Quelles canalisations et tuyauterie choisir pour ma piscine ?

Circuit hydraulique piscine

La tuyauterie est un point critique. Il faut éviter les fuites et les pertes de charge

Les canalisations ou la tuyauterie d’une piscine sert avant tout à connecter le bassin au système de filtration. Elles servent par ailleurs à mettre en place un réseau d’évacuation des eaux usées ou de greffer des équipements tels que chauffage, électrolyseur et régulateurs divers.

Mis à part les groupes de filtration autonomes, appelés aussi filtration monobloc ou filtration de parois, le système de filtration est toujours séparé de la piscine. L’enjeu dans la mise en place des canalisations est de permettre un débit optimal pour la filtration et le recyclage de l’eau. Il faut organiser le réseau hydraulique pour éviter les pertes de charge, les fuites et, selon le lieu d’implantation, les risques liées au gel ou aux glissements de terrain.


Type de canalisations et tuyauteries utilisées pour les piscines

Essentiellement du plastique type PVC et des polymères

Les tuyaux peuvent être en PVC rigide, en PVC flexible à spirale rigide, en Polyéthylène haute ou basse densité. Des tuyaux en ABS sont aussi utilisés. ABS veut dire Acrylonitrile Butadiène Styrène, c’est un polymère thermoplastique qui a une bonne tenue face aux chocs, relativement rigides, légers et moulés. Les jeux LEGO sont faits en ABS par exemple.

A protéger du froid ou de la pression du sol lors de l’enfouissement

Selon l’altitude à laquelle se trouve la piscine, ce réseau de canalisations doit être enfoui plus ou moins profondément pour éviter le gel. Et s’il ne l’est pas (piscines hors-sol, enfouissement compliqué), il faut veiller à vidanger les conduits pendant les phases hivernales.

Si l’altitude est inférieure à 500 mètres, un enfouissement des tuyaux à 60 cm paraît suffisant. Entre 500 et 1000 mètres, rajouter 5 à 10 cm par dénivelé de 100 m (700m –> enfouissement à 70cm, 1000m –> enfouissement à 100cm). Pour les altitudes supérieures, enfouir à plus d’1,20 m.

Il est judicieux de les glisser dans des gaines de protection type gaine électrique 90mm pour protéger contre les risques de perçage : un remblais acéré, un gravier pointu, un écrasement quelconque.

Quel type de canalisations choisir pour ma piscine ?

La qualité avant tout

Inutile de dire que les qualités de résistance sur la durée sont à privilégier. Une fois enterrées ou scellées, les canalisations ne sont plus accessibles. Il faut choisir du matériel qui résiste à la pression de l’eau (torsion, dilatation), du terrain (écrasement, compression) et aux attaques chimiques (produits additifs piscine).

Penser débit et perte de charge

Les diamètres les plus courants sont les 50 et 63 mm. Il faut distinguer les canalisations aspirantes des canalisations de refoulement.
– Tuyaux d’aspiration : vitesse maximum à ne pas dépasser de 1,5 m/s.
Diamètre 50 mm = débit entre 7 et 8 m3/h. Diamètre 63 mm = débit entre 11 et 12 m3/h. L’installation d’un collecteur est nécessaire à l’entrée de la pompe.

– Tuyaux de refoulement : vitesse maximum à ne pas dépasser de 2,5 m/s.
Diamètre 50 mm = débit entre 11 et 12 m3/h. Diamètre 63 mm = débit entre 17 et 18 m3/h.

Privilégier les tuyaux souples pour les canalisations entre le bassin et le local technique

Les tuyaux en PVC souples ou rigides sont les plus souvent utilisés. Même si la surface extérieure est en spirale, ce qui compte c’est que la surface intérieure soit lisse ou glacée. Le but étant de faciliter le glissement de l’eau dans les canalisations.

Il est préférable d’utiliser des conduits en PVC flexible, avec des spirales de renfort. Ils sont plus faciles à poser, à enfouir et mieux adaptés pour gérer les courbes. Cela évite de s’embarrasser avec des raccords et des jointures collées qui peuvent ne pas être suffisamment étanches.

En cas de fuite ou de perçage durant leur cycle de vie, il suffit de couper, rajouter un raccord et d’utiliser de la colle et des bandes adhésives dédiée pour l’étanchéité.

Préférer des tuyaux rigides pour les raccords entre équipements et pour le circuit d’évacuation

Chaque pièce d’eau de votre piscine est à relier par sa propre tuyauterie. Les canalisations au niveau des pièces à sceller (skimmers, buses refoulantes, prise balai, bonde de fond) et du local technique (pompe, filtre) doivent être dure. Une canalisation en PVC rigide est plus appropriée et du PVC spécial écoulement pour la mise à l’égout.

De l'aide ? Besoin de contacter un pisciniste ?
Expliquez votre problème ici pour être mis en relation avec des professionnels proches de chez vous. Service gratuit et sans engagement.

Pour plus d'efficacité, renseignez correctement toutes les informations. Champs obligatoires marqués d'une étoile (*).
  • Merci de préciser : type de piscine / abri / spa, forme, dimensions, système de filtration, de désinfection / traitement de l'eau, d'étanchéité, équipements, etc.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Autres articles dans la même thématique


Aucun commentaire

Laisser un commentaire