Comprendre les Différents Types de Traitement Chimique pour Piscine

comprendre-choisir-traitement-eau-piscine

Plusieurs traitements possibles pour une eau de baignade claire et propre

Choisir un type de traitement chimique pour la désinfection de l’eau de baignade est une question à se poser lors de l’installation ou d’une rénovation de piscine.

Si le système de filtration est responsable à 80% de la qualité de l’eau de baignade, la désinfection prend en charge les 20% restants pour mettre en oeuvre une eau propre, claire et propice à la baignade (stérilisée).

La désinfection par traitement chimique permet d’éliminer les germes pathogènes et déchets organiques qui favorisent la prolifération de bactéries, de virus, de parasites (champignons, amibes) et d’algues.

Le principe de la désinfection étant d’avoir une eau équilibrée (pH, TH, TAC en résonance) désinfectée et désinfectante. Pour cela, il existe plusieurs possibilités.


Comprendre la notion de produit “désinfectant oxydant” et “désinfectant non oxydant”

Les produits chimiques utilisés pour le traitement de l’eau se répartissent en deux catégories : les désinfectants oxydants et les désinfectants non oxydants.
Les produits désinfectants oxydants tuent et décomposent les micro-organismes (bactéries, virus, parasites, champignons, amibes, algues). Ils peuvent nécessiter la diffusion d’un stabilisant en complément du travail de désinfection, pour protéger le produit oxydant contre les ultra-violets.
Les produits désinfectants non oxydants tuent les micro-organismes sans les décomposer.

Les différents types de traitement chimique

Traitement chimique par le Chlore

Le Chlore est un produit désinfectant oxydant.

Le chlore est tellement utilisé comme produit de traitement chimique dans les piscines publiques (collectives, municipales) ou privées (familiales), que l’on associe souvent son odeur si typique avec la piscine. En réalité, une fois dans l’eau de piscine, le Chlore s’oxyde et se transforme en acide HypoChloreux qui désinfecte l’eau du bassin.

Malheureusement, tout le Chlore ainsi libéré ne se dissout pas dans l’eau. Au fil du temps, les molécules résiduels, oxydés et sans plus aucun pouvoir désinfectant, se transforment en chloramines (aussi appelé chlore combiné). Ce sont ces chloramines qui sont désagréables : elles piquent les yeux, les muqueuses, la peau et ont cette odeur si particulière.

Dans son état de base, le Chlore pour piscine se présente sous plusieurs formes.

Dans les piscines municipales ou collectives traitées au chlore, il peut se présenter sous forme :
– de gaz : Chlore gazeux qui se transforme lorsqu’il se mélange à l’eau.
– de liquide : Hypochlorite de Sodium (plus connu sous le nom d’eau de Javel ou d’extrait de Javel), Hypochlorite de Calcium (60% équivalent Chlore gazeux).
– de solide : famille des chlorocyanuriques (galets, granulés, sels, pastilles effervescentes).

Pour les piscines privées familiales, on utilise presque exclusivement les chlorocyanuriques solides : galets, granulés, pastilles effervescentes.

Les galets et pastilles sont en chlore stabilisé. Il s’agit d’acide TriChloroIsoCyanurique (ATCC) qui titre à 90% équivalent Chlore. Au contact de l’eau, ils libèrent du chlore et un stabilisant (acide cyanurique) qui permet au Chlore de résister aux ultra-violets et de se diluer lentement : 1 à 3 semaines pour un galet par exemple. L’acide cyanurique libéré faisant légèrement augmenter le pH.

Les granulés ou sels sont du Chlore non stabilisé. Il s’agit de DiChloroIsoCyanurate de Sodium (DCCNa) qui titre à 60% équivalent Chlore. Sa dissolution dans l’eau est très rapide et on l’utilise en traitement choc pour rattraper une eau verte ou trouble. Le cyanurate libéré par ailleurs par le DCCNa, est quasi neutre : il n’a pas d’influence sur le pH.

Plus d’infos sur le Chlore

Traitement chimique par électrolyse du sel

Le traitement au Sel est de type désinfectant oxydant.

Le traitement par électrolyse au sel est un automate de désinfection qui fonctionne en continu, sans la nécessité d’une intervention humaine régulière. Le principe de fonctionnement est une réaction chimique qui, par électrolyse, transforme du sel, préalablement inséré dans le bassin, en Hypochlorite de Sodium (chlore / javel) et en Soude.

