls.

AU QUOTIDIEN, ENTRETENIR SA PISCINE C’EST SURTOUT DU CONTRÔLE VISUEL

1- VÉRIFIEZ LE NIVEAU D’EAU

Un simple coup d’œil suffit pour déterminer si le niveau d’eau est trop élevé ou trop bas. S’il est trop élevé, les skimmers n’écument plus. S’il est trop bas, les skimmers commencent à pomper de l’air.

Pour remonter le niveau d’eau, il suffit de rajouter de l’eau en utilisant le dispositif que vous avez prévu pour ça : tuyau branché sur une arrivée d’eau, pompage, récupérateur d’eau de pluie, etc.

Pour abaisser l’eau à cause de pluies trop abondantes, mettre la vanne multivoie en position «Egout  /Waste» ou brancher un tuyau de siphon ou une petite pompe submersible.

2- VÉRIFIEZ LA POMPE ET LE FILTRE

Vous pouvez vous fier au bruit de la pompe de filtration mais le plus simple est un coup d’œil rapide sur le manomètre du filtre. C’est lui qui vous indiquera si l’eau coule normalement dans le filtre.

Une pression inférieure à la normale indique que quelque chose ne va pas avant la turbine de la pompe : paniers pleins, vannes fermées, niveau d’eau trop bas.

Une pression supérieure à la pression normale signifie que quelque chose ne va pas après la turbine : filtre sale, vannes fermées.

La pression du système fluctue en fonction des positions des vannes du réseau de plomberie de votre piscine. Par exemple, la circulation de l’eau dans le circuit retour à travers les nettoyeurs, les systèmes de chauffage ou les spas séparés crée une contre-pression qui peut augmenter la pression du filtre.

Écoutez la pompe pour repérer des bruits étranges ou inhabituels, et si vous avez un couvercle de pompe transparent, jetez un coup d’œil pour voir comment l’eau coule dans la pompe : présence de bulles d’air ou de déchets.

3- VÉRIFIEZ LE pH ET LE DÉSINFECTANT

OK, vous ne devez pas le faire tous les jours, mais vous devriez le tester au moins 2-3 fois par semaine en pleine saison.

Garder un niveau cohérent de pH et de désinfectant (chlore le plus souvent) est la meilleure chose que vous puissiez faire. Évitez les fluctuations de chloration et ne permettez pas que le pH monte trop haut ou descende trop bas. Vous devriez maintenir un pH de 7,2 à 7,8, et un taux de chlore de 1-2 mg/l. Pour en savoir plus sur les indicateurs, vous pouvez consulter notre article sur les indicateurs utilisés pour mesurer l’équilibre de l’eau.

4- VÉRIFIEZ LES CLÔTURES ET BARRIÈRES

Si vous avez une barrière ou une clôture, jetez un coup d’œil rapide pour s’assurer que les sections de clôture sont bien ancrées, fermées ou verrouillées.

Réparez les sections de clôture qui doivent être réparées. Et comblez les espaces sous la clôture qui pourraient permettre à un petit enfant ou à un animal de passer. Retirez les éléments près de la ligne de clôture qui pourraient être utilisés pour grimper ou enjamber la clôture.

Si votre piscine est bâchée, il faut contrôler que les ancrages au sol sont ok : œillets, piquets, etc.

5- VÉRIFIEZ LE NETTOYEUR DE LA PISCINE

Pour les nettoyeurs à pression qui fonctionnent tous les jours pendant un cycle de 2-3 heures, regardez rapidement si le sac semble plein et videz-le si nécessaire.

Pour les nettoyeurs à aspiration et les nettoyeurs de piscine robotisés, il n’est pas nécessaire de les faire fonctionner tous les jours, sauf si la circulation d’eau de votre piscine est très faible.

Faites fonctionner un nettoyeur de piscine seulement lorsque c’est nécessaire afin d’éviter une usure prématurée de l’appareil. Habituellement, 1 à 3 heures de 1 à 3 fois par semaine suffisent largement.

6- VÉRIFIEZ LES PANIERS

Les paniers de pompes ont généralement un couvercle transparent pour voir si le panier est plein ou s’il y a des problèmes d’écoulement. Les couvercles des skimmers sont rarement transparents donc il faut soulever le couvercle pour contrôler et vider les déchets qui s’y trouvent.

Si la piscine est propre, les paniers de skimmers le sont probablement aussi. Débarrassez-vous des débris ou dépôts de toute sorte susceptibles d’entraver le bon fonctionnement des skimmers. Le but est de maintenir l’aspiration des skimmers forte et efficace. Assurez-vous également que le bac déverseur soit bien en place.

L’ENTRETIEN HEBDOMADAIRE D’UNE PISCINE PREND RAREMENT PLUS D’UNE HEURE

Les actions déjà citées ne sont pas forcément à faire tous les jours mais au moins 2 à 3 fois par semaine. Pour les actions suivantes, c’est à faire ua moins une fois par semaine.

