Pompe à chaleur piscine : Comment la choisir ?

pompe-chaleur-piscineChoisir la “bonne” pompe à chaleur pour sa piscine peut donner quelques sueurs froides. En dépit des arguments commerciaux qui, à juste titre, en vantent les mérites, on peut se sentir un peu seul par moment pour trouver le bon modèle.

D’un côté, il y a des prix très variables avec des rapports de 1 à 10 : des modèles à 500, des modèles à 5000. Et il est normal de vouloir comprendre ces écarts de prix.
De l’autre, il y a un ensemble de données techniques à contrôler dans un langage un peu obscur. Et il est préférable de connaître à minima les critères à prendre en compte pour choisir le bon modèle.
Et au milieu, il y a votre piscine et ce qu’il est possible de faire en matière de chauffage.

Bien entendu, on peut complètement déléguer la fourniture et la pose de sa pompe à chaleur. Mais il n’est pas rare que l’on achète seul sa PAC et que l’on mandate une entreprise ou un artisan pour l’installer, voire que l’on envisage de l’installer soi-même.


Comment choisir sa pompe à chaleur de piscine?

Pour choisir une pompe à chaleur de piscine il faut mettre en relation les caractéristiques de sa piscine et les propriétés du modèle de pompe à chaleur que l’on évalue (voir prix / modèles de PAC sur Amazon).

Partez des caractéristiques de votre piscine…

– Le volume d’eau dans la piscine (calcul volume d’eau).
– Les conditions climatiques locales : vents, températures saisonnières moyennes, environnement de la piscine.
– La période d’utilisation souhaitée : saisonnière, toute l’année.
– Le type de piscine : enterrée, hors sol ou semi enterrée, extérieur / intérieur / sous abri.
Son emplacement par rapport au lieu d’habitation : proximité des pièces de vie et du voisinage.
– La température moyenne de l’eau souhaitée pour la piscine.
– Le type de traitement désinfectant : désinfectant (chlore, oxygène, etc), présence d’un électrolyseur au sel ou non.

Si ce n’est pas déjà fait, prévoyez l’acquisition d’une bâche de protection ou d’un volet roulant afin de maintenir la chaleur de l’eau pendant la nuit. Cela vous sera très utile pour limiter le temps de fonctionnement de la PAC et réduire la facture électrique. La montée en température avec une PAC est lente (de 1 à 2°C par jour) et la nuit, une piscine non couverte peut perdre jusqu’à 5°C. Vous comprenez donc l’interêt de la couvrir.

… et évaluez les modèles de PAC compatibles

Les pompes à chaleur de piscine les plus courantes sont de type air / eau. Il existe des modèles géothermiques qui prennent la chaleur du sol. Outre ce point de contrôle initial en fonction du type de PAC souhaité, plusieurs éléments techniques sont à contrôler.

– A-t-elle un label qualité ?

Ecartez d’emblée les marques et modèles qui n’ont pas de labels / normes qualité.
Les pompes à chaleur sont un très gros marché, surtout dopé par les PAC réversibles air/air pour l’habitat. Afin de préserver les consommateurs face aux fabricants et aux opérateurs peu scrupuleux, des normes qualité ont été mises en place : NF PAC en France, Eurovent et EHPA à l’échelle européenne, CRAA en Chine…

Il est plus sage de concentrer son choix uniquement sur les PAC qui ont des labels qualité. Leur mise sur le marché est conditionnée par des contrôles qualité : nuisance accoustique, coefficient de performance énergétique, sécurité électrique / hydraulique, présence d’un service client, etc.

– Volume maximum ? Puissance et Coefficient de Performance ?

Il faut regarder le volume d’eau et le débit de la pompe à chaleur que vous évaluez. Il faut prendre un modèle adapté à votre piscine (calcul volume bassin).

Ensuite, il faut évaluer sa puissance. Exprimé en watts ou kilowatts, on parle ici de puissance consommée et de puissance restituée.
La puissance consommée est l’énergie électrique que la PAC consomme lorsqu’elle est en fonctionnement. Elle reste à peu près la même peu importe les conditions de fonctionnement.
La puissance restituée est l’énergie produite par la PAC pour chauffer l’eau. Elle varie en fonction de la température de l’eau, de l’air, de l’hygrométrie et du volume du bassin.

COP-Poolex

Coefficient de Performance (COP) – Pompes à chaleur Poolex

Le rapport entre puissance consommée et puissance restituée est appelé Coefficient de Performance (COP).

Il se lit pour un état donné : COP pour telle température de l’air, de l’eau et de niveau d’humidité dans l’air. En fonction de ces états, le coefficient de performance d’une pompe à chaleur est variable. Plus l’air et l’eau sont chauds, plus le COP est élevé. Plus le COP est élevé et meilleur sera le rapport consommation électrique / chauffage de l’eau. L’enjeu porte sur le temps nécessaire pour réchauffer l’eau du bain. Cela vous permettra par exemple de savoir combien de temps il faudra pour passer l’eau de 20 à 28°C.

