Alarme Piscine : Les situations où c’est le dispositif de sécurité à privilégier

L’alarme de piscine est un dispositif de sécurité qui permet de limiter les risques d’accident ou de noyade. Il n’existe que 2 types d’alarmes homologuées pour leurs vertus sécuritaires : les alarmes immergées et les alarmes périmétriques.

Les gammes de prix sont très variables en fonction du type d’alarme, du modèle/marque, de ses options et de son niveau de conformité par rapport aux normes et réglementations en vigueur. Mais ça reste souvent moins cher qu’une bâche à barres, qu’un volet ou un abri…

Outre l’argument financier, les personnes qui se dirigent vers ce dispositif le font aussi pour des raisons pratiques et esthétiques comme nous le verrons. Et vous êtes peut-être dans ce cas…

Si vous envisagez d’installer une alarme de piscine, lisez attentivement ce qui suit. On vous y explique le b.a.ba, les erreurs à éviter et les modèles à privilégier.


Alarme piscine : ce qu’a prévu le législateur

L’alarme de piscine est un dispositif de sécurité qui permet de limiter les risques d’accident ou de noyade. Mais il ne faut pas se mentir. Elle ne vous prémunit pas contre ces risques.

Sa seule fonction est de vous alerter d’une immersion ou d’une intrusion. Autrement dit, lorsqu’elle sonne c’est qu’il est (a priori) déjà trop tard… Il ne faut jamais oublier que la sécurité d’une piscine repose quasi exclusivement sur la vigilance humaine. Et ici on parle autant des enfants que du risque d’accident (chute, glissade) pour les plus grands.

Contrairement à ce que l’on peut lire ici ou là, l’alarme de piscine n’est pas obligatoire pour les propriétaires de piscines enterrées ou semi-enterrées. Ce qui est obligatoire, c’est d’équiper sa piscine d’au moins un dispositif de sécurité homologué. Et l’alarme de piscine est un des quatre dispositifs existants. Les trois autres sont la couverture de piscine, l’abri de piscine et la barrière de piscine.

alarme-piscine-nfp90307

Pour être homologuées en France, les alarmes de piscine doivent se soumettre à la norme NF P90-307.

Cette norme vous garantit que l’alarme est fiable dans les situations suivantes :

  • capable de détecter la chute d’un enfant,
  • capable de se réactiver automatiquement après un bain,
  • système d’activation/désactivation non accessible à un enfant,
  • pas de déclenchement intempestif (faux positif),
  • avertisseur pour signaler que la batterie doit être changée/rechargée,
  • et bien sûr, un signalement sonore suffisamment audible en cas de danger.

Seules les alarmes immergées et les alarmes périmétriques rentrent dans cette catégorie. Mais attention toutes les alarmes de ce type ne sont pas homologuées.

Imposez-vous de vérifier ce point avant d’acheter le modèle qui vous a tapé dans l’oeil. Cela étant, soyez rassuré ou plutôt, ne soyez pas dupe. Lorsque les modèles sont homologués, c’est en général, le premier argument de vente utilisé par la marque ou le vendeur. Et ils ont raison car l’homologation implique des coûts de recherche / développement.

 

Alarme piscine homologuée : 2 types possibles (pour le moment)

Il n’existe que 2 types d’alarmes homologuées pour leurs vertus sécuritaires : les alarmes immergées et les alarmes périmétriques.

L’alarme immergée est discrète mais alerte a posteriori

Fonctionnement :  Comme son nom l’indique, il s’agit d’une ou plusieurs sondes que l’on dispose dans le bassin pour étudier / détecter les ondes et oscillations anormales de l’eau. On les appelle aussi détecteur de chute. Se commande avec un clavier intégré, une centrale déportée ou une télécommande.

aqualarm_classic

Modèle Aqualarm Classic (Maytronics)

Les pour : Compatible avec tous types de piscine, même les hors sol à panneaux ou en bois. Moins voyantes qu’une alarme périmétrique. Moins chère et moins contraignante (maintenance, entretien) qu’un volet, qu’une bâche à barres ou un abri. Plutôt facile à installer soi-même en suivant la notice du fabricant (pas de raccordement électrique, peu/pas de réglage à faire).

