Pompe à chaleur piscine : bien comprendre son fonctionnement, son utilisation et son entretien

fonctionnement-pac-piscine

Schéma de principe d’une pompe à chaleur. On utilise plus souvent l’acronyme PAC dans les devis, catalogues et “langages usuels” des piscinistes

La pompe à chaleur de piscine permet de prolonger la saison de baignade : fin de l’été, début de l’automne, au printemps quand le soleil ne réchauffe pas encore assez l’eau. Et dans les régions qui ne sont pas très chaudes, elle permet de palier au manque d’ensoleillement naturel pendant l’été.

Lorsqu’ils en parlent, les piscinistes et les magasins / catalogues / sites spécialisés dans les équipements de piscine utilisent généralement l’acronyme PAC pour Pompe A Chaleur.

Il est possible que les années à venir voient un intérêt croissant pour les panneaux solaires. En attendant la pompe à chaleur est la star du chauffage de piscine.

Les coûts d’installation varient selon le modèle choisi et la configuration du local technique, mais une fois installée, elle coûte peu chère pour un fonctionnement facile et à tendance écologique.


Comment fonctionne une pompe à chaleur piscine ?

Comme son nom l’indique, elle pompe la chaleur… Elle aspire l’air ambiant, capte son pouvoir calorifaire, même quand l’air est froid, et le transmet à l’eau du bassin.

En gros, une PAC fonctionne comme une climatisation, car ce n’est ni plus ni moins qu’un climatiseur pour eau de piscine. Le fonctionnement se fait en circuit fermé, à l’aide d’un fluide dit frigorigène et de 4 composants présents dans la pompe.

Brassage de l'air, brassage de l'eau

Une sorte de cycle perpétuel où un fluide frigorigène en circuit fermé passe de liquide à gazeux, puis redevient liquide, puis à nouveau gazeux, etc

Si l’on devait décomposer le processus de chauffage :
1 – L’air extérieur vaporise le fluide frigorigène. Il le transforme en gaz en passant sur un évaporateur.
2 – Le fluide vaporisé est comprimé et mis sous pression dans un compresseur, ce qui a pour effet d’élever sa température.
3 – Le gaz réchauffé et sous pression passe dans un condenseur qui va chauffer l’eau entrante du bassin. En passant, le fluide se refroidit en transférant sa chaleur à l’eau de piscine, puis reprend son état liquide.
4 – Le fluide frigorigène passe alors dans un détendeur où sa pression va diminuer avant de retourner vers l’évaporateur.

Ce processus se répète comme un cycle perpétuel. Pendant ce temps, l’eau de piscine ressort plus chaude qu’à son entrée dans la PAC. C’est l’électricité qui permet au dispositif de fonctionner : compresseur, évaporateur, condenseur, détendeur et programmateur permettant de régler la température souhaitée.

L’argument écologique repose sur le fait qu’une pompe à chaleur de piscine restitue (beaucoup) plus d’énergie qu’elle n’en consomme. On ne paye donc que l’électricité. Selon les endroits, cela peut quand même représenter entre 1 et 2€ par jour de fonctionnement, mais le gain d’énergie en vaut la peine car, en moyenne, 1kw d’énergie consommée par la PAC se transforme en 4kw dans l’eau du bassin.

4 choses à savoir sur la PAC de piscine

1 – Elle a besoin d’espace

Comme elle brasse de l’air, une PAC a besoin d’espace pour bien travailler. Le côté aspiration (évaporateur) doit être placé à plus de 50 cm de tout mur ou paroi de local technique. De même, pour lui permettre de bien évacuer l’air et refroidir le fluide, il ne faut rien placer devant la grille de ventilation sur une distance de plusieurs mètres.
Ainsi, même s’il pourra être tentant de se placer devant la grille de ventilation en façade (selon modèle sélectionné) par grosse chaleur pour bénéficier d’un courant d’air frais, il vaudra mieux s’abstenir de le faire trop longtemps.

2 – Elle peut être réversible

La plupart des modèles permettent aussi de faire baisser la température de l’eau.
En cas de canicule, c’est un atout non négligeable pour éviter que l’eau frôle et dépasse les 30°C. Seuil au delà duquel, il devient difficile de maintenir un bon équilibre de l’eau (pH, taux de désinfectant) et donc de lutter contre les algues et la prolifération des micro-organismes.

3 – La montée en température de l’eau est lente

Il faut donc être patient ou s’équiper en plus, d’un réchauffeur électrique pour les moins patients.
En revanche, une fois à bonne température, vous remercierez votre PAC pour sa capacité à maintenir une température constante.

Si vous aimez les maths, voici une petite formule pour calculer le temps de chauffage.
Attention ! C’est une équation théorique :
– les variations de température extérieures (jour / nuit) sont jaugées de manière arbitraire pour un climat tempéré.
– on part du principe que la PAC fonctionne en continu et non asservie à la pompe de filtration (programmation du temps de filtration).

