Hivernage actif ou hivernage passif : lequel choisir ?

Hivernage Piscine

Hivernage actif ou Hivernage passif ? Source image : Piscine Valérie © Waterair

L’hivernage d’une piscine est une étape incontournable si la température de l’eau descend en dessous de 12°C sur une longue période. Ne sont concernées que les piscines situées en zones tempérées avec des hivers très marqués : météo capricieuse, températures froides ou glaciales, chute de neige, formation de glace ou de gel.

C’est une opération qu’il faut renouveler chaque année pour protéger et mettre en sécurité le bassin face aux assauts de l’hiver.


Hiverner sa piscine : êtes-vous concerné?

Il existe 2 catégories de piscine : celles concernées par l’hivernage et celles qui n’ont pas besoin d’être hivernées.

Les piscines non concernées par l’hivernage

– les piscines extérieures, enterrées ou non, situées dans une région tropicale ou équatoriale sans période hivernale : température de l’eau toujours supérieure à 20°C sans l’aide d’une pompe à chaleur ou chauffe eau solaire.
– les piscines intérieures ou sous-abri fixe, même situées en zone tempérée, qui sont chauffées pendant la saison froide (pompe à chaleur ou autre).
– les piscines hors-sol démontables, gonflables ou autres, que l’on vide et démonte en fin de saison. Il faut alors juste penser à stocker tous les éléments (bassin, bloc filtrant, équipements et accessoires divers) dans un endroit à l’abri de l’air, de la lumière avec une température supérieure à 13°C.

Pour les piscines concernées par l’hivernage, il existe 2 manières de faire :
hivernage passif = arrêter complètement la piscine.
hivernage actif = fonctionnement au ralenti.

Le choix de l’une ou l’autre dépend de la situation géographique, du type de piscine et de son niveau d’équipement.

Notez qu’en fonction des personnes et des habitudes linguistiques, la terminologie employée n’est pas toujours la même.
L’hivernage passif est aussi appelé hivernage complet, hivernage total ou hivernage classique.
L’hivernage actif est parfois appelé semi-hivernage ou hivernage dynamique.

Ici nous retenons les termes “hivernage passif” et “hivernage actif“.

Peuvent faire l’objet d’un hivernage actif les piscines extérieures, creusées ou hors-sol, abritées ou non, dont la température de l’eau descend en dessous de 12°C pendant l’hiver, mais jamais, ou de manière exceptionnelle, au point de geler, que ce soit de manière naturelle (température ambiante favorable) ou artificielle (dispositif de chauffage / réchauffage de l’eau, coffret hors gel qui déclenche la filtration).

Il est OBLIGATOIRE de faire un hivernage passif pour les piscines extérieures, enterrées ou hors sol, dont l’eau peut geler pendant plusieurs jours d’affilée pour des raisons naturelles (température glaciale, chute de neige) et qui ne sont pas équipées de système de chauffage ou de dispositif hors gel.

Les 2 types d’hivernage et leurs différences

Voici un comparatif pour vous aider à choisir le mode d’hivernage qui vous convient le mieux.

Hivernage passif = fermeture de la piscine

Définition : Arrêt total du fonctionnement de la piscine. Le bassin est mis en sommeil pendant l’hiver.

Principe de fonctionnement
– Baisser le niveau d’eau et vidanger complètement le circuit de filtration pour éviter que de l’eau stagnante gèle et endommage le dispositif.
– Il faut couvrir le bassin pendant tout l’hivernage pour éviter que le niveau d’eau ne monte au dessus des skimmers, en cas de pluie.

Indicateur de mise en hivernage passif
On procède obligatoirement à un hivernage passif quand la température de l’eau devient égale ou inférieure à 12°C. Au dessus de cette température, les micro-organismes peuvent continuer de s’y développer (risque d’eau qui tourne, algues, etc).

Qui est concerné ?
– Solution obligatoire dans les régions où il gèle beaucoup l’hiver, si le circuit de filtration n’est pas équipé contre le gel.
– Mode d’hivernage très utilisé pour les résidences secondaires car c’est le choix de la tranquillité.

