Piscine hors sol rigide : 6 choses à évaluer pour choisir son modèle

Les piscines hors sol rigides sont les cousines des piscines enterrées : elles sont faites pour durer. Mais elles sont moins chères et demandent moins de travaux que leurs cousines enterrées.

C’est le meilleur compromis pour celui ou celle qui souhaite s’équiper d’une piscine de façon durable sans se compliquer la vie avec de grands travaux de terrassement et d’aménagement.

Tous les kits de piscines hors sol rigides sont équipés d’un liner pour l’étanchéité du bassin. Côté acheteur (vous), outre la forme et la dimension de la piscine, il faut aussi faire un choix parmi les 3 types de panneaux disponibles. Et c’est un choix plus facile à faire qu’il n’y paraît.

Aspect bois pour cette piscine métallique de 25m2 à 1300€

Aspect bois pour cette piscine métallique de 25m2 à 1300€


6 choses à savoir sur les piscines hors sol rigides

Elles sont composées de panneaux modulaires que l’on emboîte et que l’on assemble les uns aux autres. Le point le plus critique au montage est la pose du liner.

1 – Elles n’ont pas vocation à être démontées en fin de saison

Elles sont plus difficiles à installer que les piscines tubulaires, gonflables ou auto-portées car elles sont là pour durer. On ne les démonte pas en fin de saison. Elles vont encaisser les variations de saison et les rudesses de l’hiver. Leur solidité leur permet de passer l’hiver sans problème, mais il faut être vigilant sur l’entretien et la maintenance.

2 – On peut les enterrer mais elles ne sont pas toutes prévues pour ça

Bien entendu, quand on fait le choix du hors sol, on n’envisage pas vraiment d’enterrer sa piscine. Mais comme on est dans une démarche d’achat, il est normal de mettre ce choix en regard une piscine enterrée. La piscine hors sol rigide étant soit une première étape dans cette réflexion, soit le choix par défaut parce qu’on n’a pas la place ou le budget pour une piscine enterrée.

Et effectivement, les piscines rigides peuvent être enterrées ou semi enterrées. Bien entendu, ça rajoute de la complexité puisqu’on passe alors dans la catégorie gros chantier. Il faut creuser, terrasser, renforcer le sol et/ou mettre un drainage avant d’installer la piscine.

C’est un peu moins contraignant pour les piscines bois qui sont plus souvent prévues pour ces 2 types d’installation. Elles ne nécessitent pas d’être ceinturées par des parpaings comme pour les piscines métal ou résine. Donc si l’on se pose la question d’enterrer une piscine à base de panneaux métalliques, autant comparer avec les piscines en kit à panneaux modulaires (Waterair par exemple).

4 – Les formes classiques sont les plus courantes

Les modèles à panneaux métalliques ou résine sont surtout de forme ronde ou ovale, mais on en trouve aussi en 8.

Les piscines en bois ont plus souvent des forme géométriques : carré, rectangle, octogonal.

Sur ce terrain, le choix se fait sur ses préférences personnelles en fonction de l’espace et du budget dont on dispose. Mais, en général, les acheteurs restent sur des formes classiques : rondes, ovales, rectangles.

Les rondes et carrées sont plus conviviales. Les rectangles et ovales permettent de nager (un peu).

5 – Fiscalité, législation, encombrement : des facteurs qui expliquent pourquoi les petits modèles se vendent mieux

Les grands modèles sont équipés de jambes de forces apparentes ou de renforts enterrés, pour renforcer la stabilité : plusieurs tonnes d’eau à maintenir en place. Bien qu’il existe un choix très large de dimensions (plus de 10 mètres de long pour les rectangles ou 8 mètres de diamètre pour les rondes), les gens achètent surtout des piscines de moins de 20m².

Les raisons son très variées d’une personne à l’autre : l’encombrement, le cout d’acquisition, la fiscalité, la réglementation. En France, une piscine hors sol de moins de 10m² avec une hauteur de paroi inférieure à 1 mètre et installée à plus de 3 mètres des limites de propriété ne nécessite pas de formalité.