7- NETTOYEZ LA PISCINE

Écumez la surface avec une épuisette, brossez la ligne d’eau, les parois et le fond de la piscine. Si vous avez un aspirateur ou un robot nettoyeur de piscine, vous pouvez le régler chaque semaine pour aspirer le fond de la piscine, mais vous devrez peut-être faire un nettoyage manuel pour retirer certains dépôts.

Le brossage des parois et du fond de la piscine est un excellent moyen d’améliorer la circulation et de prévenir la formation d’algues.

8- VÉRIFIEZ L’ALCALINITÉ

Une vérification hebdomadaire de vos niveaux d’alcalinité est un bon moyen de maintenir votre pH à un niveau cohérent.

Si le TAC (Titre Alcalimétrique Complet) est trop élevé, l’ajustement du pH est difficile.

Si le TAC est trop bas, le pH est difficile à contrôler.

Ajoutez un acide pour abaisser le niveau du TAC et ajoutez du bicarbonate de sodium pour augmenter le TAC à un niveau situé entre 80 et 120 mg/l.

9- NETTOYEZ LES ZONES DE PLAGE

L’utilisation d’un souffleur autour de la piscine permet de garder la piscine plus propre. Si vous n’aimez pas les souffleurs de feuilles, un tuyau d’arrosage ou des seaux d’eau de piscine feront l’affaire.

Si l’accumulation et la décomposition des feuilles mortes deviennent un problème, envisagez de reculer ou de remplacer les arbres à proximité du bassin par des variétés d’arbres plus petites et plus propres.

10- AJOUTEZ DES PRODUITS CHIMIQUES SPÉCIALISÉS

Une dose hebdomadaire d’algicide, de clarifiant, d’enzymes ou de séquestrant pour métaux peut permettre d’améliorer la filtration, de contrôler les algues ou de prévenir la coloration de l’eau par les métaux. Le bilan hydrique de la piscine et le contrôle des algues nécessitent un stock de produits chimiques variés.

Voir ici les tous les types de produits chimiques utilisés en piscine.

QUELQUES ACTIONS A FAIRE AU MOINS UNE FOIS PAR MOIS

11- NETTOYEZ LES FILTRES

Habituellement c’est mensuel, mais ça dépend surtout de la durée de fonctionnement du filtre et du volume de saletés captées par le filtre. En été, le nettoyage des filtres pourra être plus fréquent pour certains bassins.

Encore une fois, l’indicateur vous permettant de savoir si vous devez faire un backwash (lavage à contre-courant) est le manomètre du filtre. Lorsque la jauge de pression est  5 à 10 psi de plus que la normale ou lorsque le débit est sensiblement réduit, le filtre doit être lavé / rincé ou retiré / nettoyé / remplacé si vous avez un filtre à poche ou à cartouche.

12- CHOQUEZ LA PISCINE

Là encore ce n’est pas nécessairement une tâche mensuelle, mais de nombreux propriétaires de piscines prennent pour habitude d’augmenter de temps en temps le taux de chlore à 5 ou 10 mg/l, pour tuer toutes les bactéries ou les algues qui peuvent subsister.

Une autre raison de choquer la piscine est de briser le chlore combiné tel que testé par un kit de test DPD (méthode de test pH et chlore). Ces tests sont disponibles dans les magasins spécialisés à partir d’une vingtaine d’euros. Lorsque les niveaux de chlore combinés dépassent 0,3 mg/l, il est recommandé de choquer à un niveau 10 fois supérieur au niveau de chlore testé.

13- CONTRÔLEZ LE TAUX DE CALCIUM ET D’ACIDE CYANURIQUE

Ces deux niveaux ont tendance à rester assez stables mois après mois mais devraient être testés chaque mois et des ajustements doivent être faits si nécessaire.

La dureté calcique devrait être comprise entre 200 et 400 mg/l, mais les piscines en vinyle et en fibre de verre sont correctes avec des niveaux aussi bas que 150 mg/l.

Le niveau d’acide cyanurique doit être compris entre 30 et 40 mg/l. S’il s’élève au-dessus de 50 mg/l, il faut le diluer en remplaçant une partie de l’eau de piscine.

14- TESTEZ L’INDICE DE SATURATION

À mesure que l’eau chauffe pendant l’été, les niveaux d’équilibre de l’eau changent. En ajoutant un facteur de température de l’eau à vos lectures pour le pH, l’alcalinité et la dureté calcique, vous pouvez optimiser l’équilibre de l’eau pour réduire les risques de coloration, d’attaques ou de rayures des surfaces de la piscine.

On l’appelle aussi l’indice de saturation de Langelier et vous pouvez le calculer ici.