Les contre : Lorsqu’elle sonne, c’est qu’il y a déjà danger (immersion, chute). Pas de rôle préventif. Il est donc préférable de ne pas être trop éloigné du bassin pour le contrôle visuel. D’autant plus que les temps de réaction de la sonde peuvent parfois être longs (les bip se déclenchant un peu tard), or on peut se noyer en quelques secondes… Il faut donc plusieurs sondes pour les piscines de grande superficie. Citons également les déclenchements intempestifs ou faux positifs liés à des vents trop forts, aux oiseaux ou aux animaux domestiques, aux robots de piscine / buses de refoulement / nage à contre courant. Si vous cherchez “quel modèle d’alarme piscine choisir” “dois-je installer une alarme piscine”, vous tomberez sur des posts de forum où certaines personnes parlent de ce problème. Enfin, il faut quand même tester/vérifier les batteries de temps en temps.

Modèles réputés :  Aqualarm, Sensor Premium ou Espio. Vérifier la compatibilité avec votre margelle et votre revêtement. Compter au moins 250 euros pour avoir un modèle avec clavier et qui sait limiter les faux positifs.

L’alarme périmétrique n’aime pas les chiens et les chats

Fonctionnement :  Des bornes ou capteurs sont installés autour du bassin et “sont reliées” entre elles par un faisceau infrarouge ou laser. Lorsque le faisceau est rompu, l’alarme se déclenche. On peut les considérer comme des capteurs de mouvement. Autres appellations : alarmes périphériques, alarmes infra-rouge, alarmes laser.

alarme-piscine-perimetrique

Principe de fonctionnement d’une alarme périmétrique

 

Les pour : Plus préventif que les alarmes immergées. Vous gagnez quelques secondes qui peuvent faire toute la différence en cas de danger… Ne réagit pas aux vents ou aux oiseaux qui se posent dans le bassin. Plutôt facile à installer soi-même en suivant la notice du fabricant (pas de raccordement électrique, peu/pas de réglage à faire).

Les contre : Pas vraiment compatible avec les piscines hors sol ou celles ayant une forme libre et complexe (lagon, etc). Plus chère qu’une alarme immergée et plus encombrant visuellement. Réagit aussi aux animaux domestiques, les vôtres ou ceux de vos voisins (chiens, chats).

Modèles réputés : Prima Protect FirstInnov. Prix variable selon le nombre de bornes à installer.

Alarmes de piscine non homologuée : faut-il acheter ?

Il faut les voir comme un complément et pas comme un dispositif de sécurité suffisant. En théorie, les alarmes de piscine non homologuées n’ont pas le droit d’être commercialisées, mais on trouve des alarmes flottantes et des systèmes avec bracelet pour les enfants avec un capteur situé autour du bassin.

En cas d’incident grave, votre responsabilité sera engagée si vous n’avez aucun autre dispositif de sécurité homologué (volet immergé, bâche à barres, abri, barrière, alarme). Mais même avec un dispositif homologué et conforme, votre responsabilité peut être engagée en cas d’accident car vous êtes propriétaire de la piscine…

On sait tous que le risque ultime est la noyade, et celle des enfants en particulier. C’est évidemment le pire scénario auquel on pense. Et dans la piscine comme dans votre maison, il n’y a pas de meilleure alarme qu’un adulte responsable pour contrôler où sont les enfants et ce qu’ils sont en train de faire.

Alarme piscine pas cher : un bon choix ?

Il est préférable de choisir la qualité avant les prix bas. Pour avoir de meilleurs prix sur les alarmes de piscine homologuées, achetez hors saison (automne, hiver). Peu probable que vous puissiez négocier fortement les prix. Pour les modèles non homologuées, considérez que c’est du gadget que vous n’utiliserez pas plus de quelques semaines.

