Arbres autour d’une piscine : Les pires et les meilleurs choix

Mis à jour le 18 novembre 2022

Un bon aménagement paysager peut mettre en valeur votre piscine. Par leurs textures, leurs couleurs, leurs senteurs, leur ombrage naturel et leur capacité à préserver l’intimité, les arbres ont le pouvoir d’embellir un jardin. En pleine saison de baignade, ils rendent les moments passés autour du bassin encore plus agréables. Cela dit, les plantes et les arbres doivent être choisis avec soin.

Un mauvais aménagement paysager peut devenir un enfer pour votre piscine au fur et à mesure des années. Les arbres ont des feuilles, fleurs, fruits ou pollens qui peuvent finir dans l’eau et compliquer sa filtration. Des racines peuvent endommager les plages, les parois ou la plomberie de la piscine. Et que dire de ces petits arbres mignons, devenus d’énormes monstres qui bloquent la vue, le soleil et sa chaleur.

De nombreux pisciniers disent que « les meilleurs arbres pour une piscine c’est pas d’arbre du tout« . Mais ce n’est pas réaliste, ni souhaitable dans la plupart des cas. Arbres et piscines font-ils bon ménage ? Quels sont donc les meilleurs arbres à planter autour d’une piscine ? Et quels sont les pires choix d’arbres quand on doit entretenir une piscine ? Elaguons tout ça pour débroussailler la question !

Zones de rusticité USDA en France métropolitaine – Source Plantmaps.com

Arbre et Piscine : Les fondamentaux

Que vous ayez déjà une piscine ou non, qu’elle soit déjà entourée d’arbres ou non, il n’y a pas d’autre choix que de s’en tenir aux fondamentaux. Ils vous aideront à orienter et à limiter votre sélection d’arbres.

Climat et type de sol

Le climat local et le type de sol sont les facteurs les plus importants à prendre en considération lors du choix de vos arbres. La mise en terre est la vocation naturelle d’un arbre.

Vous devez connaître votre zone de rusticité pour avoir une idée précise des arbres capables de supporter les températures minimales hivernales de votre zone géographique. Un arbre à son aise en zone 10 peut ne pas survivre aux hivers de la zone 7 ou ne jamais s’y épanouir correctement. L’inverse est aussi vraie. Un arbre à son aise en zone 7 peut ne pas supporter le climat hivernal ou les chaleurs estivales d’une zone 10.

Vous devez aussi connaître votre type de sol. On ne plante pas les mêmes arbustes dans un sol argileux, calcaire, sableux ou humifère. Entre le climat et le type de sol, certaines de vos envies peuvent poser la question d’une croissance en pot, d’un aménagement spécifique ou se heurter à l’évidence d’une adéquation impossible.

Ombre et système racinaire

Si vous voulez un arbre pour ombrager une partie de votre espace piscine en été, posez-vous les bonnes questions. L’ombrage nécessaire doit être exploitable aux heures les plus chaudes de la journée sans trop alourdir l’entretien de la piscine et du jardin.

Seul un grand arbre peut réunir toutes les conditions d’un bon ombrage : superficie, densité et hauteur sous branches suffisante pour pouvoir y manger ou s’y réfugier quand le soleil est au zénith. Or, la plupart des arbres ont un système racinaire de la même taille que leurs branches. Donc, planter ou laisser un grand arbre se développer à proximité de la piscine peut vous exposer tôt ou tard à la question de son développement racinaire.

Il y a aussi des arbustes assoiffés qui surdéveloppent leurs racines en direction de la piscine après avoir « senti » l’eau qu’elle contient. Ils peuvent endommager la plage, la plomberie ou les surfaces d’une piscine creusée en quelques années. Fouillez l’internet pour trouver des informations sur le système racinaire des arbres déjà présents dans votre jardin ou ceux que vous prévoyez de planter.

Par ailleurs, une fois bien développée, leur ombre portée peut limiter le chauffage naturel de la piscine par le soleil. Et s’il s’agit d’arbres à feuilles caduques, ils viendront compliquer l’entretien et le nettoyage du bassin.

Arbre ou piscine, peu importe qui était là en premier. Comment allez-vous les faire coexister ?

De manière générale, il vaut mieux éviter de planter des grands arbres trop près de sa piscine ou de creuser une piscine trop près d’un grand arbre que l’on souhaite conserver. En l’absence d’espace suffisant, envisagez une alternative parmi les 6 autres possibilités d’ombrage comme un parasol, une tonnelle ou une pergola avec des glycines ou des vignes.

Intimité et ensoleillement

Vous cherchez à vous protéger des regards indiscrets des voisins, du bruit ou d’une vue imparfaite ? Les conifères à croissance rapide peuvent être un bon choix sur un ou deux côtés du bassin, à plusieurs mètres du plan d’eau. Leur canopée pourra aussi vous aider à ombrager votre jardin.

Quand ils auront une hauteur suffisante, il faudra peut-être tailler les cimes pour conserver un ensoleillement suffisant toute la journée. Vous avez besoin du soleil pour chauffer l’eau et profiter de votre piscine au maximum. Par ailleurs, ils ne doivent pas masquer la vue et les bruits de votre piscine depuis votre maison pour des raisons de sécurité.

En l’absence de compromis satisfaisant, envisagez plutôt une canisse, une haie de buissons ou un brise vue à base de bois ou de plantes grimpantes.

