Piscine Intérieure : Entre Rêve et Réalité

La piscine intérieure fait partie des piscines qui font le plus fantasmer les gens. Synonyme de luxe et de confort absolu, qui n’a jamais rêvé de se prélasser dans l’eau chaude d’une piscine en plein hiver, sans même sortir de chez soi ?

Que vous ayez la chance de pouvoir en installer une chez vous ou qu’elle ne soit qu’un doux rêve inaccessible pour vous, la piscine d’intérieur a des spécificités très particulières que nous vous présentons ici.

Avez-vous le budget et le bâtiment capable d’accueillir une piscine intérieure?



Côté Rêve, la Sensation d’Etre Privilégié

Ce sont ses avantages qui font rêver les gens.

Les atouts majeurs d’une piscine intérieure : l’Intimité et la Disponibilité

L’intérêt évident de la piscine d’intérieur est de pouvoir profiter de son bassin toute l’année, tout en restant chez soi, dans le confort de son nid douillet, loin des regards indiscrets.

Selon ses préférences en matière de piscine, les sportifs opteront plutôt pour un couloir de nage et les autres pour un bassin équipé façon balnéothérapie, avec bains à bulle, plateaux ou rebords immergées.

Bien entendu, il est possible d’avoir les deux au sein du même bassin. Ce n’est qu’une question de place et de budget.

 

Ici, le mot “couloir” de nage prend tout son sens…

Autre aspect gagnant, la Qualité de l’Eau

La piscine d’intérieur est couverte et abritée. Par opposition aux piscines extérieures que l’on n’utilise que quelques mois par an dans les zones tempérées, une piscine intérieure n’est soumise qu’aux pollutions provenant des nageurs.

Elle est donc protégée de l’environnement extérieur immédiat : feuilles, insectes, débris déposés par le vent. La température de l’eau est aussi plus facile à maintenir en mi-saison car le plan d’eau n’est pas exposé aux 4 vents, ni à la fraîcheur des nuits sans soleil.

Comme l’entretien d’une piscine peut parfois être pénible, la piscine d’intérieur offre un certain niveau de confort sur ce point. Sur les questions d’aspect sanitaire, elle offre un avantage de taille par rapport à sa cousine découverte. Elle demande moins d’entretien.

Le filtre s’encrasse plus lentement car le bassin est rarement très sale. Il n’y a donc pas besoin de filtrer durant de longues heures en journée comme avec une piscine d’extérieur classique. Pour la même raison, le traitement de l’eau est réduit si l’on sait garder son eau équilibrée. On consomme moins de produits chimiques pour la maintenir saine et désinfectée, pour le plus grand confort des nageurs.

Côté Réalité, une Piscine Intérieure ne se gère pas comme une piscine extérieure classique

Les inconvénients de ce type de piscine sont directement liées à son caractère unique et à l’infrastructure nécessaire pour sa mise en oeuvre.

Construire une piscine d’intérieur n’est pas sans contraintes

Sur le plan technique, il n’est pas facile, ni évident de creuser et d’installer une piscine intérieure. L’architecture existante et la configuration du lieu choisi pour l’implantation rendent la chose plus ou moins facile.

Construire une piscine à l’intérieur d’une maison coûte 2 à 3 fois plus cher que de construire la même piscine en extérieur, devant la maison ou dans son jardin. Les travaux de gros-oeuvre, maçonnerie et plomberie gonflent la facture mais c’est surtout lié aux aménagements spécifiques qui sont nécessaires pour la maintenir sûre et confortable.

Une maison n’est pas conçue pour héberger plusieurs tonnes d’eau 365 jours par an, 24h sur 24. La pièce qui accueille le bassin doit être aménagée et souvent modifiée pour que le poids de l’eau et l’humidité permanente ne mette pas l’édifice en danger, notamment ses murs porteurs.

Le coût de ce type de piscine est donc souvent plus élevé quand on part d’un bâti existant. On peut faire baisser la facture ou aménager confortablement le coin piscine si on construit la piscine en même temps que le bâti.

L’humidité est le point critique avec cette piscine

L’hygrométrie doit rester sous les 60-70% pour que les baigneurs ne soient pas importunés (troubles respiratoires, brume et vapeurs d’eau) et pour que la pièce ne soit pas endommagée par la re-déposition de l’eau évaporée ou projetée sur les surfaces extérieures : revêtements de sols et plafonds, formation de moisissures, condensation et coulures. Il faut aussi intégrer les attaques chimiques des produits de traitements contenus dans l’eau lors de condensation sur les surfaces de la pièce : rouille, décoloration.

