Chauffage solaire piscine : Est-ce vraiment intéressant ?

Entre les coûts de chauffage domestique et les questions environnementales, presque tous les propriétaires de maison avec piscine se posent la question d’installer un chauffage solaire. Vous êtes peut-être dans ce cas.

Entre les injonctions du courant écologique et ceux qui y voient des filières économiques et financières, de nombreuses personnes se sont greffées sur ce marché. Que ce soit pour l’électricité, le réseau d’eau de la maison ou celui de sa piscine, ces questions touchent autant le portefeuille (de l’énergie gratuite vous avez dit ?) que notre corde sensible (quel environnement pour les terriens de demain…). Dans le monde de la piscine, il existe des dispositifs de chauffage solaire que vous pouvez acheter sur étagère ou construire vous-même.

Le chauffage solaire piscine est-il vraiment une solution miracle pour ceux qui ont une piscine ? Combien ça coûte ? Comment ça marche ?


Comment ça marche

On appelle aussi ce dispositif un capteur ou un réchauffeur solaire.

Le procédé est simple à comprendre. Le circuit hydraulique de la piscine est dérivé pour faire passer l’eau du bassin dans des tuyaux chauffés par le soleil. Lors de sa course dans les tuyaux, il y a transfert de chaleur. L’eau se réchauffe puis repart dans la piscine.

Les tuyaux peuvent se présenter sous 3 formes :
tapis rigides ou tapis souples, parfois appelés moquettes.
enroulés sur eux-même dans une serre en polycarbonate (ou pas). Certains modèles sont montés en forme de dôme (voir sur Amazon).

Dome-solaire-piscine

Dome solaire

capteur-solaire-piscine

Un chauffage solaire auto-construit

En lui même, le tuyau n’a pas de propriété particulière = pas de liquide caloporteur. Il ne faut pas les confondre avec des panneaux solaires que l’on utilise pour les chauffe-eau solaire à ballon (réseau d’eau de la maison) ou les panneaux photovoltaïques qui génèrent de l’électricité. Ce sont de bêtes tuyaux en plastique (polypropylène, éthylène). C’est leur couleur noire intense qui capte le rayonnement solaire et réchauffe le tuyau.

Selon le dispositif choisi, la température des tuyaux peut être dopée par l’installation d’une coque en polycarbonate. C’est le cas des dômes solaires par exemple.

Il faut les greffer sur le circuit hydraulique après la pompe et le filtre. Si la piscine est en dur et non démontable, dans l’idéal, il faut l’installer avec un système de vannes en T pour pouvoir stopper le passage de l’eau par mauvais temps (pluie, neige, froid) ou retirer les tuyaux (hivernage). On peut les installer sur un toit (pool house, maison), au sol (pelouse, terrasse) ou sur un support (palissade, planche).

Sur le fonctionnement, un chauffage solaire piscine peut être
– à commande manuelle : calée sur le fonctionnement de la pompe de filtration, ouverture / fermeture des vannes en T.
– automatisé via un système de sondes qui évalue les conditions (ensoleillement, température de l’eau) pour déclencher automatiquement l’envoi de l’eau vers les capteurs. C’est plus cher.

Est-ce une solution intéressante ?

Ca l’est surtout dans les régions chaudes et pour les petites piscines.

Un coût variable selon le volume d’eau à chauffer

Pour être efficace, la surface de tuyaux doit être égale au moins au tiers et jusqu’à 70% de la superficie du bassin. Ca dépend de la région… Le coût au m² du produit fini et acheté dans le commerce (prêt-à-poser) va de 50€ à plus de 100€ selon le dispositif choisi. 10m² = 500€ minimum. 20m² = 1000€, etc… Vous pouvez comparer les prix des chauffages solaires de piscine et voir s’il n’est pas plus judicieux d’installer une pompe à chaleur ou un autre système de chauffage.

Si on l’installe loin du bassin ou en hauteur, il pourra par ailleurs être nécessaire d’ajouter une pompe auxiliaire pour une meilleure circulation de l’eau = coût supplémentaire. De même, plus le réchauffeur est loin du bassin et plus la perte de chaleur sera grande… Ca dépend de la place disponible et de la configuration jardin / piscine.

Un gain de température très variable selon le niveau d’ensoleillement

Le gain de température dépend de l’ensoleillement. C’est un chauffage lent comparé à une pompe à chaleur ou un réchauffeur électrique / à gaz. Les gains sont de +3 à +6°C. Certains fabricants annoncent des +10°C, mais tout dépend de l’ensoleillement. S’il fait 20 ou 25°c, le réchauffeur ne fera pas monter la température de l’eau au delà… Pas la peine de rêver !

Avantages d’un chauffage solaire de piscine

Principe écologique et économique : énergie gratuite et inépuisable. C’est l’argument massue des chauffages solaires de piscine…
– Peut s’installer indifféremment sur une piscine existante ou en construction.
Installation assez simple.
– On peut fabriquer soi-même son réchauffeur solaire car ce sont de simples tuyaux noirs.
Longue durée de vie.

Inconvénients

A l’achat, la facture peut vite grimper si la piscine est grande. Dans ce cas, construire soi-même son chauffage solaire piscine peut s’avérer plus pertinent.
L’ensoleillement est déterminant. Ce mode de chauffage est peu efficace dans certaines régions….
Lente montée en température.
– Espace nécessaire pour installer les capteurs qui ne sont pas vraiment esthétiques.

Quelques conseils

Mieux vaut l’installer près du bassin pour éviter les déperditions de chaleur. Avec si possible, les tapis inclinés (angle de 20 à 45°).

Tenir compte de la course du soleil pour choisir l’emplacement des capteurs. Un dôme permet de doper le pouvoir de chauffage.

Préférable de prévoir une superficie de tuyaux au moins égale à la moitié de la surface piscine.

L’usage conjoint d’une bâche solaire est recommandé pour maintenir la chaleur de l’eau pendant la nuit et les heures où le bassin n’est pas utilisé.


Pour conclure,
Il est évident que le chauffage solaire de piscine est une solution intéressante : chauffage économique (gratuit), naturel (écologique), simple à installer (certains systèmes sont plug’n’play), avec très peu de contraintes d’entretien.

Mais dépendant de l’ensoleillement et avec une montée en température lente comparé à d’autres systèmes de chauffage.

S’adresse plutôt aux piscines petites à moyennes (moins de 30m², hors-sol notamment) situées dans des endroits où les températures extérieures dépassent souvent les 25°C.

De l'aide ? Besoin de contacter un pisciniste ?
Expliquez votre problème ici pour être mis en relation avec des professionnels proches de chez vous. Service gratuit et sans engagement.

Pour plus d'efficacité, renseignez correctement toutes les informations. Champs obligatoires marqués d'une étoile (*).
  • Merci de préciser : type de piscine / abri / spa, forme, dimensions, système de filtration, de désinfection / traitement de l'eau, d'étanchéité, équipements, etc.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Autres articles dans la même thématique


Aucun commentaire

Laisser un commentaire