Comment Stabiliser le pH d’un Spa ?

Mis à jour le 10 mars 2022

Vous avez acheté votre spa pour vous détendre et vous relaxer quand vous en avez envie. Malheureusement les variations de pH et les niveaux détraqués d’alcalinité totale (TAC) vous rendent un peu fou. Vous les mesurez avec vos kits de test, mais vous n’arrivez pas à trouver le juste milieu.

D’abord, le pH est trop bas, donc vous cherchez comment augmenter le pH de votre spa. Puis il est trop élevé, alors vous devez trouver un moyen de le faire baisser. Et ça recommence dans l’autre sens, au point de vous sentir prisonnier d’une boucle temporelle qui n’en finit jamais…

Devenez magicien et apprenez à suspendre le temps en consultant ce guide sur la gestion du pH dans un spa.


Rappel sur le Potentiel Hydrogène ou pH

Vous vous souvenez peut-être de vos cours de chimie au lycée sur les acides et les bases… Quand une solution chimique contenant plus d’ions hydrogène que l’eau est mélangé à de l’eau, elle devient acide. Quand le produit ajouté contient moins d’ions hydrogène que l’eau ordinaire, elle devient basique. L’indicateur de mesure est le potentiel Hydrogène, abrégé ph ou pH.

Sur l’échelle générale du pH, 7 (sept) correspond à une eau neutre, dite pure. Tout ce qui est inférieur à 7 est considéré comme acide. Tout ce qui est supérieur à 7 est considéré comme basique.

Généralement on mesure le pH d’un spa avec des bandelettes ou des gouttes réactives. Le niveau relevé indique l’acidité / basicité de l’eau contenue dans la cuve. Idéalement, le pH de votre spa devrait se situer entre 7,4 et 7,6.

Quand le pH d’un spa en dehors de cette fourchette, des réactions chimiques plus ou moins embêtantes et dommageables se produisent.

Risques liés à un pH faible ou bas dans un spa

Tout niveau de pH inférieur à 7,4 peut entraîner des problèmes. Plus le pH est bas, plus l’eau du spa est acide.

Une trop forte acidité :

  • Diminue l’efficacité du désinfectant.
  • Expose les baigneurs à des contaminants potentiellement dangereux comme la pseudomonas aeruginosa ou la legionnella.
  • Peut entraîner la corrosion des composants du spa, dont le remplacement peut être coûteux.

Risques liés à un pH élevé dans votre spa

Lorsque vos niveaux de pH dépassent 7,6, l’eau d’un spa peut être décrite comme trop basique.

Une eau trop basique :

Rappel sur l’alcalinité totale ou TAC

Vous êtes venu ici pour apprendre comment équilibrer le pH de votre spa, nous sommes donc obligés de parler d’alcalinité totale. Ce terme technique fait référence à la capacité d’une solution aqueuse à neutraliser ou ‘tamponner’ les acides. On utilise le Titre Alcalimétrique Complet ou TAC pour mesurer cette capacité.

Le TAC agit comme un tampon sur le pH. Il permet de stabiliser son niveau tout en agissant sur le niveau d’alcalinité de l’eau sans que le reste de la chimie de votre spa n’en soit bouleversé.

Pourquoi mesurer et rectifier le TAC avant le pH ?

L’alcalinité totale est si importante que la première étape du processus d’équilibrage de l’eau consistera toujours à mesurer et à ajuster le TAC avant tout autre produit chimique. La plage idéale du TAC pour un spa est entre 100 et 150 ppm (parties par million ou milligrammes par litre).

Pour ajuster l’alcalinité, ajoutez le rehausseur d’alcalinité par petites doses, une à la fois. Laissez chaque dose circuler avant d’effectuer un nouveau test. Ce n’est que lorsque le TAC est dans la plage optimale que vous pouvez passer au réglage du pH. L’ajustement du TAC dans la plage idéale peut même suffire à remonter le pH à un niveau optimal.

Équilibrer le pH de votre spa

Quand le pH est trop bas, vous ajoutez des produits alcalins pour l’augmenter. Quand le pH est trop élevé, vous ajoutez des acides pour l’abaisser. Cependant l’ajout de produits rehausseurs ou abaisseurs de pH affectera probablement aussi le TAC. Il peut être difficile, mais pas impossible, d’équilibrer correctement ces deux niveaux.

Comment augmenter le pH de votre spa ?

Les réhausseurs de pH peuvent avoir des noms différents : pH+, élevateur de pH, réhausseur de pH, pH increaser (anglais). Ils contiennent tous un ingrédient actif, le carbonate de sodium. Vous connaissez peut-être ce produit chimique sous son nom plus courant de carbonate de soude ou cristaux de soude.

Vous vous dites peut-être que cela ressemble beaucoup au bicarbonate de soude. Vous avez raison. Ils sont étroitement liés et le bicarbonate de soude augmente également le pH de votre spa. Mais il est loin d’être aussi efficace que le carbonate de soude. Ainsi, lorsque vous réfléchissez à la manière d’augmenter le pH de votre spa, préférez le carbonate de soude (Na2CO3) au bicarbonate de soude (NaHCO3). Vous vous épargnerez beaucoup de temps et de soucis.

