Régulateur automatique de pH : caractéristiques, avantages, critères de choix

regulateur-automatique-ph

Le régulateur automatique de pH : très pratique pour s’éviter la corvée du contrôle et de la régulation du pH

Pourquoi un régulateur de pH ?

Le régulateur automatique de pH est un appareil très pratique car il permet de déléguer à un automate le contrôle et la rectification du pH. Le correcteur de pH peut s’adapter à tous les types de traitement chimique.

Le pH, indicateur clé en matière de piscine, fluctue dans le temps à cause de plusieurs facteurs tels que le type de désinfectant, la température, le type de revêtement, le brassage de l’eau, la pluie ou encore la composition de l’eau utilisée pour remplir le bassin. Il faut donc le contrôler et le rectifier régulièrement, surtout pendant la saison chaude. En règle générale, le contrôle et la rectification éventuelle du niveau de pH est une opération manuelle qu’il faut répéter au moins 2 fois par semaine.

Même si c’est une opération simple, c’est quand même une véritable corvée (tâche répétitive) dont on se passerait volontiers. Pour pallier à ça et déléguer ce travail à un automate, les fabricants de matériels pour piscine proposent des testeurs / régulateurs automatiques de pH pour les piscines privées familiales.


Comment installer un correcteur automatique de pH ?

Le régulateur de pH peut fonctionner avec ou sans dispositif automatique de traitement chimique.

Cas 1 : Régulateur de pH autonome + désinfection manuelle

Le régulateur de pH est un appareil autonome que l’on branche sur le circuit de filtration de la piscine. Son rôle se limite uniquement au contrôle et à la rectification quotidienne du niveau de pH.

Il est possible d’en installer un, tout en continuant à gérer manuellement le traitement de l’eau (désinfection, floculation). Cela affranchit du travail de contrôle du pH qui est une tâche répétitive en période d’exploitation de la piscine. C’est un gain de temps et de confort non négligeable.

Cas 2 : Régulateur de pH couplé à un système de désinfection automatisé

Ce type d’installation est pertinente pour s’affranchir du travail de régulation du pH et de la régulation du système de désinfection. Si vous envisagez la mise en place d’un dispositif de désinfection automatisé pour une piscine, la présence d’un régulateur automatique de pH est fortement conseillé. On obtient ainsi un système de filtration et de désinfection à qui l’on délègue toutes les tâches liées à l’élimination des bactéries, virus, micro-organismes, parasites, algues, régulation pH. Gain de temps, confort et tranquillité sont garantis avec ce type d’installation !

Un régulateur de pH est par exemple bien indiqué avec un électrolyseur au sel. Et de nombreux constructeurs proposent ce type de produits : couple régulateur pH + désinfection automatisée.

La piscine n’a ici presque plus besoin d’une intervention humaine pour filtrer et maintenir une eau de qualité. La régulation du pH et le traitement de l’eau se faisant en continu, de manière automatisée.

Il faut cependant rester sensible à un minimum de surveillance, car, en matière de piscine, rien ne remplace la vigilance humaine.

L’installation d’un dispositif tout automatisé nécessite d’y consacrer un budget plus conséquent et de prévoir les aménagements dans le local technique, mais le confort et la tranquillité que l’on y gagne pour la gestion courante du bassin est bien réel. C’est une option à envisager car la régulation automatique, lorsque les sondes de contrôle ne sont pas défaillantes, permet même de faire de belles économies sur le long terme (dosage des produits notamment).

Comment fonctionne un régulateur de pH ?

Analyse du niveau de pH

Selon les modèles, l’appareil peut au choix :
– avoir une sonde (une électrode) placée sur le circuit de refoulement.
– ou dériver une partie de l’eau du circuit de refoulement et contrôler le niveau de pH à l’aide d’une cellule ou d’une chambre d’analyse.

Correction du pH lorsque nécessaire

Lorsque la sonde détecte un niveau incorrect, le pH est auto-régulé par prélèvement de produit sous réserve que le tuyau soit placé dans le bon bidon : pH+ ou pH-.
C’est la pompe doseuse qui assure la mécanique du système : aspiration et injection de produit dans le circuit de refoulement.
Seules les quantités nécessaires sont injectées dans le système.

Avantages du régulateur automatique de pH

Contrôle le pH automatiquement et de manière plus intensive qu’en mode manuel : plusieurs fois par jour. A long terme, les écarts ou les défauts dans le niveau de pH sont donc minimes.
Permet d’éviter la manipulation répétée de produits chimiques : le régulateur s’en charge pour vous.
On peut s’éloigner de sa piscine sans se soucier de l’équilibre de l’eau : week-end prolongé, semaine de vacances. C’est un gain de tranquillité.
– Permet de faire des économies sur les produits d’entretien liés à la régulation du pH. Comme les contrôles sont quotidiens, les écarts ne sont jamais conséquents.
– Un pH équilibré renforce l’efficacité du chlore et limite la précipitation des minéraux (calcium, sulfates)
Fonctionne avec tout type de traitement.
Evite le développement des algues.