Ensuite selon la superficie et la hauteur de parois, on peut être contraint de faire une déclaration de travaux, demander un permis de construire et de déclarer aux autorités fiscales (foncier, habitation, taxe d’aménagement). Ces modalités sont à prendre en compte et à évaluer avant l’achat. Ainsi (exemple) il faudra faire une déclaration de travaux, mais pas de demande de permis de construire, pour une piscine bois de 18 m² (6m x 3m), semi enterrée avec dépassement de 50 cm.

Pour faire la synthèse de cette question, il faut se tourner vers les administrations locales car, même s’il existe des règles générales, il y a toujours des ajustements locaux…. On peut aussi occulter ces obligations et faire comme si “on ne savait pas” en cas de dénonciation, de contrôle ou de problème, mais s’informer avant est préférable !!

6 – Faut-il choisir des panneaux métal, résine ou bois ?

L’armature des piscines hors sols rigides peut être en métal, en résine ou en bois. Le choix pour telle ou telle matière est guidé par ses préférences personnelles sur le plan pratique et esthétique : le bois est plus beau que le métal, la résine est plus pratique que le métal, le métal est plus solide que le bois, etc…

Le bois est très répandu parce qu’il allie esthétique et robustesse

C’est le type de piscines hors sol le plus vendu en France. La raison est simple. C’est une matière naturelle qui s’intègre parfaitement dans un jardin. Et depuis des siècles, le bois a fait ses preuves en matière de constructions humaines (habitat, bateaux, artisanat, etc).

En matière de piscine, le bois a surtout des avantages : c’est chaleureux, facile à entretenir et on peut l’enterrer plus facilement que les panneaux.

Mais elles sont aussi plus chères que les modèles à panneaux métal ou résine. Pour une piscine bois, il faut choisir des bois de classe 4 ou 5 (jamais en dessous). Soit c’est un bois dit “exotique” (teck, ipé, doussié, etc) qui a naturellement ces qualités et qui est plus cher. Soit c’est du bois de classe inférieur qui a été traité par autoclave ou chauffage à coeur pour passer en classe 4 ou 5 (pin, mélèze, acacia). Plus d’infos ici pour savoir comment choisir le bois de sa piscine.

On trouve aussi des modèles composite (mélange bois et polymère) qui offrent l’avantage de garder l’aspect chaleureux du bois avec moins de contraintes d’entretien et une meilleure résistance aux variations climatiques.

Le métal est robuste et meilleur marché que le bois

Ce type de panneaux est aussi très répandu. Ils sont en acier, en aluminium ou en alliage. On en voit beaucoup dans les catalogues des piscinistes ou dans les boutiques en ligne. Il a des qualités indéniables de solidité et il est moins cher que le bois (à forme, dimension et équipement équivalents).

Il n’y a pas vraiment à craindre au niveau de la corrosion. Entre les qualités naturelles du métal (alu en particulier), les alliages (acier inox fait à partir de chrome ou de nickel) et les traitements de surface (couche de zinc superposée par électrolyse ou trempage dans un bain), elles sont faites pour durer. Et on peut rectifier soi même les assauts du temps en repeignant les surfaces.

Son défaut majeur est l’esthétique. Ca fait un peu bout de métal dans le jardin, mais on trouve aussi des finitions qui donnent l’effet d’un revêtement bois ou pierre. On voit que c’est du métal, mais c’est moins flagrant que des panneaux acier blanc. Comme l’intégration paysagère fait partie de l’équation quand on s’équipe d’une piscine hors sol rigide, ça vaut le coup de comparer avant de faire son choix : jardin empierré ? ilôts de verdure environnant ? résonance avec l’architecture environnante ? Bien entendu, si vous êtes fan de métal, n’hésitez pas : choisissez des panneaux métalliques. Vous pouvez même peindre, dessiner ou coller ce que vous voulez dessus.