Le carbonate de sodium est en fait bien meilleur pour augmenter l’alcalinité sans trop affecter le niveau de pH. Et il se transformera de lui-même en bicarbonate de soude au contact de l’eau.

Il est important de noter que le carbonate de sodium peut aussi augmenter considérablement l’alcalinité totale. Ainsi, si le pH de votre spa est bas mais que l’alcalinité totale est normale ou élevée, le carbonate de sodium peut augmenter l’alcalinité au-delà des 150 ppm recommandés.

Notez également que le carbonate de sodium peut troubler l’eau. Si vous l’utilisez pour baisser le pH, il est probable que vous devrez ensuite vous occuper d’un spa trouble.

Comment abaisser le pH de votre spa ?

Les abaisseurs de pH peuvent avoir des noms différents : pH-, réducteur de pH, abaisseur de pH, pH decreaser (anglais). En règle générale, l’ingrédient actif du réducteur de pH est le bisulfate de sodium. Il abaisse également le TAC, et parfois de manière si importante, que vous devez ensuite remonter un peu le TAC.

Le bisulfate de sodium aide également à stabiliser le pH, de sorte que si vous devez modifier le TAC, il est moins probable que cela devienne un tour de montagnes russes sans fin.

L’acide muriatique est un autre moyen de diminuer le pH et l’alcalinité. Comme il s’agit d’un produit chimique extrêmement caustique, vous devez utiliser des lunettes de sécurité, des gants résistants aux produits chimiques et faire preuve d’une grande prudence lorsque vous travaillez avec ce produit.

Verser l’acide muriatique directement dans votre spa n’est pas la meilleure idée. Vous devez le diluer, ajouter la dilution à votre spa, puis l’aérer en faisant fonctionner les jets. Enfin, laissez votre spa tourner toute la nuit avant de tester à nouveau l’eau.


Ne pas hésiter à repartir sur de nouvelles bases

En réalité, vous ne devriez pas avoir à vous préoccuper d’un pH faible ou élevé dans votre spa. Si c’est le cas, l’option la plus simple est probablement de vidanger votre spa et recommencer.

La veille de la vidange, ajoutez un produit de rinçage et faites fonctionner le spa pour nettoyer la plomberie et éliminer tout ce qui pourrait affecter la chimie de l’eau. Après la vidange, nettoyez l’intérieur de votre spa.

Si vous êtes comme la plupart des propriétaires de spa, vous branchez votre tuyau sur un robinet extérieur pour le remplir. Mais selon l’origine de votre eau, elle peut avoir une teneur élevée en chlore, en calcium, en minéraux ou en particules métalliques.

Ces problèmes peuvent compliquer votre quête d’une chimie équilibrée. Vous pouvez prendre des précautions pour limiter ce type de problème.

Filtrez l’eau avant de la mettre dans le spa

La meilleure façon d’empêcher des contaminants d’entrer dans votre spa est de ne pas les laisser y entrer. En mettant un filtre au bout du tuyau de remplissage, vous obtenez une eau, certes pas parfaite, mais beaucoup plus propre que si vous la remplissiez directement à partir du robinet.

Utilisez un produit séquestrant

Aucun filtre n’est efficace à 100 % et certaines choses vont quand même passer au travers. Si votre source d’eau contient des niveaux élevés de métaux dissous comme le fer et le cuivre, ajoutez une dose de séquestrant de métaux chaque fois que vous re-remplissez votre spa. Il permet d’agglomérer les particules entre elles pour que la filtration normale du spa puisse les capturer plus facilement.

Si l’eau de remplissage est riche en calcium (dure) et que vous n’avez pas d’adoucisseur, il existe aussi des séquestrants de calcaire. Une autre méthode plus compliquée à maîtriser consiste à monter le pH au dessus de 8,2 et d’utiliser du carbonate de soude pour forcer la floculation des résidus calcaire et les filtrer plus facilement. Il faut juste éviter la re-déposition du tartre dans la cuve et les canalisations.

Rappels sur les principes de base

Pour conclure, nous vous rappelons ces routines immuables quand on a un spa :

  • Toujours tester / analyser l’eau avant d’ajouter des produits chimiques.
  • Ajuster par petites doses en laissant suffisamment de temps aux additifs pour circuler dans le spa et toujours re-contrôler les paramètres chimiques avant de rajouter des doses.
  • Etre régulier dans le nettoyage des lignes d’eau et du filtre pour éviter la plupart des problèmes de chimie.
  • Couvrir le spa quand on ne l’utilise pas.
  • Vidanger complètement l’eau au moins tous les trois ou quatre mois, surtout si vous l’utilisez beaucoup.

En cas de besoin, ne pas hésiter à faire appel à un professionnel.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.