Équilibrer l’eau de sa piscine, ça veut dire quoi ?

Mis à jour le 11 mai 2021 , 1 commentaire
evaporation eau piscine

Une piscine est un espace de détente et de bien-être pour toute la famille. Pour en profiter, il faut que l’eau soit à bonne température et dans un bon état sanitaire.

On n’est pas obligé et on ne peut pas toujours influer sur la température, mais on peut influencer et on est même obligé d’agir sur l’état sanitaire de l’eau. Pour cela, il faut filtrer et traiter la piscine.

Côté traitement, on distingue la désinfection et les indicateurs sur la composition chimique de l’eau. Le but du traitement est de mettre en œuvre les conditions pour que l’eau de piscine soit toujours désinfectée et désinfectante. C’est ce qu’on appelle l’équilibre de l’eau.

evaporation eau piscine
L’équilibre de l’eau de piscine – Un objectif permanent

Qu’est ce que l’équilibre de l’eau de piscine ?

La notion d’équilibre adresse tous les éléments liés à la qualité et à la salubrité de l’eau de baignade.

Cela englobe toutes les actions et les produits à mettre en œuvre pour assainir l’eau et la maintenir saine et agréable pour les baigneurs et pour les équipements du bassin.

Avec le développement des technologies en matière de piscine, il est possible de déléguer en partie le travail d’équilibrage de l’eau à des automates : régulateurs, équipements spécialisés.

pH, alcalinité et désinfection

Pour mesurer si une eau est équilibrée, on utilise plusieurs indicateurs.
Trois indicateurs sont communs à tous les types d’eau : le potentiel hydrogène (pH), l’alcalinité (TAC) et la dureté (TH) de l’eau.

Viennent ensuite des spécificités liées au type de désinfectant et de filtration.

Sur le volet filtration, on est contraint par le type de système en place : filtre à sable, cartouche, poches, filtre à diatomées… Le système de filtration n’influence pas l’équilibre chimique de l’eau, mais son bon fonctionnement en dépend.

Sur le volet désinfection, on doit en plus gérer des indicateurs chimiques propres au désinfectant utilisé : chlore, sel, brome, oxygène actif, PHMB, ozone, ultraviolets…

Une eau de piscine est dite équilibrée lorsque tous les indicateurs chimiques se situent à un niveau « idéal ».

Et comme l’eau est un milieu vivant, les niveaux de chaque indicateur varient au fil du temps en fonction :
– des polluants qui atterrissent dans l’eau via l’environnement ou l’utilisation du bassin.
– de la composition minérale naturelle de l’eau qui sert à remplir le bassin.
– des changements de température de l’eau et de l’ensoleillement.
– de l’ajout de produits chimiques que l’on met ou que l’on oublie de mettre dans le bassin.

Equilibrer l’eau de piscine consiste donc à agir et réagir pour que tous ces indicateurs restent dans le vert pendant les périodes d’utilisation du bassin.


Quels sont les facteurs qui perturbent l’équilibre de l’eau ?

L’eau d’une piscine peut être déséquilibrée de différentes manières. Certains événements peuvent se cumuler les uns aux autres entraînant une plus grande perturbation de l’équilibre de l’eau.

Déchets organiques provenant des baigneurs et de l’environnement

La première source de pollution provient des baigneurs : poils, sueur, urée, graisse, résidus de produits de beauté et d’huiles solaires, micro-organismes présents dans les textiles de bain, les pieds nus qui ont marché sur les plages ou le terrain autour.

Entre le vent et la pluie, la nature environnante draine par ailleurs son lot de polluants : insectes, pollen, feuilles, fleurs, champignons, algues, mousses, virus, bactéries, composants acides ou pesticides provenant de l’activité industrielle ou automobile.

Micro-organismes et composition chimique de l’eau

L’eau est une matière vivante avec des micro-organismes naturels et minéraux. Chaque nouvelle action de remplissage du bassin renouvelle ces micro-organismes.

Selon sa provenance, cette eau contient plus ou moins de particules telles que fer, manganèse, cuivre, sels de calcium ou de magnésium.

Sans traitement désinfectant et sans filtration, l’eau finit par se troubler et se colorer.

Réactions chimiques liées à l’ajout de produits de traitement et de désinfection

En insérant des produits de traitement et de désinfection, on chercher à faire en sorte que l’eau reste claire et cristalline. L’interaction de certains de ces produits entre eux et avec l’eau en place modifient aussi l’équilibre de l’eau.

Il faut donc éviter les incompatibilités de produits entre eux ou avec le système de filtration du bassin. Par exemple, les filtres à cartouches ou à diatomées ne sont pas compatibles avec les floculants.

Ensoleillement et température de l’eau comme facteurs aggravants

Enfin, ou plutôt avant tout, ce sont le soleil et la température qui modifient le plus l’équilibre de l’eau.

La chaleur fait monter la température de l’eau et son pH et désactive plus rapidement les désinfectants. La lumière naturelle étant source de photosynthèse, les algues peuvent croître et se multiplier en quelques heures seulement.

Toutes les interactions entre ces éléments sont de nature à perturber l’équilibre de l’eau.

Entretenir et nettoyer une piscine est indispensable. Vous pouvez vivre dans une maison sale, mais vous ne pouvez pas nager dans une piscine sale. La filtration est responsable de 80% de l’assainissement de l’eau. Les 20% restants sont assurés par la désinfection et les traitements.

Il suffit d’apprendre à le faire pour être capable de maintenir soi même un bon équilibre de l’eau dans sa piscine. Et ne jamais oublier qu’il existe des professionnels en cas de besoin.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.