La résine est moins répandue (plus récente aussi)

Les piscines rigides en résine sont moins répandues mais elles sont très résistantes et non sujettes à la corrosion. Pour le reste, c’est une affaire de goût personnel.

Et au final, l’arbitrage sur le type de parois se fait sur le coût, la place disponible et l’esthétique.

Avantages des piscines rigide

– Elles sont solides. Quelque soit le type de panneaux, elles sont beaucoup plus robustes que les autres types de piscines hors sol (tubulaires, gonflables, autoportées).

– On trouve toujours un modèle qui s’intégrera bien chez soi. Etant donné le large panel de matière et de coloris / décorations des panneaux, on trouve toujours le compromis. Il faut savoir prendre son temps pour choisir car elles sont souvent destinées à rester plusieurs années dans un jardin.

– On peut les améliorer. Il y a beaucoup d’équipements et accessoires disponibles pour ce type de piscine : terrasse, type d’échelle / escalier, régulateurs / automatismes, système de couverture ou de filtration. On peut les faire évoluer pour les rendre plus fonctionnelles.

Inconvénients

– Catégorie de piscine hors sol la plus chère. Les prix varient de 800 à plus de 12 000 € selon les modèles (voir des prix / modèles sur Amazon).

– Il faut être un minimum bricoleur pour l’installer correctement. Le montage (et le démontage) d’une piscine rigide peut s’avérer complexe. Ne pas hésiter à passer par un professionnel en cas de besoin.

Des dimensions réduites. Le fond est toujours plat. Les superficies possibles sont plus limitées que les piscines enterrées classiques. La profondeur également. A moins d’installer un système à nage contre courant, vous ne pourrez pas nager des kilomètres das votre piscine hors sol.

Quelques conseils pour choisir l’emplacement de sa piscine rigide

Pour le montage, suivez les recommandations fournies par le fabricant (notice, guide de montage). Si besoin faites vous aider pour la pose du liner, le raccordement / fonctionnement du système de filtration.

Pour le reste, un bon emplacement doit être plat, stabilisé et non inondable. Il faut veiller à ce qu’il n’y ait pas de branchement sous la piscine (eau, gaz, électricité…). Il faut anticiper l’accès aux prises d’eau (remplissage) et prévoir ses modalités d’évacuation (vidange vers eaux usées ou sur le terrain).

L’emplacement doit être :
ensoleillé pour avoir une meilleure température (chauffage naturel) de l’eau.
à l’abri du vent car ce n’est pas agréable pour se baigner.
éloigné des arbres pour limiter les sources de pollution de l’eau (feuilles, insectes…).
à l’abri des regards indiscrets pour mieux profiter des moments de baignade.

Pour résumer

Les piscines hors sol rigides sont faites pour durer, avec des premiers prix à moins de 1000€ (voir sur Amazon). Comme toutes les piscines, il faut bien entendu en prendre soin si on veut qu’elle vieillisse bien et profiter d’une eau claire et cristalline.

En général, il n’y a ni déclaration de travaux, ni taxe d’aménagement, ni d’impact fiscal pour les piscines hors sol de moins 10m². Il faut à minima un système de sécurité homologué (une couverture par exemple) pour limiter le risque d’accident avec les enfants.

Les modèles métalliques sont moins recherchés car ils ont un rendu moins naturel que les modèles bois. Mais à taille / dimension équivalente, ils sont souvent moins chers.

Quand vous choisissez un kit de piscine hors sol rigide, il faut vérifier qu’il contient au moins un liner, une échelle, une couverture, un bloc de filtration.

De l'aide ? Besoin de contacter un pisciniste ?
Expliquez votre problème ici pour être mis en relation avec des professionnels proches de chez vous. Service gratuit et sans engagement.

Pour plus d'efficacité, renseignez correctement toutes les informations. Champs obligatoires marqués d'une étoile (*).
  • Merci de préciser : type de piscine / abri / spa, forme, dimensions, système de filtration, de désinfection / traitement de l'eau, d'étanchéité, équipements, etc.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Autres articles dans la même thématique


Aucun commentaire

Laisser un commentaire