Comment Augmenter ou Diminuer la Dureté de l’Eau dans un Spa ?

Mis à jour le 10 mars 2022

La dureté, aussi appelée Titre hydrotimétrique ou TH, désigne les niveaux de calcium et de magnésium contenus dans l’eau. Des niveaux trop bas ou trop élevés peuvent avoir des conséquences diverses selon les cas : irritation lors des bains, eau trouble, dépôts calcaire, dégradation du spa et de ses composants. Au bout du compte, c’est l’expérience globale d’avoir un spa chez soi qui s’en trouve dégradée.

Réduire ou augmenter la dureté de l’eau fait partie des routines de base à connaître quand on a un spa. Il faut apprendre à maintenir la dureté dans une fourchette allant de 10 à 25°f (degrés français).


Rappels sur la dureté de l’eau

Commençons par reprendre quelques bases.

L’eau de pluie à une dureté proche de zéro

Vous pouvez récupérer l’eau de pluie pour un usage domestique non alimentaire, et notamment pour remplir votre spa.

Dans ce cas, elle a un potentiel calcaire proche de zéro car l’eau de pluie est très (trop) douce pour un usage spa. Il faut la durcir pour éviter que son interaction avec les produits chimiques que vous mettez dans votre bassin entraîne une corrosion des équipements ou des irritations de la peau après la baignade.

Pourquoi y a-t-il du calcaire dans votre spa ?

Parce que vous le remplissez avec l’eau d’un puits / forage ou l’eau courante de votre habitation. Cette dernière solution étant la plus fréquente.

Avant d’arriver au bout de votre tuyau de remplissage, l’eau s’est naturellement chargée en calcium et en magnésium lors de son transit terrien dans les nappes souterraines, les aquifères ou les rivières. Et selon les endroits, ce transit la rend plus ou moins calcaire.

Le calcaire est un amalgame de carbonates de calcium (CaCO3) et de magnésium (MgCO3) que l’on trouve dans tout type d’eau, sauf dans l’eau de pluie.

Le calcaire est bon pour la santé mais quand les niveaux de sels de calcium et de magnésium sont trop élevés, l’eau est très (trop) dure. Il faut l’adoucir pour éviter qu’ils se déposent sur les surfaces lors de leur interaction avec les autres éléments chimiques de l’eau. Le phénomène est d’autant plus visible avec un spa car l’eau chauffée amplifie la solidification du calcaire.

Dureté totale et Titre Hydrotimétrique (TH)

En matière de spa et de bains à remous, les analyses courantes portent sur la dureté totale de l’eau, que l’on mesure via son titre hydrotimétrique, abrégé TH.

Ils désignent la quantité de sels de calcium (dureté calcique) et de sels de magnésium (dureté magnésienne). La dureté totale étant l’addition de ces 2 quantités.

Il existe des appareils capables de distinguer dureté calcique et dureté totale. Et si vous le vouliez, vous pourriez même calculer la quantité exacte de calcium et de magnésium présents dans l’eau de votre spa. Mais en réalité vous n’en avez pas besoin.

Il suffit de se baser sur la dureté totale pour ajuster les niveaux de calcium.

Pourquoi la dureté de l’eau est importante quand on a un spa ?

A priori, le calcium semble plutôt inoffensif, voire bon pour la santé. On en trouve dans le lait, le fromage et certains légumes. Ce n’est pas un produit caustique comme le chlore ou l’acide. Pourtant, il peut causer des dommages importants à votre spa s’il n’est pas géré correctement.

Les dépôts calcaire visibles sont pénibles et difficiles à enlever. Mais le pire, c’est le tartre invisible. Comment allez-vous le désincruster des canalisations, des résistances de chauffage et des pompes de votre spa ?

Les conséquences d’une eau dure ou trop calcaire

Du moins pire au plus embêtant :

  • Apparition de flocons blancs en suspension dans le spa.
  • L’eau devient trouble et laiteuse.
  • Déséquilibre de toute la chimie de votre spa. Une dureté trop élevée perturbe l’acidité et l’alcalinité de l’eau.
  • Dépôts calcaires visibles sur les jets, le filtre, et dans certains recoins de la coque. Si vous vivez dans une région où l’eau est dure voire très dure, vous connaissez déjà. Vous en voyez sur votre pommeau de douche, vos robinets ou votre vaisselle.
  • Le plus dangereux, c’est le tartre que vous ne voyez pas. Même principe que pour une cafetière qu’il faut détartrer si on veut qu’elle continue à fonctionner. Dans un spa, l’accumulation de tartre entrave l’écoulement de l’eau dans les tuyaux et compromet le bon fonctionnement de la filtration et du chauffage : roue de pompe grippée, résistance incrustée de calcaire, etc. En gros, tout ce qui fait que le spa fonctionne et qui coûte cher à remplacer.

