Achat d’un Spa : Les Questions à se Poser pour Choisir son Spa

L’achat d’un spa se concrétise quand on a fait son arbitrage entre les éléments suivants : emplacement prévu, usage souhaité, nombre d’utilisateurs, équipements minimaux, budget.

Le marché du spa à domicile se démocratise depuis quelques années, notamment avec l’arrivée des spas gonflables à moins de 400€. Mais ces modèles ne peuvent pas être considérés comme de véritables spas. Ce sont plutôt des bains à bulles, à usage récréatif et très temporaire.

Si vous cherchez un vrai spa “365 jours”, il va falloir creuser un peu plus. Voici nos conseils pour vous aider à faire le bon choix.

 

1 – Où voulez-vous l’installer ?

L’emplacement prévu pour accueillir votre spa est sans aucun doute l’élément le plus basique à considérer.

Nous parlons ici de l’espace disponible et des propriétés inhérentes à la zone d’implantation.

Sauf si vous optez pour un modèle (vraiment) portable, partez du principe que, une fois installé, votre spa ne sera plus jamais déplacé.

Ce Spa par Diffazur Piscines a été élu trophée d’argent 2017 au concours organisé par la Fédération des Professionnels de la Piscine.



Avez-vous le droit d’installer le spa à cet endroit ?

Pour une installation classique en maison individuelle de plain pied ou dans un jardin, cette question ne se pose pas vraiment. Il n’y a pas de déclaration de travaux à faire et les préjudices pour le voisinage ou le bâti sont généralement inexistants ou faibles.

En cas de doute, il faut se renseigner au préalable avant de se lancer. Exemples de situations problématiques : passage de lignes électriques en hauteur, canalisations enterrées, manque d’information sur la nature du sol, servitudes, installation à moins de 3 mètres de la limite du terrain du voisin. Le risque étant de se voir imposer le démontage a posteriori.

C’est en revanche une vraie question pour une installation en hauteur : étage de maison, appartement, balcon, toit terrasse. Il faut consulter l’architecte, le constructeur du bâtiment ou le syndic de copropriété.

Mise à part sur un toit terrasse et dans certains immeubles de standing, le refus est plus que probable car un spa en eau pèse rapidement plus d’une tonne. Les dangers potentiels sont évidents : mauvais résistance du sol, bruit, problème d’aération (si en intérieur), de vidange du bassin, risque d’inonder ses voisins.

Si vous vous lancez dans ce projet sans être sûr et certain d’avoir l’autorisation de le faire, soyez assuré qu’en cas de souci, votre responsabilité civile sera engagée. Avec un impact plus lourd qu’un simple démontage : exclusion de garantie, assureur tiers qui se retourne contre vous en cas de sinistre.

Le sol peut-il supporter sans risque le poids du spa en eau ?

C’est le pendant du premier précédent. Un spa à vide pèse de 150 kg à plus de 400 kg. Si le bassin fait 500 litres (spa 2 places), ça fait 500 kg de plus. Il faut aussi ajouter le poids des baigneurs quand ils l’utilisent.

Le sol idéal est plat, en béton coulé et ferraillé. Evitez les sols meubles, instables ou en contact direct avec la terre (pelouse, etc). Il est impératif de prendre connaissance des consignes du fabricant sur ce point. Une installation non conforme faisant généralement sauter immédiatement les conditions de garanties du fabricant en cas de souci lié à un affaissement du sol ou une déformation de la structure du spa.

Y’a-t-il un accès suffisant pour acheminer le spa et ses équipements ?

Si vous optez pour un spa en kit à monter vous-même vous aurez plus de marges de manœuvre sur ce point. Mais si vous voulez un spa déjà pré-monté, vous êtes un peu dans la même configuration que les personnes qui veulent installer une piscine polyester chez eux.

Il faut vous assurer que le spa pourra livré et installé sans souci : fils électriques, arrière cour d’une maison bi-face, passage étroit, enjambement de mur ou de clôture. Cela pouvant être un véritable point de blocage.

Sera-t-il possible de circuler librement autour du spa ?

La libre circulation autour du bassin est indispensable pour 2 raisons. Il faut pouvoir entrer / sortir confortablement du bassin de tous les côtés. Et il ne faut pas être gêné lors des opérations d’entretien ou de réparation de votre spa.

