Comment bien choisir la pompe de filtration ?

Choisir pompe piscine

Le coeur du système de filtration

Choisir la bonne pompe de filtration pour sa piscine est incontournable. Comme c’est le coeur du système de filtration, il faut consacrer le temps nécessaire pour comprendre leur fonctionnement et comparer les modèles avant de faire son choix.

De nombreux paramètres techniques sont à considérer. Une fois que l’on comprend les enjeux et que l’on sait calculer la puissance et la capacité nécessaire pour sa piscine, il ne reste plus qu’à choisir entre des options de confort et des préoccupations économiques.

Cet article présente tous les points de contrôle et les critères distinctifs pour vous aider à faire le bon choix.


Fonctionnement d’une pompe de piscine

La pompe de filtration aspire l’eau du bassin via les skimmers, la bonde de fond et-ou la prise balais. L’eau arrive sous vide, tractée par une turbine en plastique ou en laiton qui est reliée à un arbre, lui même entraîné par un moteur électrique. L’eau est ensuite poussée sous pression au travers du filtre avant d’être refoulée dans le bassin par les buses de refoulement.
Pour ce faire, elle possède :

Schema fonctionnement coupe pompe piscine

Vue en coupe – Fonctionnement d’une pompe de filtration pour piscine

1- Une turbine, sorte de rotor qui entraîne l’eau.
2- Un pré-filtre pour le passage de l’eau dans un panier (certains modèles n’ont pas de préfiltre).
3- Un panier où sont stockées les impuretés pouvant bloquer la turbine et colmater le filtre.
4- Un couvercle étanche (joint) avec un regard transparent pour voir le passage de l’eau et le nombre de déchets collectés.
5- Un moteur électrique qui entraine la turbine.
6- Des entrées/sorties reliées à la filtration par des raccords.

4 règles d’or pour choisir une pompe de filtration de piscine

L’enjeu est de trouver une pompe qui permette de fournir un débit minimal par rapport au volume d’eau de la piscine et aux contraintes physiques du réseau hydraulique.

1- Connaître le volume d’eau à filtrer

Connaître le volume total d’eau à filtrer est la première étape. On peut l’exprimer en m3 (mètre cube) ou en litres, sachant que 1 m3 = 1000 litres.
Il est fourni avec les piscines standards ou en kit. Sinon il faut savoir le calculer.

Calculer la profondeur moyenne de la piscine

Profondeur moyenne = (hauteur d’eau max + hauteur d’eau min) / 2

Calculer le volume d’eau du bassin

Piscine Rectangulaire/Carrée = Longueur x Largeur x Profondeur moyenne
Exemple : 8m x 4m x 1.7m = 54.4 m³ (ou 54 400 litres, à arrondir à 55 m³ ou 55 000 litres d’eau)

Piscine ronde = Diamètre x Diamètre x Profondeur moyenne x 0,78
Piscine ovale = Longueur x Largeur x Profondeur moyenne x 0,89
Piscine de forme libre arrondie = Grande longueur x Grande largeur x Profondeur moyenne x 0,85
Piscine de forme libre = Calculer chaque volume géométrique élémentaire et les additionner

Pour plus de détails sur ce point, vous êtes invités à consulter l’article Calculer ou connaître le volume d’eau de sa piscine est indispensable

Le résultats des calculs précédents vont servir à répondre à la question suivante : si je veux que mon bassin soit filtré en 3, 4, 5 ou 6 heures, quel débit minimal de pompe dois-je choisir ?

Auparavant, il faut cependant prévoir que les composantes du réseau hydraulique vont générer des pertes de charge que la pompe de filtration doit compenser.

2- Calculer les pertes de charge du réseau hydraulique

La pompe est le moteur qui permet à l’eau de circuler dans tout le système de filtration depuis les skimmers jusqu’aux buses de refoulement. En amont de la pompe, l’eau passe par le circuit d’aspiration. En aval, elle passe par le filtre, les équipements éventuels de la piscine (chauffage, régulateurs automatiques de pH, chlore…) puis le circuit de refoulement jusqu’au bassin.