Critères de choix d’un régulateur de pH

Selon les options que l’on choisit, les prix peuvent aller du simple au triple, voire plus (Voir quelques modèles / prix sur Amazon.).
La variation des prix s’explique par le raffinement des technologies employées pour analyser le pH et injecter les produits dans le circuit d’eau. Outre ces aspects, il faut d’abord veiller à choisir un modèle en résonance avec les spécificités de votre bassin (volume d’eau, débit de la pompe de filtration).

Points à contrôler en priorité pour choisir un régulateur de pH

Choisir le type de pompe doseuse : péristaltique (rotor + galets), électromagnétique (membrane + clapet entrée/sortie), électrovanne (électrique + effet venturi). L’électrovanne n’a en fait pas de pompe, ce qui évite une panne du dispositif mécanique des 2 premiers types de pompe.
Débit maximum de la pompe : important si la pompe est branchée en continu.
Contre pression maximum de la ponction d’eau du système de filtration vers le régulateur.
Modalité de régulation du dosage : dosage manuel (diffusion sur un temps donné), dosage proportionnel (par rectification d’écart entre valeur cible et valeur constatée), dosage séquentiel (dosage proportionnel + prise en compte volume bassin et inertie de diffusion du produit), dosage prédictif (calculé en fonction du volume du bassin). Privilégier dosage proportionnel ou séquentiel.
Sonde dans une cellule ou chambre d’analyse : il vaut mieux privilégier ce type de sonde à une sonde placée à même le circuit d’eau. Plus précis dans l’analyse pH, moins d’usure par frottements ou risque de coups (déchets dans le circuit de filtration), évite que la sonde soit à l’air libre si la pompe de filtration se désamorce.
Garantie de l’appareil.
Garantie de la sonde : élément le plus fragile de l’appareil (entre 100 et 200€ l’unité en cas de remplacement).

Autres points à prendre en considération pour choisir un régulateur de pH

– Volume bassin maximum que le régulateur peut traiter.
– Modalité de réglage des valeurs pH+ et pH- à ne pas dépasser : potentiomètre, touches +/- ou clavier.
– Type d’affichage sur l’appareil : échelle lumineuse, affichage LED, écran LCD.
– Alarme sonore : quand le bidon est vide, quand le débit de la pompe doseuse est trop faible, quand le pH sort des valeurs pH+ ou pH- à ne pas dépasser.
– Consommation électrique de l’appareil.
– Prix : pensez à comparer avant d’acheter (internet, magasins spécialisés).


Pour le choix et/ou l’installation d’un régulateur automatique de pH, faites vous aider par un professionnel en cas de besoin.

De l'aide ? Besoin de contacter un pisciniste ?
Expliquez votre problème ici pour être mis en relation avec des professionnels proches de chez vous. Service gratuit et sans engagement.

Pour plus d'efficacité, renseignez correctement toutes les informations. Champs obligatoires marqués d'une étoile (*).
  • Merci de préciser : type de piscine / abri / spa, forme, dimensions, système de filtration, de désinfection / traitement de l'eau, d'étanchéité, équipements, etc.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Autres articles dans la même thématique


4 Réponses pour Régulateur automatique de pH : caractéristiques, avantages, critères de choix

  1. duduche 18 juin 2013 à 6 h 25 min #

    bonjour j’ai acheter un regulateur de ph moins et plus pourquoi on ne peu pas brancher le ph _ et + en meme temps sur deux tuyaux differents au lieu de changer le tuyaux dans un bidon ph – ou ph + merci

    • Anthony 18 juin 2013 à 11 h 40 min #

      Bonjour,

      Et merci de votre commentaire.
      Il m’a mis la puce à l’oreille, j’ai donc mis à jour l’article pour qu’il n’y ait pas d’amalgame.

      Pour répondre à votre question :
      – Un régulateur n’a qu’une seule pompe.
      – Il ne “sait” aspirer / injecter qu’un seul produit à la fois.
      – A ma connaissance, il n’existe pas (encore) de modèle qui sache gérer seul et simultanément les 2 circuits d’approvisionnement en switchant tout seul entre produit pH+ et produit pH-. Il faut changer soi même le tuyau de bidon.
      – Le pH de l’eau est soit en phase montante (tend vers le basique), soit en phase descendante (tend vers l’acidité). C’est en fonction de ce paramètre (valeur du pH indiqué par le régulateur) que l’on sait quel bidon utiliser.

  2. Delecolle Yvan 16 novembre 2015 à 6 h 17 min #

    Je voudrais savoir si le bidon de PH moins doit être protégé en hiver en cas de gel. si oui a combien gèle le PHmoins

    • Anthony 18 janvier 2016 à 10 h 00 min #

      Si ce n’est pas marqué sur la boite, voir sur le site du fabricant.

Laisser un commentaire