Lorsque vous comparez les COP entre plusieurs fabricants, pensez à vérifier que les conditions de calcul (températures…) sont proches.

– Fait-elle beaucoup de bruit ?

Gros point noir des PAC, elles sont bruyantes. C’est un critère de choix impératif sur lequel les marques communiquent beaucoup. Le volume sonore est très variable en fonction des modèles. Il faut intégrer le potentiel de nuisance sonore dans le cadre plus général de votre coin piscine : Possibilité d’isoler la PAC ? Proximité du lieu d’habitation (chambres, terrasses) ? Voisinage et mitoyenneté ?

Le volume sonore s’exprime en Décibels (dB) à distance x de l’appareil : 54dB à 1 mètre, 42dB à 4 mètres, 33dB à 10 mètres de la PAC. Comme la PAC fonctionnera pendant plusieurs heures d’affilée, il faut tenir compte de ce paramètre. Le bruit de fond devenant rapidement pénible, pour vous et pour vos voisins.

– Le ventilateur est-il en façade ou sur le dessus ?

Il existe des pompes horizontales et verticales. Cela indique la position du ventilateur qui chasse l’air une fois qu’il est passé dans la boucle de chauffage. 2 choses à retenir ici : c’est le ventilateur qui fait du bruit et l’air qu’il chasse est (très) froid.

En fonction de l’espace disponible, vous aurez peut être une préférence pour l’une ou l’autre.

Les pompes verticales sont plus fréquentes en Amérique du Nord.
Avantages : le bruit et l’air froid partent vers le haut, plus silencieux et moins dérangeant pour les personnes à proximité.
Inconvénients : attention aux chutes de feuilles et débris, un volume imposant.

Les pompes horizontales sont plus fréquentes en Europe.
Avantage : forme plus discrète.
Inconvénients : la direction de l’air froid et du bruit..

– Préférez un échangeur de chaleur en titane / pvc

Il faut que la PAC soit compatible avec votre système de désinfection et votre type d’eau.
Si vous avez une eau acide ou une électrolyse au sel, vérifiez que l’échangeur est en titane et pvc. Et dans les autres cas, il est préférable de choisir aussi un échangeur de chaleur dans un métal inoxydable. L’équilibre chimique de l’eau peut varier, parfois pour des raisons obscures. Il est donc préférable de prévoir un modèle capable d’encaisser des pics d’acidité.

– Privilégiez un compresseur rotatif

Il existe plusieurs types de compresseur (rotatif, piston, scroll). Les modèles rotatifs ont une performance constante face aux variations de températures. Sous réserve que ce ne soit pas des températures trop froides.

– Certains modèles ont un dégivrage automatique

Si vous avez une piscine ouverte toute l’année (piscine intérieure ou sous abri notamment), il est judicieux de prendre un modèle avec dégivrage automatique.

– Doit-elle être réversible ?

Si une pompe à chaleur permet de chauffer, elle peut aussi refroidir l’eau en cas de très fortes chaleurs. C’est une fonction très pratique pour que l’eau ne dépasse pas 30°C, seul au delà duquel le pH chute et les algues se développent rapidement. Si votre piscine est située dans une zone très chaude en plein été, il est judicieux de prendre une PAC réversible.


Il y a beaucoup de critères à contrôler et à comparer avant de choisir. Les prix varient en fonction des options, du coefficient de performance et du volume d’eau à traiter (voir prix / modèles de PAC sur Amazon). Si vous n’êtes à l’aise pour choisir, faites appel à une entreprise et profitez-en pour demander un devis pour l’installation.

De l'aide ? Besoin de contacter un pisciniste ?
Expliquez votre problème ici pour être mis en relation avec des professionnels proches de chez vous. Service gratuit et sans engagement.

Pour plus d'efficacité, renseignez correctement toutes les informations. Champs obligatoires marqués d'une étoile (*).
  • Merci de préciser : type de piscine / abri / spa, forme, dimensions, système de filtration, de désinfection / traitement de l'eau, d'étanchéité, équipements, etc.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Autres articles dans la même thématique


Une réponse pour Pompe à chaleur piscine : Comment la choisir ?

  1. clarice ledoux 5 mai 2016 à 16 h 30 min #

    Choisir une pompe à chaleur piscine me semble difficile ! Je pense installer une piscine chez moi donc je suis en train de faire des recherches sur ce sujet. Je ne savais pas que les pompes à chaleur de piscine les plus courantes étaient de type air / eau. C’est bon de savoir. Merci de ce partage utile.

Laisser un commentaire