Etant donné ces aménagements et l’action de certains équipements, le débit et la vitesse de l’eau varie lors de sa course dans les canalisations. Ainsi la distance de la pompe par rapport au bassin, le diamètre des tuyaux ou l’encrassement du filtre, impactent le débit effectif de la pompe. Une pompe indiquant 15 m3/h à 1 Bar de pression, peut ainsi ne fournir que 10 à 12 m3/h selon la configuration de la piscine sur laquelle on l’installe. C’est ce que l’on appelle une perte de charge.

Si vous ne les connaissez pas, ne faites surtout pas l’impasse sur notre article dédié.
Ces pertes de charges sont indiquées par les fabricants de piscines standards (hors-sol, coques, en kit). Dans tous les autres cas, il faut les évaluer afin de déterminer le débit optimal pour sa pompe. Et plusieurs règles de mesures et de calcul rentrent en ligne de compte. Ce sont autant de points qui méritent un article dédié et que vous êtes invités à consulter si vous en avez besoin (Calculer et prévoir les pertes de charge d’une piscine).

3- En déduire le débit minimal que la pompe doit fournir

Une fois le volume d’eau total connu et les pertes de charges évaluées, ne reste plus qu’à en déduire un débit minimal pour la pompe.

Le seul critère à considérer à ce stade est le temps que vous voulez allouer à un cycle complet de filtration de l’eau. En général, il est préconisé de pouvoir filtrer l’eau en 4 heures, et de calculer en tenant compte des pertes de charge et de l’encrassement du filtre à mesure qu’il vieillit.

Pour plus de détails sur la formule ci-dessous, consultez l’article Prévoir et bien calculer le débit de filtration minimal.

Débit de filtration (m3/h) = (volume d’eau du bassin en m3 / 4 heures)
à multiplier par 1,2 ou 1,3 si pertes de charges de moyennes à grosses.

Ainsi un bassin de 60 m3
– si peu ou pas pertes de charges : pompe 15 m3/h
– si pertes de charges moyennes : pompe 18 m3/h
– si pertes de charges fortes : pompe 21 m3/h

4- Vérifier le rapport débit / pression de la pompe

Le débit annoncé pour une pompe n’est vrai que pour un niveau de pression donné

Les pompes sont plus ou moins puissantes : elles ont un débit et une consommation électrique variable selon les modèles. Mais une même pompe est plus ou moins puissante selon le niveau de pression du réseau hydraulique. Cette indication est normalement inscrite sur une plaque à même la pompe (pompes Hayward par exemple). Si elle n’y est pas, méfiez-vous et vérifiez la présence d’une courbe de performance !

Vérifiez la courbe de performance de la pompe

Par ailleurs, chaque constructeur et fabricant (sérieux) de pompe accompagne son produit d’une fiche signalétique appelée courbe de performance. C’est un graphique qui énonce clairement le rapport entre débit et niveau de pression. Le débit varie en fonction du niveau de pression. Et inversement, la pression varie en fonction du débit. Ce graphique donne des indications précieuses sur la puissance réelle de la pompe. Si cette fiche n’est pas fournie, passez-votre chemin !

performance pompe piscine

Indicateur de performance de pompes de piscine

Le niveau de pression est à gauche (en ordonnée). Il peut être indiqué en Bar ou millibar (mb) ou en Hauteur Manométrique que l’on mesure en Mètre de Colonne d’Eau (MCE ou M ou m). Ainsi 1 Bar = 10 MCE (ou 10M).
Le débit est en ligne (en abscisse), exprimé en m3/h ou en litres/heure ou litres par minute ou encore en litres par seconde. 20 m3/h = 20000 lt/h = 333,33 lt/min = 5,55 lt/seconde.
Parfois la consommation électrique associée à un débit donné est aussi consignée sur le graphique.

Le dernier point de contrôle pour sélectionner une pompe consiste donc à vérifier le débit à différents niveaux de pression dans le système de filtration. Ainsi, lorsque votre filtre est encrassé ou en phase de colmatage, la pression descend. La pompe a alors un débit moins important. Il s’agit donc de s’assurer que la pompe reste assez puissante même en cas de baisse de pression.

Exemple
Une piscine avec un filtre à sable avec condition de pression normale à 1,2Bars.
Et une pression de 0,8 Bar quand le filtre est encrassé.
Si vous avez une pompe avec un débit de 20 m3/h à 1,2 Bars (ou 12 mCE), alors votre pompe ne pourra fournir que du 13 ou 15 m3/h à 0,8 Bars. Il faut consulter la courbe de performance pour avoir la valeur exacte.