Acheter une alarme de piscine ou privilégier un autre dispositif de sécurité ?

Il n’y a pas de règle type. Tout dépend de votre piscine et de vos attentes.

Vous êtes plutôt un nouvel acquéreur de piscine qui ne sait pas trop quoi choisir et qui veut se mettre en conformité par rapport à la loi et aux assurances ? Vous avez votre piscine depuis longtemps et vous en avez marre de la bâche à barres ? Vous n’avez pas le budget ou la place pour un volet, un abri ou une barrière ? Votre piscine est dans une résidence secondaire que vous louez à l’année ou en courte durée ? Vos enfants ont grandi ou sont partis ? Votre maison est isolée ou dans une zone pavillonnaire ? Pouvez-vous équiper votre piscine avec un autre système de sécurité obligatoire ?

En général, les personnes qui achètent une alarme de piscine font l’un des arbitrages suivants :

  • Je dois équiper ma piscine d’un dispositif de sécurité et les alarmes sont ce qu’il y a de moins cher sur ce terrain“. Dans ce cas, comparez avec une bâche à barres ou une couverture, vous y gagnerez sur le chauffage de l’eau en mi-saison et sur la pollution du bassin en pleine saison.
  • Je ne veux pas (plus) d’un dispositif trop contraignant au point de vue de l’entretien et de la manutention : abri, volet, bâche à barre“. S’il n’y a pas de gros coups de vent dans votre région, pas d’animaux domestiques ni d’enfants, alors l’alarme ou la barrière sont le meilleur compromis.
  • Je n’ai pas assez de place pour installer une barrière ou un abri“. Vous avez comparé avec une bâche ?
  • Je ne veux pas d’un dispositif trop visible ou “polluant” visuellement“. S’il n’y a pas de gros coups de vent dans votre région, pas d’animaux domestiques ni d’enfants, alors pourquoi pas.
  • Il n’y a ni enfants, ni animaux dans la maison ou les environs immédiats“. Il y a aussi les bâches, les volets roulants ou immergés et les abris. Mais c’est plus cher.
  • Ma piscine a une forme ou une superficie tellement non conventionnelle que je ne peux pas la couvrir ou l’encadrer d’une barrière de protection“. A priori, l’alarme est le meilleur compromis.

L’abri est ce qui coûte le plus cher et pas toujours très beau sur le plan visuel. Il est toujours judicieux d’avoir une bâche par ailleurs. Et la barrière de piscine est plus dissuasive (infranchissable) qu’une alarme pour un enfant.

Pour résumer,

L’alarme de piscine est un des 4 dispositifs de sécurité possibles pour les propriétaires de piscines. Si la piscine est enterrée ou semi-enterrée, vous êtes dans l’obligation d’avoir au moins un système homologué pour son efficacité face aux questions de sécurité et de responsabilité civile.

Souvent moins cher que les autres dispositifs existants, l’alarme de piscine est un bon choix quand on n’a pas (plus) d’enfants en bas âge (ou d’animaux domestiques fan de piscine, à domicile ou dans les environs) ou lorsque la piscine a une forme particulière.

Si c’est votre unique système de sécurité, il faut choisir entre une alarme immergée ou une périmétrique. Mais il est quand même pertinent d’avoir une bâche par ailleurs pour protéger (et chauffer) votre bassin, surtout s’il est situé dans une zone tempérée.

De l'aide ? Besoin de contacter un pisciniste ?
Expliquez votre problème ici pour être mis en relation avec des professionnels proches de chez vous. Service gratuit et sans engagement.

Pour plus d'efficacité, renseignez correctement toutes les informations. Champs obligatoires marqués d'une étoile (*).
  • Merci de préciser : type de piscine / abri / spa, forme, dimensions, système de filtration, de désinfection / traitement de l'eau, d'étanchéité, équipements, etc.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Autres articles dans la même thématique


Aucun commentaire

Laisser un commentaire