Electrolyseur au sel : comment bien l’installer et l’utiliser ?

L’électrolyseur au sel est un procédé de traitement chimique d’eau de piscine complètement automatisé. Transformant du sel en chlore, c’est un désinfectant économique, écologique et naturel qui a les avantages du chlore sans ses inconvénients. Pas étonnant qu’il retienne l’attention de nombreux propriétaires de piscine. Encore faut-il bien l’installer et suivre quelques recommandations quant à son utilisation.


Comment bien installer un électrolyseur au sel ?

Pour pouvoir installer correctement un électrolyseur au sel,
Vérifier la compatibilité d’un traitement au sel avec les équipements de la piscine, en particulier la pompe de filtration : le sel étant corrosif pour les pièces en inox.

– Vérifier que vous avez suffisamment d’espace dans le local technique pour installer la cellule en by-pass, le boitier de commande et un coffret électrique s’il n’y en a pas déjà. L’installation du boîtier de commande et de la cellule électrolytique se faisant sur les canalisations de refoulement du circuit hydraulique.

– Vérifier que l’électrolyseur peut être correctement alimentable en électricité (courant alternatif 220 Volts transformé en courant continu 10 Volts) et puisse être relié à une prise de terre pour éviter les risques d’électrocution et les courants résiduels parasites potentiels.
Le prise de terre peut être installée sur la colonne d’arrivée d’eau du circuit de filtration et reliée à un piquet proche du bassin.
A connecter sur la borne terre du boîtier de commande de la filtration, avec le même potentiel électrique pour éviter l’oxydation des éléments métalliques de la structure du bassin.

Installation électrolyseur au sel (montage en ligne)

schema-fonctionnement-electrolyse-sel-en-ligne

Montage en ligne

1 – Aspiration piscine
2 – Pompe de filtration
3 – Filtre piscine
4 – Coffret électrique
5 – Réchauffeur (optionnel)
6 – Boîtier de commande
7 – Cellule électrolyse
8 – Refoulement piscine

Installation électrolyseur au sel (montage en by pass)

schema-fonctionnement-electrolyseur-sel-by-pass

Montage en by pass (à privilégier)

1 – Aspiration piscine
2 – Pompe de piscine
3 – Filtre piscine
4 – Coffret électrique
5 – Réchauffeur (optionnel)
6 – Boîtier de commande
7 – Vannes By-pass
8 – Cellule électrolyse
9 – Refoulement

Installation électrolyseur au sel + régulateur pH

schema-fonctionnement-electrolyseur-sel-regul-ph

Montage en ligne avec régulateur pH

1 – Aspiration piscine
2 – Pompe de filtration
3 – Filtre
4 – Électrolyseur
5 – Cellule
6 – Pompe doseuse de pH
7 – Sonde pH
8 – Bac stockage produit pH+ / pH-
9 – Refoulement piscine
10 – Coffret électrique

Règles et conseils concernant l’utilisation

Le dosage du sel doit être compris entre 3 et 5 g/l (grammes par litre).
On utilise du sel spécial pour piscine vendu dans les magasins spécialisés (lire la notice avant de le diffuser dans le bassin).
Si le bassin est grand, l’usage de stabilisant de chlore pourra se révéler pratique (pas plus de 20 à 30 mg/l).

La température de l’eau : un point sensible pour ce type d’appareil

La température de l’eau conditionne le temps de fonctionnement, l’efficacité et la durée de vie de la cellule électrolytique.

Plus la température de l’eau est élevée et plus l’électrolyseur doit fonctionner longtemps.
Comme pour le temps de filtration (hors hivernage), le temps de fonctionnement nécessaire en heures correspond à la température de l’eau divisé par 2.

Plus la température de l’eau est élevée et plus le traitement est efficace.
L’eau salée accroît la conductivité de l’électricité de 2% par degré de température supplémentaire.
La réaction électrochimique va donc générer 2% de chlore en plus pour chaque degré de température supplémentaire (sachant par ailleurs, que le chlore se consomme aussi plus rapidement quand la température de l’eau augmente).

