Comment choisir le liner de sa piscine ?

Choisir son liner est un moment particulier. Que ce soit pour la construction d’une nouvelle piscine ou lors d’une rénovation, il est normal de prendre son temps le choisir.

Avec les enduits, les liners font partie des revêtements étanches qui coûtent le moins cher, mais, entre la fourniture et la pose, c’est quand même un investissement important.

Une fois le choix effectué, il faudra l’installer et en prendre soin pour qu’il dure le plus longtemps possible. Pour faire le bon choix, les critères à considérer sont l’usage de la piscine, son type, la qualité et l’esthétique de la membrane.


Liner simple ou membrane armée ? En général, c’est plutôt simple.

Un liner est prévu pour durer une dizaine d’années mais il y a quand même des nuances en fonction du type de piscine et du type de liner choisi. Pour choisir son liner, il y a donc un arbitrage à faire sur ce terrain. Même dans le cas des piscines en kit.

Son épaisseur et sa composition déterminent sa solidité, sa durée de vie et son coût

Les liners les moins épais font 0,2mm d’épaisseur (20/100ème), mais pour les piscines hors sol, l’épaisseur est souvent du 45/100ème ou 50/100ème. Peu épais et relativement fragile donc, sachant que ce sont des piscines dont la durée de vie dépasse rarement une dizaine d’années. Cela dit, on trouve des grandes piscines hors sol en kit avec du 75/100ème.

Pour les piscines enterrées ou semi enterrées, les liners sont généralement du 75/100ème ou du 85/100ème (0,75 à 0,85mm d’épaisseur). Disponible dans de nombreuses motifs et coloris. C’est le type de liner que l’on retrouve le plus souvent dans les piscines familiales, car il offre un bon rapport qualité / prix.

fabrication-liner-pvc-arme

La gammé supérieure est celle des liners armés qui font 1,5mm d’épaisseur (150/100ème). Il s’agit de 2 feuilles de PVC de 75/100ème renforcées par une trame textile de polyester. Souvent utilisé pour les bassins à forte fréquentation comme les piscines collectives, son utilisation pour un usage familial n’est justifiée que si la piscine est très fréquentée, notamment par de jeunes enfants. Il coûte plus cher et doit être soudé aux parois lors de la pose (obligation de passer par un professionnel).

Regarder les traitements spéciaux et la conformité à une norme qualité

Lors de la fabrication d’un liner, il subit plus ou moins de traitements spéciaux : résistance aux UV, aux tâches, au griffures, anti-dérapant, anti-bactérien. Le but est de sécuriser la membrane pour son usage futur : exposition au soleil, à l’humidité, aux baigneurs. Certains traitements sont de série, d’autres en option. Ils ont également un incidence sur la facture finale.

La piscine est un milieu soumis à des contraintes qualités sévères. Les liners n’échappent pas à cette règle. Au moment de choisir, il faut vérifier que le modèle convoité est conforme à des process qualité (NF T54 803-1 en France).

Le système d’accrochage est lié au type de piscine

Il existe plusieurs systèmes d’accroche aux bords supérieurs de la piscine.

Pour les piscines enterrées traditionnelles (maçonnées, blocs, coffrage), on utilise généralement des fixations Hung : encastrement de la membrane dans un rail qui fait tout le tour du bassin. Ici, c’est à vous de voir, si vous privilégiez un système vertical qui ne vous oblige pas à démonter la margelle en cas de problème avec le rail ou un système horizontal (rail encastré sous la margelle). L’accrochage horizontal peut rendre problématique la pose / dépose du liner.

Hung et ses 2 modes d'accrochage. Source piscine.com

Hung et ses 2 modes d’accrochage. Source piscine.com

Pour les piscines à panneaux hors sol ou enterrées, on utilise le plus souvent des fixations Overlap : par clipsage de part et d’autre de la paroi. Le liner est livré un peu plus grand que la taille de la piscine et on découpe les excédents coté paroi extérieur.