Une piscine d’intérieur doit être équipé d’un système d’aération (aspiration / ventilation) et de régulation de l’humidité (déshumidificateur). Par ailleurs, l’eau de la piscine devra être chauffée artificiellement en mi-saison et en hiver si l’on souhaite en profiter. Selon les cas, le choix se portera sur un échangeur de chaleur branché sur le système de chauffage central ou via une pompe à chaleur.

Le bruit et l’odeur

Le bruit d’une piscine en intérieur est confiné dans un espace réduit. Les ondes rebondissent sur les parois au lieu de partir aux 4 vents comme en extérieur. Il y a le bruit des baigneurs, les enfants qui jouent en particulier, mais aussi celui de la machinerie : pompe de filtration, chauffage, aération, déshumidification.

Tous ces équipements ayant des émissions de décibels plus ou moins élevés, ils peuvent devenir une véritable nuisance en milieu confiné. Pour cette raison, la mise en place d’une piscine intérieure s’accompagne généralement de travaux d’insonorisation et il est recommandé d’avoir une belle hauteur sous plafond avec ce type de bassin.

Enfin, on peut aussi citer l’odeur. Celle de l’humidité si l’aération et la ventilation sont insuffisantes. Celle des produits de traitement, si on la traite au chlore ou au brome notamment : chloramines, bromamines.

Au final, elle a des coûts de maintenance qui sont aussi plus chers qu’une piscine classique, puisqu’il faut faire contrôler ses équipements de manière périodique.

Lorsqu’on combine tous ces éléments, il est donc facile de comprendre pourquoi la construction de ce type de piscine coûte plus chère. Une piscine d’intérieur est plus technique à mettre en oeuvre qu’une piscine d’extérieur. Outre le bassin à creuser et le bâti alentour à renforcer, c’est la mise en oeuvre des équipements connexes qui dopent la facture finale.

Voilà un type d’ambiance et d’éclairage qui sera difficilement réalisable avec une piscine en extérieur classique.

Solution à envisager : construire sa piscine avant de la couvrir

Installer un abri haut ?

Si vous n’avez pas le budget pour une piscine creusée d’intérieur ou si vous êtes limité par l’architecture et la configuration des lieux, l’abri haut, notamment mural ou adossé, peut être une solution alternative intéressante pour vous. A la fois moins onéreuse (quoique réservé aux gros budgets elle aussi) et moins complexe à mettre en oeuvre.

L’idée est de construire une piscine d’extérieur dans la jardin ou attenant à la maison, puis de venir la couvrir par un abri de piscine que l’on vient adosser à l’habitation. Il est possible d’accéder à la piscine sans sortir de chez soi. En somme, le même bénéfice qu’avec une piscine intérieure.

Faire une extension de maison ?

L’autre solution est tout simplement une extension de maison, avec la construction d’un bâti en dur autour et au dessus de la piscine, une fois qu’elle a été construite. En matière de piscine d’exception, tout est possible. Les seules limites sont votre imagination et vos capacités financières.

Pour conclure,

On en trouve en milieu urbain, dans les centre ville de certaines métropoles, mais la piscine intérieure enterrée est rare chez les particuliers. On les voit surtout dans les piscines à usage collectif tels que parcs d’attraction, centres de loisirs, établissements de balnéo / thalassothérapie, et certains hôtels de charme.

Elle est rare car chère et difficile à mettre en oeuvre dans les bâtiments anciens qui sont légions dans les centre ville. Elle est aussi peu fréquente parce que dans ces niveaux de budgets, les acheteurs potentiels sont des propriétaires avec plus ou moins de terrain qui vivent souvent loin des centre ville ou n’y ont “qu’un” appartement pas toujours en rez de chaussée…

Et à budget équivalent, il peut sembler plus judicieux de choisir l’option piscine couverte par un abri haut coulissant ou télescopique, pour en profiter hors saison, tout en gardant le bénéfice d’une piscine que l’on peut découvrir en été. Bref, comparez les offres et les solutions techniques pour vous lancer dans ce type de projet de piscine.

De l'aide ? Besoin de contacter un pisciniste ?
Expliquez votre problème ici pour être mis en relation avec des professionnels proches de chez vous. Service gratuit et sans engagement.

Pour plus d'efficacité, renseignez correctement toutes les informations. Champs obligatoires marqués d'une étoile (*).
  • Merci de préciser : type de piscine / abri / spa, forme, dimensions, système de filtration, de désinfection / traitement de l'eau, d'étanchéité, équipements, etc.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Autres articles dans la même thématique


Aucun commentaire

Laisser un commentaire