Outre le travail automatique en continu, l’intérêt de ce dispositif repose sur le fait que le chlore total (chlore libre + chlore combiné) généré par électrolyse redevient du sel par réaction chimique entre le chlore combiné et la soude. Ce sel pouvant se transformer à nouveau en chlore après une nouvelle électrolyse.

Comme la filtration de l’eau, l’hivernage, les lavages de filtre, l’évaporation ou le renouvellement de l’eau modifient la concentration de sel, il faut rajouter du sel de temps en temps. S’il n’y a pas sonde sur l’électrolyse pour indiquer la teneur en sel, il est possible d’utiliser des bandelettes de test colorimétrique.

L’avantage incontestable d’un traitement par électrolyse du sel repose sur son principe de fonctionnement : le chlore est renouvelé en permanence. Cela limite la formation de chloramines (chlore combiné), irritantes pour la peau et les muqueuses, et à l’odeur si typique.

Plus d’infos sur l’électrolyse au sel.

Traitement chimique par le Brome

Le Brome est un produit désinfectant oxydant.

Le traitement chimique au Brome repose sur le même principe de fonctionnement qu’un traitement au chlore : c’est un oxydant. Compatible avec tous les types de piscine, le Brome est très performant contre les champignons, virus, bactéries et déchets organiques présents dans l’eau.

Ses composants naturels, issus de l’eau de mer, ne sont pas odorants, contrairement aux chloramines. Le Brome est vendu sous forme de pastilles à dissolution rapide (à placer dans le skimmer) ou à dissolution lente (à placer dans le circuit de filtration). Au contact de l’eau, les pastilles libèrent de l’acide hypobromeux qui agit comme un désinfectant.

Le seul bémol de ce type de traitement est qu’il se dissout plus rapidement dans l’eau que le chlore. Il faut donc renouveler plus fréquemment le désinfectant, ce qui engendre un coût non négligeable pour les grands bassins.

Plus d’infos sur le Brome.

Traitement chimique par le PolyHexaMéthylène de Biguanide (PHMB)

Le Brome est un produit désinfectant non-oxydant.

Le traitement au PHMB repose sur une molécule dérivée du biguanide, un antiseptique. C’est un désinfectant (bactéricide, germicide, fongicide) qui n’est pas oxydant comme le Brome ou le Chlore. Il fissure les bactéries, virus et champignons, ce qui pour effet de les vider de leur substance vitale.

Il n’est cependant pas efficace contre le staphylocoque doré et c’est pour cette raison qu’il n’est pas utilisé dans les piscines publiques. De même, il n’est pas efficace contre les déchets organiques (algues). Il faut lui adjoindre du peroxyde d’hydrogène pour compléter le travail de désinfection.

Vendu sous forme de sel de Biguanide de Polyhexaméthylène, le PHMB est une sérieuse alternative au Chlore car il est inodore, non irritant, stable, insensible au pH, aux ultra-violets et doté d’un pouvoir rémanent (rend l’eau désinfectée et désinfectante). C’est une solution à envisager pour les personnes allergiques ou très sensibles au Chlore.

Ce produit est incompatible avec le Chlore, le Brome, le Cuivre : il ne faut jamais les mélanger. Avant tout traitement au PHMB, il faut donc éliminer toute présence de chlore ou de brome dans le bassin. Pour détruire les molécules chlorées il faut utiliser un produit à base de ThioSulfate de Soude, aussi appelé Stop Chlore.

Enfin, il déstructure les polycarbonates. Il est donc incompatible avec des fenêtres de filtre, de pompes et des façades de projecteurs en plastique transparent.

Plus d’infos sur le PHMB.

De l'aide ? Besoin de contacter un pisciniste ?
Expliquez votre problème ici pour être mis en relation avec des professionnels proches de chez vous. Service gratuit et sans engagement.

Pour plus d'efficacité, renseignez correctement toutes les informations. Champs obligatoires marqués d'une étoile (*).
  • Merci de préciser : type de piscine / abri / spa, forme, dimensions, système de filtration, de désinfection / traitement de l'eau, d'étanchéité, équipements, etc.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Autres articles dans la même thématique


Aucun commentaire

Laisser un commentaire