Overlap avec encastrement sur profilé de forme ronde. Source piscineo

Overlap avec encastrement sur profilé de forme ronde. Source piscineo

C’est lui qui annonce la couleur

La couleur du liner détermine la couleur des parois et aussi celle d’un plan d’eau. En clair, il a un impact sur l’aspect final de votre piscine.

Les liners unis sont les plus fréquents. Un peu comme avec les voitures, on retrouve toujours les mêmes couleurs et rares sont les personnes qui vont vers l’originalité. On choisit traditionnellement la couleur blanche ou bleue mais le choix des coloris est vaste : sable, turquoise, gris, fuschia, lavande… Ces dernières années les couleurs sombres semblent à l’honneur : gris anthracite, gris perle, noir…

Des modèles de liner marque astral

Des modèles de liner marque astral

Bon à savoir, la couleur de l’eau est toujours plus foncée que celle du liner. Plus la piscine est profonde, plus la couleur sera intense. Il faut aussi tenir compte de la teinte des margelles et plage dans l’équation. La luminosité ambiante (ciel dégagé, nuageux) viendra rehausser / nuancer cette teinte générale.

Il existe aussi des liners imprimés ou avec des motifs. Ainsi des frises dans la partie supérieure ou juste au niveau de la ligne d’eau, mais aussi des motifs de type mosaïque, marbre ou granit, par exemple. Certains modèles combinant les imprimés et les frises.

Sur ce terrain, vous êtes seul juge de la couleur et des motifs éventuels. N’oubliez pas qu’ils vous accompagneront pendant plusieurs années (10 ans à priori). La ligne d’eau aura tendance à se salir et s’incruster de tâches indélébiles au bout de quelques années. Vous pourrez également mettre une frise plus tard pour masquer ces tâches.

Au final, le prix dépend de la superficie, la forme, l’épaisseur, les traitements, la couleur (motifs)

Sans tenir compte du coût de la pose, le prix d’un liner varie donc selon la superficie à couvrir, la forme de la piscine, son épaisseur et ses qualités esthétiques.

– Plus il est fin et moins il est cher.
– Plus il est épais et plus il est résistant face aux agressions du temps.
– Si les formes sont compliquées (escaliers, profil du fond, etc…), ce sera plus cher.
– Plus le bassin est grand ou de forme complexe, et plus il faut choisir un liner épais, car les tractions / étirements / risques de déchirure seront plus forts, notamment lors de la pose.
– Plus il y a de traitements spéciaux et plus sa tenue dans le temps sera meilleure.
– Plus les motifs imprimés sont complexes et plus c’est cher.

Au final, il faut compter de 8 à 50€ le mètre carré (hors pose), selon l’épaisseur, les motifs / imprimés et les traitements de surface (Voir des exemples de prix sur Amazon).

Outre le coût, plusieurs paramètres sont donc à prendre en compte pour bien choisir son liner : forme et type de bassin, conformité à des procédés qualité / efficacité et surtout la couleur, qui va teinter l’eau de manière définitive.


Il faut comparer avant de faire son choix, profiter des fins de série ou des achats hors saison. Pour les piscines en kit, en général c’est un choix imposé ou avec peu de latitude. Mais si vous êtes sur de l’autoconstruction et que vous n’envisagez pas de poser vous même le liner, vous pouvez aussi négocier un prix d’ensemble (fourniture et pose). Pour une piscine rectangle 8x4x1,5, comptez de 2000 à 2500€ tout compris pour un liner 75/100ème. A ce compte là, autant faire prendre ou contrôler les cotes du liner à commander par le professionnel à qui vous faites appel.

De l'aide ? Besoin de contacter un pisciniste ?
Expliquez votre problème ici pour être mis en relation avec des professionnels proches de chez vous. Service gratuit et sans engagement.

Pour plus d'efficacité, renseignez correctement toutes les informations. Champs obligatoires marqués d'une étoile (*).
  • Merci de préciser : type de piscine / abri / spa, forme, dimensions, système de filtration, de désinfection / traitement de l'eau, d'étanchéité, équipements, etc.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Autres articles dans la même thématique


Aucun commentaire

Laisser un commentaire