Piscines en Bois semi-enterrées et enterrées : Aide, conseils, astuces pour le montage et l’installation

piscine-bois-semi-enterree6Les piscines en bois ont une élégance incomparable : on les reconnaît au premier coup d’oeil à leurs margelles et parois en bois. Lorsqu’elles sont accompagnées de plages ou terrasses en bois, elles ont tout simplement une cachet unique car elles offrent un cadre de baignade agréable et apaisant. Elles ont beaucoup de succès car, outre cette élégance naturelle, elles s’intègrent facilement à n’importe quel type de décor, pour un coût et un cycle de mise en oeuvre souvent moindre qu’une piscine maçonnée ou à coques.

Cependant, enterrer en partie ou en totalité une piscine en bois est une opération plus ou moins complexe selon vos talents de bricoleur et de terrassier.

3 étapes pour enterrer et installer correctement sa piscine en bois

Les points critiques de ce type d’installation sont les fondations de la piscine (terrassement, renforcement du sol), la protection des éléments bois enterrés (très important), l’enterrement du réseau de canalisation (circuit filtration, évacuation des eaux usées) et des câbles électriques (pompe de filtration et équipements de confort optionnels). L’assemblage de la piscine n’a pour sa part rien de très particulier par rapport à celui d’une piscine bois hors sol. Voici donc quelques explications et recommandations pour le déroulé complet des opérations.

1 – Choisir le bon emplacement

Ce choix est très important pour le confort au quotidien et pour maximiser la durée de vie de votre piscine.

- Conseils pour choisir un bon emplacement pour une piscine creusée ou enterrée
- Etudier le sol et le relief : un passage obligatoire pour les piscines enterrées

Ces points ne sont vraiment pas à prendre à la légère car nous parlons de piscines à structure bois. Elles offrent moins de résistance face à l’humidité et à la pression des sols (poussées, glissements) qu’une piscine bétonnée. En théorie, le bois est fait pour respirer donc il se sent mieux à l’air libre. En pratique, rien ni personne ne vous empêche d’enterrer une piscine de ce type si vous le souhaitez.

Si le terrain se révèle problématique, il peut être plus sage d’envisager une piscine bétonnée, sinon une installation hors sol moins chère et plus simple. Car dans cette équation, le type de bois a aussi son importance. Plus d’infos ici : 3 conseils pour bien choisir le bois de sa piscine.

2 – Préparation de l’emplacement et travaux de terrassement

Si vous avez trouvé l’emplacement offrant le maximum de garantie pour le confort au quotidien et une exploitation durable de la piscine, place aux travaux de fondation. Il va falloir creuser, aplanir et renforcer l’assise de la piscine.

Deux choix possibles :
- Vous êtes équipés ou êtes en capacité de louer et utiliser une pelleteuse munie d’au moins 2 godets : un gros pour le terrassement, un petit pour les tranchées des canalisations à enterrer. Comptez entre 150 et 400€ par jour (et jusqu’à bien plus cher évidemment…), selon le type de machine, de loueurs, la distance entre le magasin de location et le lieu des travaux. Pour aller plus vite, il est pertinent de louer plus gros pour décaisser plus vite. Comparez les offres et négociez les prix à la baisse, vous n’avez rien à perdre en demandant ! Les pelleteuses coûtent aux entreprises qui les louent, elles ont donc besoin de les louer !

- Vous sollicitez des professionnels pour faire ce travail à votre place : c’est plus cher, mais si vous n’êtes pas à l’aise ou sûr de vous, vous serez rassurés. En plus, vous bénéficiez de l’expertise du sol par le terrassier. Nous proposons un service de mise en relation avec des professionnels de la piscine et du bâtiment. C’est gratuit, sans engagement et vous permettra de comparer les prix et les offres, qui sont variables d’une entreprise à une autre. Il ne faut donc surtout à faire jouer la concurrence car le terrassement monte rapidement à 4 chiffres.

Voici le déroulé des étapes de terrassement

C’est un exemple type si le terrain est plat et sans souci particulier au niveau du sous-sol.
En tout cas n’oubliez pas que le terrassement et le renforcement de la structure de la piscine sont plus importants que le montage de la piscine.

1 – Déclaration de travaux préalable et/ou demande de permis de construire. Renseignez-vous d’abord auprès de votre mairie et/ou de la DDE quoiqu’il en soit. Normalement, c’est déjà fait mais au cas où voici les règles à suivre en France.