((Volume d’eau piscine x (Temp. eau souhaitée – Temp. eau actuelle) X 1.35) x 1.05) / Puissance Pompe en KW

Un exemple :
Volume d’eau piscine : 48 m3 (une rectangle de 8m x 4m avec 1,5m de profondeur)
Température souhaitée : 28 °C
Température actuelle : 20 °C
PAC : 8 KW

((48 x (28 – 20) x 1.35) x 1.05) / 8 KW = 68.04 heures
soit presque 3 jours complets de fonctionnement pour chauffer l’eau à 28°C.

En général, on part du principe qu’une PAC réchauffe l’eau de 1 à 2°C par jour.
Donc, si la PAC est asservie à la pompe de filtration, prévoyez plutôt 6-7 jours pour chauffer l’eau de 20° à 28°C.

4 – Utilisez une couverture de piscine pendant la nuit

Que ce soit via une bâche à bulles, un volet roulant ou une couverture de piscine quelconque, il est recommandé de couvrir sa piscine la nuit quand on a une pompe à chaleur. Afin de limiter les pertes de chaleur gagnées grâce à la pompe ou au réchauffement solaire pendant la journée.
Cela vous permettra de réduire le temps de chauffage et donc la consommation électrique.
Une piscine non couverte la nuit peut perdre jusqu’à 5°C, alors qu’une piscine couverte limite la perte à 1 ou 2°C.

Comment entretenir sa pompe à chaleur ?

Dans tous les cas, lisez en priorité la documentation fournie par le fabricant pour connaître les bonnes pratiques et les recommandations liées à votre modèle de PAC.

Pendant la période d’utilisation
Vérifier que des détritus n’empêchent pas le passage de l’air : poussières, pollens, branches, herbes, feuilles. L’aspiration d’une PAC est importante. Soyez vigilant sur ce point. Dès que c’est nécessaire, il faut donc nettoyer pour que l’air puisse bien circuler et éviter l’envoi d’éléments gênants à l’intérieur.
Vérifier le manomètre (indicateur de pression).
– Vérifier de temps en temps l’étanchéité des circuits hydrauliques, les raccords électriques et le ventilateur.
Ne rien placer devant la grille de ventilation lorsqu’elle est en fonctionnement.

Pendant l’hiver
Si vous préférez mettre votre pompe à chaleur à l’abri pendant l’hiver, vous pouvez la démonter.
En général, elle est fixée au sol et il n’y a pas besoin de la démonter.

Il suffit de :
– purger les circuits hydrauliques (échangeur inclus),
– desserrer les raccords union ou colliers de vanne,
– fermer les vannes en T pour empêcher l’eau de remonter vers la PAC,
– couper son alimentation électrique,
– et la couvrir entièrement avec une housse ou une bâche.


La plupart des pompes à chaleur de piscine ont une puissance frigorifique inférieure à 12kw (comparer les modèles de PAC sur Amazon). Il n’y a donc pas d’obligation légale de les faire contrôler une fois par an comme une pompe à chaleur domestique (décret du 31/03/2010 en France). Cela dit, si vous n’êtes pas sûr de vos capacités à bien la mettre en hivernage ou en cas de panne, il est sage de faire appel à des personnes qui connaissent.

De l'aide ? Besoin de contacter un pisciniste ?
Expliquez votre problème ici pour être mis en relation avec des professionnels proches de chez vous. Service gratuit et sans engagement.

Pour plus d'efficacité, renseignez correctement toutes les informations. Champs obligatoires marqués d'une étoile (*).
  • Merci de préciser : type de piscine / abri / spa, forme, dimensions, système de filtration, de désinfection / traitement de l'eau, d'étanchéité, équipements, etc.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Autres articles dans la même thématique


4 Réponses pour Pompe à chaleur piscine : bien comprendre son fonctionnement, son utilisation et son entretien

  1. Nathalie 4 juin 2016 à 8 h 45 min #

    Bonjour,

    Lorsque la pompe à chaleur est en automatique, peut-on fermer les vannes pour ne pas qu’elle se déclenche sans endommager le système ?

    Merci par avance

    • Anthony 6 juin 2016 à 8 h 56 min #

      Bonjour
      Si vous dérivez l’eau pour qu’elle ne passe pas dans la pompe à chaleur, autant arrêter la PAC.

  2. ROUSSEAU 1 juillet 2016 à 16 h 41 min #

    bonjour avec quel produit dois-je nettoyer les ailettes de la pompe à chaleur. MERCI

    • Anthony 5 juillet 2016 à 7 h 59 min #

      Bonjour
      Tout dépend du type de saletés.
      Chiffon sec s’il ne s’agit que de poussières ou dépôts secs.
      Ou éponge + solvant ménager ou vinaigre blanc si c’est un peu gras / humide.

Laisser un commentaire