Exemple : Si l’eau passe de 23°C à 28°C, l’électrolyse va générer 10% de chlore en plus (28 – 23 = 5 ; 5 x 2% = 10%).

Moins la température de l’eau est élevée et plus l’électrode se dégrade.
Quand la température baisse, la conductivité est moins bonne et la réaction électrochimique va générer plus d’oxygène que de chlore. Le seuil bascule lorsque la température de l’eau est à 15-16°C. Comme l’oxygène attaque le revêtement de l’électrode, il l’érode plus vite et use prématurément la cellule électrolytique.

Cas particulier : les cellules électrolytiques avec inversion de polarité

Les cellules électrolytiques avec inversion de polarité ont été développées pour permettre aux électrodes de lutter contre les dépôts calcaires qui sont naturellement présents dans l’eau. On dit que ces cellules sont auto-nettoyantes. Le fonctionnement de cet auto-nettoyage repose sur l’inversion de polarité du courant électrique d’une électrode à l’autre.

L’électrode est une tige de titane (1-2 mm de diamètre) recouverte d’une couche d’1/100 de mm de Ruthénium et d’Iridium. Ces métaux rares permettant la réaction électrochimique de transformation du sel en chlore.

Même si la valeur ajoutée du système auto-nettoyant est avéré pour prolonger la durée de la cellule électrolytique, il y a quand même une oxydation du revêtement des électrodes lors du changement de polarité.

Petit à petit, le titane se recouvre d’une couche intermédiaire entre le titane et le revêtement de Ruthénium / Iridium, qui génère une plus faible conductivité électrique (passivation de l’électrode) et donc la production de moins de chlore. Le phénomène s’amplifie jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de production. Il faut alors remplacer la cellule électrolytique.

De toute manière que l’électrolyseur soit ou non avec inversion de polarité, entre l’oxydation et l’entartrage de l’électrode, la cellule a une durée de vie de quelques années uniquement. D’au moins 3-4 ans quand même, si le matériel de départ est de qualité. Il faudra donc la remplacer (entre 200 et 1000€ pièce – voir sur Amazon).

L’hivernage : un moment clé

Lorsque la température de l’eau descend sous 16°C, il faut arrêter le traitement par électrolyse pour préserver les électrodes. Si le montage est en by-pass (vivement recommandé pour éviter que l’eau froide ne passe dans la cellule), fermer les vannes et basculer sur le circuit de refoulement classique.

Pensez à recouvrir ou entourer la cellule avec un isolant (à défaut utiliser un tissu) pour la protéger du froid.

Si vous avez un régulateur de pH, il faut quant à lui le laisser branché pour maintenir un pH entre 7,2 et 7,4.
Il faut par ailleurs continuer à surveiller l’alcalinité totale (le TAC) de l’eau.

En cas de besoin (conseil, installation), il est judicieux de faire appel à un spécialiste.

De l'aide ? Besoin de contacter un pisciniste ?
Expliquez votre problème ici pour être mis en relation avec des professionnels proches de chez vous. Service gratuit et sans engagement.

Pour plus d'efficacité, renseignez correctement toutes les informations. Champs obligatoires marqués d'une étoile (*).
  • Merci de préciser : type de piscine / abri / spa, forme, dimensions, système de filtration, de désinfection / traitement de l'eau, d'étanchéité, équipements, etc.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Autres articles dans la même thématique


2 Réponses pour Electrolyseur au sel : comment bien l’installer et l’utiliser ?

  1. Jacob Lionel 1 juillet 2016 à 18 h 06 min #

    le porte accessoires du régulateur Ph est il fait aussi pour les branchements de l’électrolyseur et du pool terre?

    • Anthony 5 juillet 2016 à 8 h 14 min #

      Bonjour
      Pas bien compris votre question. Reportez vous en priorité à la notice fabricant

Laisser un commentaire