Comment préparer sa piscine face à une catastrophe naturelle ?

piscine-detruite-tornade

Une piscine endommagée par le passage d’une tornade

La nature nous réserve parfois de bien mauvaises surprises. Elle nous impose des phénomènes météorologiques ou géologiques dont les issues sont parfois dramatiques.

Il ne se passe pas une année sans que l’on soit informé d’un tsunami, ouragan, incendie ou tremblement de terre aux conséquences mortelles, ici ou là sur la planète.

Si, dans certains cas, il peut être vain de prétendre s’en protéger, dans tous les cas, il est important de préparer sa piscine en cas de risque avéré ou élevé.


8 types de catastrophes et phénomènes violents

Il faut distinguer les phénomènes prévisibles de ceux qui ne le sont pas ou très difficilement. Selon le lieu d’implantation de votre piscine, la probabilité de telle ou telle catastrophe est plus ou moins forte. Et vous êtes sûrement déjà informé des risques les plus fréquents / probables et des précautions à prendre sur le volet construction, sécurité ou entretien de votre piscine pour vous en prémunir.

1 – Préparer sa piscine face à un incendie

Un départ de feu est vite arrivé. Certains ont des ampleurs tels qu’ils ravagent des régions entières en laissant des stigmates pour de nombreuses années. En fonction des vents, de la densité et du type de végétation environnante, la route et l’intensité d’un incendie sont plus ou moins prévisibles.

Si le lieu d’implantation de votre piscine est propice à ce type d’événement, il faut prendre les devants :
couper la végétation avoisinante capable de propager ou d’alimenter le feu,
mettre à l’abri tous les équipements qui peuvent l’être,
– dans les cas extrêmes, arrêter la filtration et couper l’alimentation en énergie (électricité, gaz…).

Si l’événement est brutal et soudain, il faudra se résoudre à abandonner les lieux.

En cas d’incendie, l’eau du bassin devient un atout précieux et pourra même, en cas de force majeure, être réquisitionnée pour lutter contre le feu. Dans les régions sujettes aux incendies, vous pouvez aussi faire répertorier votre piscine comme point d’eau possible en cas de besoin.

2 – Préparer sa piscine face à une vague de chaleur ou une sécheresse

Bien que l’évaporation naturelle de l’eau sera naturellement très forte et que le niveau d’eau baissera rapidement, il est généralement recommandé de ne pas (re)remplir sa piscine en cas de forte sécheresse. L’eau pourra devenir une ressource rare à privilégier pour la lutte contre les incendies, pour préserver l’agriculture et hydrater les populations. Si c’est possible, il pourra être judicieux de traiter et filtrer l’eau en continu car les eaux chaudes sont propices au développement des micro-organismes.

3 – Préparer sa piscine face à une tempête, un ouragan ou un cyclone

rafale

Rafale de vent

Il y a tempête et tempête. Selon le type on pourra agir ou fuir pour se mettre à l’abri.

Dans tous les cas :
– enrouler couverture / volet,
– mettre les équipements à l’abri ainsi que tout ce qui est susceptible de s’envoler (chaises, tables, barbecues, parasols, plantes en pot, etc…)
– renforcer les fixations de ce qui ne peut être déplacé,
– arrêter la filtration,
– couper les alimentations d’énergie (électricité, gaz…).

4 – Préparer sa piscine face à un tsunami ou un risque d’inondation

tsunami

Ca fait peur… :/

Mettre à l’abri tout ce que vous pouvez, couper la filtration et les sources d’énergie.

Pensez surtout à vous mettre à l’abri, la piscine attendra.

De toute façon, il y aura de la casse et votre piscine passera naturellement au second plan.

5 – Préparer sa piscine face à une chute extrême de température (froid, gel)

Hivernage total recommandé et mise à l’abri de tous les équipements qui peuvent l’être.

6 – Préparer sa piscine face à la grêle

La grêle arrive souvent sans prévenir. C’est un vrai fléau. Ca ne dure que quelques minutes, avec parfois une intensité si forte qu’elle peut causer de graves dommages : toiture, voiture, véranda, etc…

Possible que la piscine passe au second plan, mais si les prévisionnistes locaux indiquent un risque de grêle, vous pouvez :
– replier bâche / couverture et les mettre à l’abri,
– faites de même pour tous les équipements extérieurs qui peuvent être dégradés par la grêle.
– protéger ce qui ne peut pas s’enlever (abri de piscine?) avec des cartons ou du tissu (draps, couvertures).