Si installation en intérieur, la pièce est-elle suffisamment aérée ?

Comme une piscine, un spa est avant tout un plan d’eau installé en permanence. Il dégage de l’humidité sous forme d’éclaboussure, d’évaporation et surtout de condensation. En milieu fermé, elle se dépose sur les surfaces environnantes : plafond, sol, murs, mobilier, etc.

Outre les risques de glissade, il est aussi question d’assainissement de l’air : difficultés respiratoires, brume, condensation, développement de champignons, de bactéries et de moisissures.

Pour ce type d’installation, il est donc impératif d’avoir une ventilation un peu plus évoluée qu’une simple fenêtre ou une VMC comme dans une salle de bains.

Il faudra peut être installer un système de déshumidification de l’air. Et entre la fourniture, la pose et l’entretien annuel, c’est un aménagement qui coûte cher et qu’il faut intégrer au budget global de votre spa.

Où sont situés les points d’accès à l’électricité et à la vidange ?

Nous les citons en dernier, mais ils sont aussi importants que les autres.

Pour fonctionner, un spa doit être est raccordé en permanence à l’électricité.

Pour des raisons de sécurité évidentes, l’installation électrique doit être impérativement aux normes : ampérage, disjoncteur, prise de terre, encastrement ou enfouissement du câblage électrique, risque d’électrocution. Dans le doute, faites intervenir quelqu’un et contactez aussi votre assureur pour ne pas être pris en défaut en cas de souci.

Côté hydraulique, un simple tuyau d’arrosage suffit pour remplir la cuve. Mais c’est surtout la vidange du bassin dont il faut se soucier.

Contrairement à une piscine, un spa est vidangé plusieurs fois par an. Comme l’eau est chauffée à plus de 30°C, le maintien d’un bon équilibre chimique y est plus délicat (hausse du pH, eau qui se trouble, etc).

Il est souvent plus simple et préférable de vidanger le bassin plutôt que de rajouter toujours plus de produits chimiques. Il faut donc un point d’évacuation proche du spa.

2 – Pourquoi voulez-vous un spa ?

Etant donné qu’un spa coûte cher, il faut prévoir à l’avance tous les usages que vous pourrez en tirer pour ne pas vous sentir limiter par la suite. Qui peut le plus, peut le moins.

spa extérieur

Les spas sont d’abord achetés pour se détendre et se relaxer

En achetant un spa, la plupart des gens cherchent d’abord un moyen de se détendre et de ralentir pour contre-balancer le rythme plus soutenu de leur vie quotidienne.

Si c’est le seul usage que vous recherchez, il faut regarder du côté des spas équipés de blower (souffleur). Sa pompe envoie de l’air via des petites buses situées au fond du bassin. Elle génère des bulles d’air qui remontent vers la surface en procurant la sensation d’un massage doux sur la peau et relaxant pour le corps.

Pour ce type de spa, les points à contrôler se situent au niveau du blower :
– quel est le volume sonore du surpresseur ? Une pompe trop bruyante pouvant gâcher le plaisir de la relaxation.
– quelle est la puissance du blower ? Un niveau trop faible de bulles d’air n’ayant pas assez d’effet massant.
– est-il équipé d’un système de chauffage de l’air ? Des bulles d’air trop froides par rapport à l’eau (chaude) du spa pouvant procurer une sensation peu agréable.
– peut-il diffuser des parfums ou des senteurs ? L’aromathérapie a aussi des vertus relaxantes et cela peut être un élément important pour vous.

Attention, si vous recherchez plus de raffinement dans les massages, ce type de spa ne sera pas suffisant. Il faudra privilégier un modèle qui est aussi équipé d’équipements d’hydrothérapie.

Les spas sont aussi plébiscités pour les massages ou soulager certaines problèmes de santé

Les gens achètent aussi des spas pour bénéficier de massages plus forts et intenses qu’un simple bain à bulles et/ou pour soulager des problèmes physiologiques : circulation sanguine, tensions musculaires, fibromyalgie, fatigue chronique, arthrite, jambes lourdes, douleurs lombaires ou cervicales, blessure après un accident, etc.