Une déclaration de travaux en mairie pour les piscines enterrées de moins de 100m², non couvertes (abris de piscine) et dont les façades visibles (celles qui ne sont pas enterrées) ne dépassent pas 60 centimètres.

Un permis de construire obligatoire si la piscine dépasse 100m² et/ou si les parois visibles dépassent 60cm et/ou si elle sera recouverte d’un abri fixe et fermé de plus d’1,80m.

2 – Commencer par un marquage au sol (fils, bombe aérosol) : emplacement piscine, tranchées pour le raccordement au local technique (système de filtration), l’évacuation des eaux de vidange et les câbles électriques vers la source électrique. Prévoir large (au moins 50cm) autour de la structure pour accueillir le système de drainage (gravier, concassé) et le remblaiement lorsque la piscine sera montée.

3 – Creuser et décaisser en respectant scrupuleusement les cotes fournies par la documentation technique de la piscine à enterrer : cf documentation fournie par le fabricant. Si vous commencez ces travaux avant d’avoir réceptionner la piscine, c’est normalement des informations que l’on trouve sur internet depuis le site du fabricant. L’enjeu ici est d’avoir un emplacement dont les dimensions en hauteur et en largeur correspondent aux prévisions : hauteur des parois visibles, dimension de la ceinture de bois.

4 – Aplanir le niveau bas du terrassement et mettre un lit de gravier pour ne pas que la piscine ait les pieds dans l’eau. Le niveau pourra être finalisé à la pelle. Dans cette étape, il faut retirer rochers, pierres, racines. Sachant que le coulage du béton viendra quand même aplanir l’assise et combler les défauts de niveau.

Le lit de gravier (en fait des mini galets épais et polis) vient au dessus, sur une couche de 10-20cm d’épaisseur. L’intérêt de ce lit de gravier est double : drainer l’eau qui peut s’accumuler sous la dalle béton tout en renforçant l’assise de la dalle béton.

fondation-piscine-bois-enterree1

Plastique, galets pour surélever la ferraille de la dalle béton, jambes de force pour renforcer la résistance de la structure bois

5 – Protection du soubassement de la fondation : Pose d’une bâche plastique pour éviter les remontées d’humidité (pas obligatoire), pose des grilles pour ferrailler la fondation en béton, pose des jambes de force pour contenir la pression de la piscine sur les parois une fois qu’elle sera remplie.

Suivez les recommandations du fabricant. Cependant, tous ne préconisent pas un renfort extérieur des parois : ça dépend du type de bois et du modèle de piscine. Mais comme vous êtes prévoyant, et que vous ne voulez pas que votre piscine s’affaisse dans 5 ou 7 ans, et comme ce sera enterré, vous allez y réfléchir à 2 fois.

Préférez des supports ou jambes de force en métal de type IPN, car les supports en bois enterré, même protégé par un géotextile vont se dégrader rapidement. Certes, cela dépend du type de bois et de sa classe mais ne vous voilez pas la face… Le bois pris dans le béton cassera rapidement car il n’a pas la résistance de torsion que peut avoir une structure métallique de type IPN face aux forces qui vont s’exercer lorsque la piscine sera en eau.

fondation-piscine-bois-enterree2

Béton coulé, si possible assez liquide pour avoir un niveau plat sans trop forcer

6 – Coulage dalle béton Pensez à bien l’armer : dosage béton / ciment / sable. Si vous pouvez avoir une toupie, c’est mieux et plus rapide, en le commandant assez liquide (béton auto-nivelant). Si vous le faites à la main, même recommandation.

Le rôle de la dalle en béton est essentiel pour répartir la charge du poids de la piscine pleine d’eau (plusieurs tonnes….). Prévoyez au moins 15 cm de béton. A modérer en fonction du type de sol et de la taille de la piscine. Les renforts de la structure en IPN doivent être intégrés dans cette masse de béton.

Les limites de la dalle peuvent aussi être faites à l’aide de planches de bois, calées par l’extérieur. Inutile de vous dire que la solidité et la stabilité de cette fondation est très importante.

