Les différentes formes du Chlore pour piscine

chlore-desinfectant-eau-piscine

Le chlore pour piscine peut se présenter sous forme de gaz, de liquide ou de solide

Le chlore est un produit désinfectant et un oxydant très efficace pour l’eau de piscine. Qu’il s’agisse de piscines publiques ou privées, il est largement utilisé sous ses différentes formes.

Qu’il soit gazeux, liquide ou solide, il prend d’ailleurs différentes appellations au regard de ses composants chimiques et de leurs propriétés respectives.


Chlore gazeux

Le Chlore gazeux est un gaz toxique livré en bouteilles. Très rarement utilisé dans les piscines privées et collectives, plutôt dans les piscines municipales.

Chaque molécule de chlore gazeux libère une molécule d’acide chlorhydrique, ce qui acidifie l’eau et nécessite de corriger le pH par ajout de Carbonate de Soude.

Hypochlorite de Sodium (Javel)

Plus connu sous le nom d’eau de Javel (diluée à 12% chlorométrique) ou d’extrait de Javel (concentré à 48% chlorométrique), l’hypochlorite de calcium se présente sous forme liquide : jerricane, berlingot.

Il est surtout utilisé dans les piscines publiques. Libère de la Soude et entraîne une hausse du pH, que l’on corrige par ajout d’Acide Chlorhydrique ou du Sulfate d’Acide de Soude.

Sa durée de vie dans l’eau est très courte car elle est annihilée par les rayonnements ultra-violets. Pour stabiliser son action, il faut utiliser de l’acide cyanurique en complément.

Hypochlorite de Calcium (HTH)

L’Hypochlorite de Calcium est utilisé pour les piscines d’eau douce.

Ne contient pas de stabilisant. Se présente sous forme solide ou liquide blanc titrant à 60% d’équivalent Chlore gazeux. Entraîne une libération de chaux : hausse du pH et du Titre Hydrométrique (calcaire).

Ne convient pas pour les eaux trop calcaires (dures). Nécessite de corriger le pH et de combattre l’entartrage. C’est une solution de secours à envisager pour les traitements chocs (rattraper une eau verte ou qui a tournée), car c’est efficace et économique.

Hypochlorite de Lithium

L’Hypochlorite de Lithium peut convenir à tout type d’eau quelque soit sa dureté.

Ne contient pas de stabilisant. Compatible avec un traitement au Brome.

Les chlorocyanuriques (galets, granulés, pastilles effervescentes)

Il s’agit des formes et compositions de chlore les plus courants pour les piscines privées, car simples à utiliser et efficaces. Ce sont des dérivés chlorés de l’acide cyanurique.

Ce type de traitement est plus connu sous le nom Chlore organique stabilisé ou Chlore stabilisé. Son noyau organique est constitué de 3 molécules d’urée auquel on greffe 2 ou 3 molécules de Chlore, pour générer du DiChloroIsoCyanurate de Sodium (2 molécules de Chlore) ou de l’acide TriChloroIsoCyanurique (3 molécules de Chlore).

Le DiChloroIsoCyanurate de Sodium (DCCNa) est un sel solide blanc, très soluble dans l’eau, titrant à 60% d’équivalent Chlore. Se présente sous forme de granulés et est utilisé pour réaliser des chlorations chocs (aussi appelé traitement choc) du fait de sa dissolution très rapide. On l’utilise pour rattraper une eau trouble ou verte.

L’acide TriChloroIsoCyanurique (ATCC) est un acide solide blanc, peu soluble dans l’eau, titrant à 90% d’équivalent Chlore. Se présente sous forme de galets, blocs ou pastilles et est utilisé pour un traitement chimique en continu du fait de sa lente dissolution. En galet, action longue durée d’1 à 3 semaines. En pastille, pour remonter le taux de chlore.

Un galet ATCC de 200g suffit pour assurer la désinfection de 30m3 d’eau pendant une semaine.

La mise en oeuvre des chlorocyanuriques ne libère pas plus d’ions chlorures que ceux dus à la stérilisation / désinfection. Ils libèrent de l’acide cyanurique sous forme de sel ou d’acide libre. L’acide cyanurique va stabiliser le Chlore face aux rayonnements du soleil et donc permettre d’en consommer moins.

Comme ce stabilisant s’accumule dans l’eau, l’action du chlore a tendance à se dégrader et être moins efficace avec le temps. Le seul moyen pour faire baisser le taux d’acide cyanurique est de renouveler l’eau du bassin dès qu’il y en a trop.

Pour le DCCNa, on libère un cyanurate, sel quasi neutre, qui n’aura pas d’influence sur le pH. Pour l’ATCC, on libère l’acide cyanurique, acide faible, qui fera légèrement augmenter le pH. Si l’eau de remplissage est elle-même acide, il est possible de rectifier le pH par ajout de Carbonate de Soude.

Pour conclure

Si votre piscine est traitée au chlore, il est bienvenu de varier le type de chlore utilisé pour maintenir l’efficacité de la désinfection.

En n’utilisant que du chlore stabilisé (de type chlorocyanurique -> dichlore, trichlore), le risque est d’avoir une eau saturée de stabilisant. Au delà de 75mg/litre de stabilisant, le chlore n’est plus efficace, l’eau verdit et des algues se développent. Pour éviter de sur-stabiliser l’eau trop rapidement, il est bienvenu d’utiliser aussi de l’Hypochlorite de Calcium (si l’eau n’est pas trop calcaire) ou de Lithium.

On trouve tous ces produits dans le commerce, que ce soit via des points de vente phyique (magasin spécialisé piscine, rayon piscine des grandes surfaces) ou des boutiques en ligne (Voir les prix sur Amazon).

Au cas où vous vous sentez un peu perdu dans le traitement de l’eau de votre piscine ou si malgré vos efforts vous n’arrivez pas à obtenir une eau cristalline, suffisamment propre, neutre et agréable pour la baignade, il faut consulter un spécialiste.

De l'aide ? Besoin de contacter un pisciniste ?
Expliquez votre problème ici pour être mis en relation avec des professionnels proches de chez vous. Service gratuit et sans engagement.

Pour plus d'efficacité, renseignez correctement toutes les informations. Champs obligatoires marqués d'une étoile (*).
  • Merci de préciser : type de piscine / abri / spa, forme, dimensions, système de filtration, de désinfection / traitement de l'eau, d'étanchéité, équipements, etc.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Autres articles dans la même thématique


Aucun commentaire

Laisser un commentaire