Le spa est en effet un excellent moyen pour cela car les appareils équipés d’hydrojets ou d’aérojets projettent de l’eau et de l’air sous pression sur différentes parties du corps.

Si ce type d’utilisation est votre priorité, observez avec soin la disposition des buses à l’intérieur du spa et les différents programmes de massage possibles. Par exemple, si vous voulez soulager votre nuque, validez bien que des buses sont situées à ce niveau, car tous les modèles n’en disposent pas. Idem pour le massage des jambes ou des lombaires.

Comme pour le blower, ces jets sont asservis à une pompe de massage dédiée. L’ergonomie de la cuve, le nombre de buses, leur emplacement et les programmes de massage varient selon les modèles. Prenez le temps de comparer et n’oubliez pas que l’emplacement des jets est plus important que le nombre de jets.

Le sport est aussi possible mais ce type de spa est plutôt adressé aux sportifs réguliers

Il est tout à fait possible de cumuler les bienfaits du spa avec la pratique sportive en milieu aquatique. Pour la natation, le spa de nage est le plus connu mais il existe aussi des cuves que l’on peut équiper de rameur, de tapis de course ou d’un espace suffisant pour poser un aquabike et faire du vélo.

Deux choses à retenir ici :

  • Ce sont des spas plus grands, parfois à double bassin. Il faut donc un espace suffisant et adapté pour les accueillir.
  • Ils coûtent plus chers car ce sont des équipements spécifiques. Comptez de 10 000 à plus de 30 000 € pour les grands spas de nage avec un système de nage à contre courant performant.

Mis à part chez les grands sportifs, il est rare que les particuliers fassent ce choix. On retrouve ce type de bassin plutôt dans les centres d’entraînement ou les centres de balnéothérapie.

 

3 – Qui va l’utiliser ?

Personne ne regrette jamais d’avoir un spa trop grand. Mais pour choisir le nombre de places de son spa, le plus judicieux est de s’en tenir aux utilisateurs réguliers.

 

Faire le distingo entre places assises et places allongées. Ici un 2 places, un 5 places et un 6 places (qui n’a qu’une seule place allongée).

Pour une utilisation en solo ou en duo, un 2 à 3 places est suffisant

Si c’est pour un usage en duo, un spa 2 à 3 places est suffisant. Il faut s’assurer que les deux personnes puissent s’allonger confortablement.

Les spas 4 places s’adressent aussi aux couples voulant être plus à l’aise mais vise plutôt les familles avec 1 enfant. En réalité, il s’en vend moins que les 2 ou 5-6 places car les spas 4 places n’ont souvent qu’une seule place allongée.

Si la famille va s’agrandir ou si vous ne voulez pas être limité, il est préférable de partir d’emblée sur un spa plus grand.

Les spas 5-6 places sont plus conviviaux

Les spas 5-6 places sont plus accueillants. Avec souvent 2 vraies places allongées et 3 places assises, un spa 5 places est un bon compromis pour une famille avec enfants et pour inviter des amis à se détendre.

Il existe des spas aux assises plus nombreuses (8, 10 places) mais même pour une famille de 4-5 personnes, ce n’est pas forcément judicieux de prendre si grand.

Distinguer les places assises des emplacements qui permettent de s’allonger

Vous devez surtout distinguer le nombre de places assises des emplacements qui permettent de s’allonger, et leur profondeur pour évaluer si la hauteur d’immersion est adaptée à la morphologie de chacun.

Un bon mix entre positions allongées et positions assises vous permettra plus de polyvalence pour un usage détente + massage. Ici tout dépend ce que vous recherchez en priorité.

 

4 – Quels équipements et accessoires pour votre spa ?

Un spa vient avec son lot de composants internes, que l’on peut agrémenter d’options. Voilà les équipements de base que nous vous invitons à contrôler.

Equipements minimaux pour le fonctionnement normal du spa

fonctionnement spa

Schéma de principe d’un spa. Attention, c’est juste indicatif car variable selon modèle / constructeur.