15- NETTOYEZ LA LIGNE D’EAU ET LES SKIMMERS

Au rayon des astuces bien utiles, vous saurez que si vous gardez l’intérieur des skimmers propre, la ligne d’eau autour de la piscine reste plus propre. Utilisez une éponge et un nettoyant pour nettoyer la gorge et le puit du skimmer, en éliminant les dépôts huileux et la saleté. Pour éliminer une trace autour de votre piscine, utilisez un nettoyant à carreaux et à vinyle, ou de petites quantités d’un nettoyant à base de chlore.

16- CONTRÔLEZ LA PROGRAMMATION DE LA FILTRATION

Les horloges électriques s’arrêtent lors des pannes de courant éventuelles. Et la température de l’eau évolue elle aussi. Vérifiez l’heure actuelle de votre horloge et remettez-la à l’heure si besoin. Et ajustez la durée de filtration en fonction de la température de l’eau si c’est votre manière de fonctionner.

En négligeant l’entretien de votre piscine, c’est votre moral et votre patrimoine qui en prennent un coup…

A FAIRE AU MOINS UNE FOIS PAR AN

17- NETTOYEZ LES ÉQUIPEMENTS ET LA PLAGE

Si votre piscine est très utilisée en été, et que vous avez un plongeoir, un toboggan ou un panneau de basket, leurs surfaces peuvent développer une couche brillante et molle d’huiles corporelles et de polluants atmosphériques. Idem sur les échelles ou les margelles si elles sont beaucoup sollicitées.

Pour en venir à bout, il suffit d’utiliser un nettoyant adapté à leur surface. Quoi que vous utilisiez, il est préférable d’éviter de mettre trop de produit nettoyant dans la piscine.

18- CONTRÔLEZ LES FIXATIONS DES ÉQUIPEMENTS

Les boulons ou ancrages de fixation de votre plongeoir, toboggan, bâche et des échelles de piscine peuvent se desserrer avec le temps. Une simple clé à molette et un peu d’huile de coude suffiront pour les refixer correctement.

19- CONTRÔLEZ  VOTRE NETTOYEUR DE PISCINE

Les nettoyeurs de piscine ont beaucoup de pièces en contact avec la piscine et d’autres pièces qui sont mobiles. Inspectez attentivement le robot pour voir les pièces défectueuses ou usées et commandez les pièces qui doivent être remplacées.

20- NETTOYEZ SOIGNEUSEMENT LES FILTRES

Les filtres doivent être retirés et nettoyés complètement au moins une fois par an. Si vous avez un filtre à diatomée, trempez-le dans un bain contenant une solution nettoyante conçue pour ce type de filtres particulier. Les filtres à cartouche peuvent également bénéficier d’un bain chimique annuel pour dissoudre les minéraux et les huiles retenues dans le filtre. Les filtres à sable développent également des couches de dépôts huileux dans les quelques centimètres supérieurs de la couche de sable. Ceux-ci peuvent être dissous en utilisant annuellement un nettoyant spécifique pour filtres à sable. Le remplacement du sable est quant à lui moins fréquent. Tous les 3 à 7 ans selon les cas.

21- LUBRIFIEZ LES JOINTS ET VÉRIFIEZ L’ÉTANCHÉITÉ DES RACCORDS

Les joints toriques de la pompe, du filtre et de vos équipements (chlorinateur, électrolyseur, régulateur, pompe à chaleur, etc) devraient être lubrifiés 1 ou 2 fois par an. N’utilisez pas de vaseline ou d’autres lubrifiants à base de pétrole car cela endommagerait le caoutchouc. Préférez des graisses à base d’eau.

Pour l’étanchéité des raccords vissés, vous pouvez appliquer une mince couche de Téflon sur les filetages en cas de besoin.

Pour terminer, sachez que si l’entretien et le nettoyage sont des obligations auxquelles vous êtes totalement hermétique, vous pouvez signer un contrat d’entretien pour piscines avec un prestataire de votre région. Les prix sont variables selon les zones géographiques, le niveau d’équipement de la piscine et les formules choisies (durée, type de tâches à effectuer) mais on trouve assez facilement un rapport qualité-prix correct.

Si vous vous en occupez vous-même et que vous respectez votre calendrier, l’entretien annuel de votre piscine vous coûtera, tout compris, moins de 600€. Voilà de quoi tordre le cou aux idées affirmant qu’entretenir une piscine coûte cher !

De l'aide ? Besoin de contacter un pisciniste ?
Expliquez votre problème ici pour être mis en relation avec des professionnels proches de chez vous. Service gratuit et sans engagement.

Pour plus d'efficacité, renseignez correctement toutes les informations. Champs obligatoires marqués d'une étoile (*).
  • Merci de préciser : type de piscine / abri / spa, forme, dimensions, système de filtration, de désinfection / traitement de l'eau, d'étanchéité, équipements, etc.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Autres articles dans la même thématique


Aucun commentaire

Laisser un commentaire