Les risques avec une eau trop douce

Si le niveau de calcium est trop bas ou devient trop bas, vous courez le risque de corrosion de l’équipement. Cela concerne les jets, l’élément chauffant voire certaines parties de la coque.

Une eau trop douce peut également produire de la mousse en surface. Ce qui signifie que vous aurez deux problèmes à résoudre.

Les bons niveaux de calcium dans un spa

Le mieux est de toujours avoir une dureté totale comprise entre 15 et 20°f (degrés français). Cela indique une eau ni trop douce, ni trop dure. Il peut y avoir des écarts mais tant que vous êtes dans la fourchette de 10°f minimum et 25°f grand maximum, tout va bien.

Le degré français est une unité de mesure des substances chimiques en solution aqueuse. Un degré français (1°f) équivaut à 4 mg de calcium et 6mg de carbonates par litre ou à 2,4 mg de magnésium par litre.

On peut aussi mesurer la dureté totale en ppm (parties par million) ou mg/l (milligrammes par litre). C’est une multiplication par 10 du degré français. Tant que la dureté totale est comprise entre 100 et 250 ppm ou mg/l, tout va bien. Le mieux étant est de la maintenir entre 150 et 200 ppm ou mg/l.

Comment mesurer la dureté dans un spa ?

Il y a plusieurs possibilités.

  • Tester l’eau avec des bandelettes d’analyse ou des liquides réactifs. C’est la méthode la plus rapide et la plus simple. Elle nécessite un kit de test permettant de mesurer la dureté totale.
  • Elle est marquée sur vos factures d’eau. Si vous remplissez votre spa avec l’eau courante de votre habitation, (normalement) vous pouvez trouver cette information sur vos factures ou un document technique fournie par votre régie des eaux. Vous pouvez aussi la contacter pour le savoir.
  • Amener un échantillon d’eau dans un magasin spécialisé spa ou piscine. Quasiment tous ces magasins proposent gratuitement ce type de service.
  • Faire intervenir un professionnel de l’entretien des spas. Outre l’analyse de l’eau, vous aurez aussi des conseils personnalisés sur les produits, les routines d’entretien ou des équipements adaptés à votre situation personnelle (pose d’un adoucisseur ou d’un filtre adapté).

Comment réduire la dureté de l’eau dans un spa ?

Un spa peut être facilement vidé et rerempli, en totalité ou en partie. Vous le faites probablement plusieurs fois par an et vous avez raison. Le mieux est de faire en sorte de ne jamais le remplir avec une eau trop dure puisqu’elle y restera en circuit fermé jusqu’à la prochaine vidange.

Si la dureté totale de l’eau dépasse les 20°f, il y a plusieurs possibilités pour l’adoucir. Tout dépend de la raison pour laquelle la teneur en calcium / magnésium est élevée :

  • Vidanger et repartir sur une eau neuve si c’est lié à une dérive ou une erreur dans la gestion chimique de l’eau du spa. En partie ou en totalité selon les cas.
  • Produit anticalcaire ou séquestrant calcaire adapté aux spas. Lire les notices pour les contre-indications et le dosage.
  • Filtre anti calcaire pour tuyau d’arrosage. Ici tout dépend de l’origine de l’eau de remplissage.
  • Pose d’un adoucisseur d’eau ou d’une station de filtration adaptée. C’est une solution courante dans les régions où l’eau est très calcaire ou lorsque l’eau provient d’un puits / forage.

Comment augmenter la dureté calcique de l’eau d’un spa ?

Si la dureté est inférieure à 10°f, vous pouvez ajouter du chlorure de calcium. C’est l’ingrédient actif des rehausseurs de dureté calcique spécialement conçus pour les spas. Suivez les instructions du fabricant pour amener le niveau de calcium là où il doit être.

Si l’eau s’est trop adoucie à force de traitement chimique (désinfection, abaisseur / rehausseur d’acidité et d’alcalinité) ou suite à un incident, il ne faut pas hésiter à vider et remplacer l’eau du spa.


Traiter l’eau dure n’est pas si difficile !

Pour profiter sereinement de son spa, il faut filtrer l’eau, la désinfecter et contrôler sa composition chimique. La balance de Taylor permet d’analyser l’acidité, l’alcalinité et la dureté de l’eau comme un ensemble indissociable.

Concernant la dureté, la principale chose à retenir est qu’un niveau élevé ou faible de calcium est assez facile à corriger. C’est un indicateur à contrôler et à rectifier lorsque nécessaire pour ne pas avoir à se soucier du tartre, de la mousse ou de la turbidité qui peuvent gâcher votre bain.

En cas de gros problème de cette nature, videz et nettoyez le spa correctement, puis repartez sur une eau neuve. C’est plus judicieux que de s’entêter à mettre toujours plus de produits chimiques. Vous pouvez aussi solliciter un professionnel pour vous aider et vous conseiller.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.