Avantage : Pratique car vous n’avez plus à vous occuper de votre piscine durant l’hiver.

Inconvénients :
– Assez long et fastidieux à mettre en oeuvre.
– Piscine moins belle visuellement pendant 3, 4 à 5 mois de l’année.
– Remise en service plus complexe (grand nettoyage de printemps) et plus onéreuse (utilisation de davantage de produits).

Consultez notre guide hivernage passif pour plus de détails.

Hivernage actif = fonctionnement au ralenti de la piscine

Définition : Opération qui consiste à laisser tourner la filtration au ralenti sur la période hivernale. Ralentissement du fonctionnement de la piscine.

Principe de fonctionnement
La filtration fonctionne 2 à 3 heures par jour, pour faire en sorte que l’eau soit toujours en mouvement dans la pompe et la tuyauterie. Le but est d’éviter le gel et de filtrer les déchets éventuels. Couvrir la piscine n’est pas obligatoire mais fortement conseillé.

Indicateur de mise en hivernage passif
On commence l’hivernage actif quand la température de l’eau passe en dessous de 12°C.

Qui est concerné ?
– Ne convient qu’aux zones tempérées avec des hivers doux : pas de gelées ou des gelées sur de très courtes périodes.
– Piscines équipées d’un coffret hors-gel ou d’un système de chauffage électrique (pompe à chaleur) ou à combustible (chaudière à gaz, fioul, charbon, bois).

Avantages
– L’esthétique, la décoration car vous pouvez profiter du visuel de votre piscine lorsqu’elle n’est pas couverte / bâchée.
– Le plus simple pour hiverner une piscine.
– Maintien de la qualité de l’eau.
– Pompe protégée contre un éventuel grippage dû à un arrêt prolongé.
– Remise en service plus simple et moins onéreuse, quoique ce point est discutable car il y a les coûts d’énergie et l’administration des produits au cours de l’hiver.

Inconvénients
– Piscine à surveiller tout l’hiver, en particulier lors des périodes de gel : vérifier le bon fonctionnement de la filtration, ajout de produit d’hivernage, d’anticalcaire si nécessaire, contrôle du pH, du niveau d’eau.
– Il est recommandé d’installer un coffret hors-gel qui démarre la pompe automatiquement lorsque la température de l’eau se rapproche de 0°C.
– Obligation de continuer à nettoyer la piscine.

Consultez notre guide hivernage actif pour plus de détails.


Quelle méthode d’hivernage choisir ?

Pour connaître le mode d’hivernage qui convient le mieux à votre situation, comparez les éléments présentés ici.

C’est toujours les spécificités du bassin qui indiquent le choix naturel à privilégier : piscine d’extérieur ou intérieure / abritée, géographie et météorologie locale en période hivernale, équipements du bassin (présence ou non d’un chauffage et d’un coffret hors gel).

Dans une moindre mesure, vos envies aussi rentrent en ligne de compte : souhaitez-vous consacrer du temps à nettoyer, entretenir ou surveiller votre plan d’eau pendant l’hiver ?

L’hivernage complet peut être une opération délicate à réaliser. Si c’est la première fois que vous le faites, si votre installation présente des particularités ou si vous ne voulez / pouvez pas vous en occuper, pensez à faire  appel à un pisciniste pour vous assister.

De l'aide ? Besoin de contacter un pisciniste ?
Expliquez votre problème ici pour être mis en relation avec des professionnels proches de chez vous. Service gratuit et sans engagement.

Pour plus d'efficacité, renseignez correctement toutes les informations. Champs obligatoires marqués d'une étoile (*).
  • Merci de préciser : type de piscine / abri / spa, forme, dimensions, système de filtration, de désinfection / traitement de l'eau, d'étanchéité, équipements, etc.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Autres articles dans la même thématique


Aucun commentaire

Laisser un commentaire