La dalle doit être bien lisse en surface car le revêtement étanche de la piscine sera posé dessus. Même s’il y a un feutre de protection au sol, entre le liner et la dalle, et peut-être même une couche de sable de type doucine au niveau de la jointure entre la première planche de madrier et la dalle béton, il faudra peut être lisser à la main en cassant les aspérités qui dépassent.

La dalle doit être bien droite. S’il y a des écarts de niveaux, l’opération d’assemblage de la piscine pourra poser souci : écart de niveau entre les planches de madriers, les angles et les margelles.

3 – Montage et installation de la piscine

L’opération de montage est plus ou moins complexe selon vos talents de bricoleur, mais ne présente pas de problèmes particuliers. Il faut suivre la notice de montage et les précautions données par la fabricant. C’est normalement un jeu d’enfant (comme un gros jeu de Lego…). Soyez au moins 2

Pour des détails complémentaires, reportez vous à l’article consacré au montage et installation d’une piscine hors sol en bois, en étant particulièrement attentif au point 1 (contrôler le matériel reçu par le fabricant) et le point 4 (outils nécessaires, assemblage de la piscine étape par étape).

Le montage de la structure de la piscine et la pose des éléments étant le même que pour une installation hors sol.
Pour la filtration, il pourra en revanche y avoir des spécificités selon le système choisi : simple bloc de filtration hors-sol, groupe de filtration monobloc ou local technique.

Quelques astuces

piscine-bois-enterree-puisard-puit-decompression

Le puisard ou puits de décompression est très très pratique pour voir l’humidité du sol. Indispensable de le connaître en cas de vidange du bassin

Si la piscine est complètement enterrée, pensez à installer un puits de décompression, aussi appelé puisard. Une fois les abords du bassin remblayé, il permettra de vérifier l’humidité du sol en jetant un simple regard à l’intérieur du puits.

C’est d’une utilité redoutable pour les opérations de vidange de la piscine : il ne faut jamais vidanger une piscine, lorsque le sol autour est humide ou gorgé d’eau. Une piscine sans eau est à la merci de la pression exercée par les sols (plusieurs tonnes par m²). Elle est encore plus forte lorsque la terre autour est imbibée d’eau. La structure bois n’y résisterait pas et vous pourrez jeter votre piscine à la poubelle. Si votre piscine en bois casse parce que vous la vidangez sans contrôle d’un expert ou parce que les sols autour sont imbibés, vous pouvez dire adieu à la garantie. D’autres l’ont testé avant vous, ne vous y risquez pas !

piscine-bois-enterree-geotextile-remblai-protection

Delta MS (ou carrés de chocolat) sur les parois, des plaques de fer pour séparer la terre du remblai, et du remblai (gros concassé et poli)


Avant de remblayer, il faut mettre une couche de protection sur la façade extérieur. 2 précautions ici :
- Il faut l’installer d’un seul tenant. Ne découpez pas des bandes ou des carrés, sinon l’eau extérieure passera au travers et fera pourrir le bois.
- Pour que le remblaiement ne tire pas cette couche protectrice vers le bas, lorsque vous mettrez le remblai, il faut la coller ou l’agrapher en haut des parois.

Il est par ailleurs judicieux de séparer le remblai de la terre autour. Vous pouvez pour cela utiliser un géotextile.

Si la mise en eau n’est pas complètement terminée, il ne reste plus qu’à le faire, à tester la filtration et à attendre que l’eau chauffe pour faire un premier plongeon. Selon les finitions choisies, il restera (ou non) la plage ou la terrasse à poser.


Si vous avez besoin de conseils adaptés à votre cas (pas sûr du type de piscine à privilégier pour votre budget et vos envies, étude de sol, etc) ou si vous rencontrez un problème particulier avec votre piscine en bois, faites appel à un spécialiste.

De l'aide ? Besoin de contacter un pisciniste ?
Expliquez votre problème ici pour être mis en relation avec des professionnels proches de chez vous ou recevoir un conseil personnalisé. Service gratuit et sans engagement.

Pour plus d'efficacité, renseignez correctement toutes les informations. Champs obligatoires marqués d'une étoile (*).
  • Merci de préciser : type de piscine / abri / spa, forme, dimensions, système de filtration, de désinfection / traitement de l'eau, d'étanchéité, équipements, etc.
  • Ce champ n'est utilisé qu'à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Autres articles dans la même thématique


Aucun commentaire

Laisser un commentaire