A minima, un spa de qualité minimale correcte doit donc contenir les équipements suivants :

– Un réchauffeur électrique pour chauffer et maintenir l’eau entre 25 et 40°C. Puissance en watts et proportionnelle au volume d’eau.
– Une pompe de filtration avec préfiltre permettant une circulation continuelle de l’eau via le-s skimmer-s et les buses des jets. Ici c’est le même principe qu’une piscine = un circuit d’eau fermé que l’on doit filtrer.
– Un filtre, souvent à cartouche, pour retirer les impuretés de l’eau.
– Une pompe de massage pour alimenter les buses hydromassantes et varier les massages.
– Un blower pour les bulles de fond équipé de préférence d’un chauffage d’air. Le chauffage de l’air soufflé est important pour le confort des usagers et pour maintenir l’eau chaude.
– Un système de programmation pour choisir les programmes, les soins apportés et le temps des séquences.
– Un système de désinfection de type ozonateur ou désinfecteur UV car ils sont bien adaptés à la désinfection des eaux >30°C. De préférence, évitez les désinfectants de piscine “classique” (chlore, brome) car ils sont trop compliqués à gérer avec de l’eau chaude.

Viennent ensuite les options de confort telles que les lumières (chromothérapie), la musique (sonothérapie) ou les senteurs (aromathérapie). Sur ce point, c’est à vous de juger s’ils sont essentiels et s’il n’est pas préférable d’en bénéficier via des systèmes indépendants du spa : lumière d’ambiance, sono externe, senteurs liquides….

Accessoires indispensables

A côté des composants internes au spa, il faut à minima une couverture isolante et un escalier si le spa est hors sol.

La couverture isolante a plusieurs fonctions :

Fermer et sécuriser le bassin. C’est obligatoire lorsqu’on a des enfants ou des animaux qui aiment un peu trop l’eau.
Economiser sur le chauffage de l’eau en ralentissant la déperdition de chaleur.
Contenir l’évaporation de l’eau. Surtout pour une installation en intérieur.

L’escalier est important pour entrer / sortir de la cuve sans risque pour l’usager.

Des protections de sol sont aussi à envisager pour une installation hors sol afin de protéger le sol des marquages : mousses, bois, etc. Évitez les pavés de pierre car ils peuvent être inégaux et causer des ravages sur le tablier du spa au fil du temps.

Les aspects techniques peuvent paraître rébarbatifs, mais ce serait une erreur de les négliger. Il ne faut pas hésiter à discuter ces points avec les vendeurs et les distributeurs.

5 – Quel est votre budget ? (et conclusion)

Voyons maintenant les derniers points importants : le budget et le choix du vendeur.

Les entrées de gamme ont démocratisé le spa à domicile

L’arrivée des spas d’entrée de gamme a permis de rendre plus accessible ce produit synonyme de luxe.

Cela dit, un spa de qualité coûte relativement cher. Le budget moyen pour un spa hors sol avec une coque acrylique va de 3 000€ pour un 2 places à 8 000€ pour un 5 ou 6 places. Mais la fourchette grimpe rapidement au dessus de 10 000€. Le haut du panier étant tenu par les spas de nage avec des prix compris entre 20 000 et 30 000 euros.

A titre de comparaison, en entrée et milieu de gamme, on est sur les mêmes prix qu’une piscine bois ou une petite piscine enterrée.

Il faut savoir prendre son temps avant acheter. Rien ne sert de se précipiter. Avant de chercher un prix, il faut impérativement viser la qualité : jets de massage, consommation électrique, système de filtration et de désinfection, facilité de maintenance, garanties. 

Plus le spa est fiable, et moins il vous coûtera cher côté entretien et réparation lorsqu’il aura vieilli.

Privilégiez une relation de proximité

Il y a de nombreuses marques / modèles disponibles et on peut théoriquement commander via tous les canaux possibles : magasins physiques spécialisés, grandes surfaces généralistes, réseaux de piscinistes locaux, vendeurs en ligne.

Il est dans votre intérêt de passer par une enseigne spécialisée qui vend votre marque préférée depuis plusieurs années. C’est un bon indicateur sur les services sous garantie et hors garantie. Vous voulez trouver un concessionnaire qui aura les pièces dont vous avez besoin et un personnel bien formé pour vous aider en cas de besoin.

Et au même titre que vous n’achèteriez pas une voiture sans la tester au préalable, si possible, testez des spas avant d’acheter le vôtre.





Autres articles dans la même thématique


Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Résolvez l'équation (sécurité anti-robot) * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.