7 – Préparer sa piscine face à un tremblement de terre ou un glissement de terrain

tremblement-terre

La terre tremble, la piscine fait des vagues…

Peut-on vraiment prévoir un tremblement de terre?… Certaines régions habitées du globe sont situées au bord de plaques tectoniques (failles, rifts, dorsales, fosses) et sont connues comme étant des zones à risque sismique élevé. Dans ce cas, suivre les précautions d’usage des experts locaux pour la construction et la mise en sécurité de sa piscine, tout en intégrant la probabilité qu’un tremblement de terre peut anéantir votre maison, votre piscine en un rien de temps…

Les glissements de terrain peuvent être la conséquence d’un tremblement de terre comme d’une tempête (forte pluviométrie, sols meubles) et ne sont pas plus prévisibles. Il est donc hasardeux de prétendre pouvoir s’y préparer, si ce n’est en renforçant l’assise de la piscine ou en installant un système de drainage adapté…

8 – Préparer sa piscine face à une tornade

Etant donné le caractère imprévisible et aléatoire d’une tornade, il peut sembler vain de s’y préparer. Mais si les prévisionnistes locaux indiquent un risque de tornade, protégez votre piscine (et votre maison) comme pour une tempête.

4 conseils pour s’organiser face aux catastrophes prévisibles

1 – Mettre d’abord sa famille et ses proches à l’abri, sécuriser sa maison et organiser sa survie, la piscine peut attendre…

Ce point est évidemment à nuancer en fonction du type de catastrophe et son intensité, mais il est évident et légitime que votre piscine ne soit pas une priorité. L’instinct de survie prend le dessus et il est plus important de sécuriser ce qui va servir à vous protéger durablement face aux perturbations des éléments et pourvoir à vos besoins primaires : eau potable, énergie, nourriture, passer les nuits en sécurité.

2 – Ecoutez les experts et suivez leurs recommandations

Face aux événements prévisibles, il est sage de se fier à l’expertise de ceux qui connaissent et de prendre en compte leurs recommandations.

3 – Ne videz jamais votre piscine, sauf en cas de risque évident !

En période normale, comme face à des phénomènes naturels, il ne faut jamais vider sa piscine, à part pour la re-remplir aussitôt. Une piscine est toujours beaucoup plus sûre lorsqu’elle est en eau, car elle maintient la structure du bassin. Sans le poids de l’eau, il y a, au pire, risque d’affaissement et d’effondrement et, au moins pire, une dégradation irréversible du revêtement intérieur.

Ce n’est que lorsque il y a risque d’inondation évident (piscine d’intérieur, sur pilotis, en hauteur, sur un toit, une terrasse) et en fonction du type de risque (tremblement de terre et glissements de terrain surtout), qu’il peut devenir urgent de vider l’eau.

4 – Protégez ce qui peut l’être

Mettez les équipements à l’abri et Coupez les circuits électriques (ou autre) en cas de force majeure.

Piscine : Comment réagir après une catastrophe naturelle ?

S’il n’y a pas de dommage, juste de l’eau sale et des déchets flottants

Vérifiez le bon fonctionnement des équipements (filtration, régulateurs).
Nettoyez la piscine et faites un traitement choc si nécessaire.
N’attendez pas pour le faire…

S’il y a de gros dégâts

– Armez-vous de courage et ne restez pas seul.
– Ne culpabilisez pas, n’ayez pas honte ou peur de demander de l’aide.
– Filmez, prenez des photos, recueillez des témoignages.
– Aidez et assistez vos voisins, votre communauté comme vous aimeriez qu’elle vous aide.
– Faites l’inventaire des éléments détruits, cassés ou détériorés.
– Si vous êtes assuré, contactez les experts de votre compagnie d’assurance et faites les venir sur place.
– Si nécessaire, regroupez-vous en association, lobby, groupement d’intérêt pour donner plus de force et d’écho à votre action.
– Faites des devis et des chiffrages comparatifs pour la remise en état.
– Réparez-vous même ce que vous pouvez / savez réparer.

De l'aide ? Besoin de contacter un pisciniste ?
Expliquez votre problème ici pour être mis en relation avec des professionnels proches de chez vous. Service gratuit et sans engagement.

Pour plus d'efficacité, renseignez correctement toutes les informations. Champs obligatoires marqués d'une étoile (*).
  • Merci de préciser : type de piscine / abri / spa, forme, dimensions, système de filtration, de désinfection / traitement de l'eau, d'étanchéité, équipements, etc.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Autres articles dans la même thématique


Aucun commentaire

Laisser un commentaire