Les autres critères pour choisir une pompe de filtration

Consommation électrique

En fonction du débit et de la pression, la consommation électrique peut beaucoup varier d’un modèle à un autre. L’impact direct est le montant de vos factures d’électricité. Il vous faut faire un compromis. Pour rappel, en pleine période d’exploitation, une filtration fonctionne au moins 10 à 12 heures par jour.

Type d’alimentation

Vérifiez la compatibilité des branchements électriques avec votre installation électrique. Les pompes de filtration peuvent être monophasées ou triphasées. C’est aussi une question de sécurité.

Privilégiez un modèle avec préfiltre intégré

Certaines pompes sont équipées d’un panier filtrant dont le rôle est similaire au panier des skimmers. Il collecte et stocke certaines impuretés que le skimmer peut laisser passer. L’intérêt de ce dispositif est de protéger le filtre du colmatage et permet d’économiser de nombreux litres d’eau (opérations de nettoyage et contre-lavages du filtre). Il est pertinent de privilégier ce type de pompe.

Niveau sonore

Les pompes sont plus ou moins bruyantes. Si le local technique est proche du bassin ou des plages et terrasses où vous avez l’habitude de faire des grillades ou de réunir des proches, c’est un critère à prendre aussi en considération. Dans ce cas, vérifier le niveau de décibels de la pompe est un réflexe judicieux, dont vous vous féliciterez à l’usage.

Auto-amorçante ou non

Ce critère est important si la pompe se situe au dessus du niveau du plan d’eau. C’est un dispositif mécanique qui démarre la pompe automatiquement lorsque le préfiltre se remplit d’eau. Si la pompe se situe à un niveau inférieur au plan d’eau, l’eau y pénètre automatiquement sous l’effet de la gravité = la pompe est toujours “en charge”. Dans ce dernier cas, avoir une pompe auto-amorçante n’est donc pas un critère de choix.

Choisir une pompe adaptée à la capacité du filtre

Au delà du débit souhaité, il faut que le couple pompe / filtre soit en accord. La capacité du filtre est indiqué dans sa fiche technique. Pour plus de détails, consultez l’article Contrôler et optimiser la vitesse de filtration de l’eau de piscine.

En cas de remplacement, privilégier une pompe de même modèle / débit

Si vous êtes satisfait de votre pompe à remplacer, choisissez le même modèle. Cela permettra un changement rapide sans modification de l’installation.

Il existe une poignée de fabricants leaders sur ce marché (Hayward, Sta-Rite, Pentair, GA). Les moteurs sont quasiment toujours identiques (Hanning, Leroy Somer). La majorité des grandes marques proposent des modèles éprouvés. Il y a peu d’innovation sur ce terrain. La distinction s’opère désormais sur les niveaux de consommation électrique, sans cesse à la baisse. Voir ici si vous voulez comparer avant d’acheter!


Pour ce type d’achat, il est important de se renseigner ou de consulter un magasin spécialisé au préalable, en expliquant ce que vous voulez. Les conseils d’un professionnel peuvent vous faire économiser beaucoup de temps et d’argent, lors de l’achat et pour la gestion courante de votre piscine.

De l'aide ? Besoin de contacter un pisciniste ?
Expliquez votre problème ici pour être mis en relation avec des professionnels proches de chez vous. Service gratuit et sans engagement.

Pour plus d'efficacité, renseignez correctement toutes les informations. Champs obligatoires marqués d'une étoile (*).
  • Merci de préciser : type de piscine / abri / spa, forme, dimensions, système de filtration, de désinfection / traitement de l'eau, d'étanchéité, équipements, etc.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Autres articles dans la même thématique


2 Réponses pour Comment bien choisir la pompe de filtration ?

  1. stephan 14 juin 2014 à 13 h 13 min #

    merci
    Vos explications sont très claires

    • Ginéfri 15 novembre 2016 à 18 h 11 min #

      Bonjour, merci pour ces informations capitales pour changer sa pompe de piscine, elles sont très claires et très précises, salutation.

Laisser un commentaire