Volume et type de déchets

Certains arbres sécrètent des déchets en plus ou moins grande quantité, tout au long de l’année : bourgeons, fleurs, fruits, aiguilles, feuilles, écorce. Au moindre coup de vent, une piscine proche de ces arbres se remplit rapidement de débris en tout genre. Une couverture de piscine peut atténuer le problème mais n’enlèvera pas le surcroit de travail côté entretien et nettoyage.

Les arbres à feuilles caduques sont communs et ne sont pas nécessairement mauvais. On s’habitue bon gré mal gré au rituel du ramassage des feuilles qu’ils perdent à l’automne. Cela étant, leur aspect dénudé en hiver soulève aussi la question de leur intérêt réel si leur vocation est de servir de brise vue, d’ombrage ou de créer une ambiance autour de la piscine.

Enfin, si les petites feuilles d’un saule ou d’un érable sont assez faciles à gérer, les grandes feuilles peuvent obstruer un skimmer, un aspirateur ou un robot de piscine. Les baies peuvent tâcher les surfaces des terrasses et de la piscine. Les fruits peuvent être salissants ou appétissants pour toutes sortes d’animaux et d’insectes.

Thème et décoration

Au delà du bassin, les personnes qui veulent une piscine enterrée cherchent à créer un espace de loisirs et de bien-être à domicile. La piscine fait partie d’un ensemble plus grand dont l’ambiance doit refléter cette vocation. Il est préférable de choisir un thème ou une décoration avec une ambiance estivale prononcée car c’est la période pendant laquelle on profite le plus de son espace piscine.

Tout ce qui renvoie à l’imaginaire de l’été, au soleil ou aux vacances au bord de l’eau est à accentuer comme les thèmes tropicaux, méditerranéens, japonais ou d’oasis dans le désert. Il faut privilégier des arbres dans ces thématiques. Si le climat estival, le type de sol ou l’espace disponible ne s’y prêtent pas, vous pouvez créer ces ambiances via le mobilier de votre terrasse, des plantes en pots ou l’aménagement de votre pool house.

Les pires arbres autour d’une piscine

A proximité immédiate d’une piscine, il est préférable d’éviter de mettre ou de garder en pleine terre :

  • Des arbres avec un système racinaire étendu, traçant ou envahissant qui recherchent l’humidité à tout prix. Ils finiront par créer des problèmes de coexistence avec les équipements de la piscine. Platanes, mûriers, peupliers, frênes, trembles, saules, érables, ormes, chênes, pins…
  • Des arbres à fruits, floraisons ou sécrétions abondantes. Pas de gros danger côté filtration mais ils tâchent les revêtements et compliquent la gestion chimique de l’eau. Ils attirent aussi toutes sortes d’insectes, rongeurs et oiseaux. Palmiers fruitiers (dattes, noix), arbres fruitiers (cerisier, figuier, kiwi, etc…), vignes, plantes à baies, arbres à noix, arbres à fleurs…
  • Ceux à aiguilles persistantes et à feuilles caduques. Les fines aiguilles peuvent se faufiler à travers les écumoires jusqu’à l’hélice de la pompe de filtration. Les feuilles qui tombent, surtout les plus grandes, mettent l’aspiration de la filtration sous pression et compliquent la gestion chimique de l’eau.
  • Tout ce qui a des épines pour des raisons de confort et de sécurité (enfants). Fleurs épineuses, houx chinois, cactus, pyracanthas, yuccas durs… Il vaut mieux les maintenir à l’écart des points de passage fréquents autour de la piscine.

Les meilleurs arbres autour d’une piscine

Autour d’une piscine, les arbres à feuillage persistant sont à privilégier : bananier, citronnier, oranger, bergamotier, thuya, cyprès, araucaria, cade, épicéa nain, podocarpus, troene, olivier, palmier (à vent, washingtonia, phoenix, sabal), laurier, buis, eucalyptus, magnolia, yucca

Au delà de ces suggestions, le plus important est de toujours vérifier leurs caractéristiques par rapport à votre situation personnelle : zone rustique, type de sol, vitesse de croissance, développement racinaire, durée de vie, taille à l’âge adulte, floraison / sécrétion, entretien, besoin en eau, compatibilités avec vos animaux…

Pour une croissance en pleine terre, plantez vos arbres à au moins 5 mètres de la plage, 10 mètres étant mieux. Si ce n’est pas possible, envisagez un aménagement paysager de votre piscine avec des arbres en pot pour les nanifier ou des plantes persistantes qui demandent peu d’entretien : succulentes, herbes ornementales, plantes grimpantes ou odorantes.


Arbres et piscines, une coexistence souvent compliquée

L’eau de piscine, hors piscine naturelle, est désinfectée chimiquement. Les éclaboussures d’eau chlorée, salée ou autre traitement désinfectant ne posent pas de problème particulier, à condition que les arbres et plantations autour de la piscine soient suffisamment arrosés.

C’est plus du côté de la coexistence ou cohabitation à long terme entre la piscine et l’arbre que cela pose question. Quoi de plus naturel qu’un arbre avec des racines aussi étendues que nécessaire à sa survie et en prise directe avec les éléments naturels : eau, soleil, vent, insectes, animaux. A l’opposé, quand on construit ou que l’on veut entretenir une piscine privative, cela implique d’agir contre les (mauvais) éléments naturels autant que possible. Donc, faites-vous une faveur. Trouvez de jolies plantes ou buissons à mettre autour de votre piscine et laissez les arbres dans les autres parties de votre jardin.

S’ils étaient là avant la piscine, cela ne signifie pas nécessairement que vous devez les enlever une fois la piscine installée. Un entretien et élagage réguliers permettent de limiter les problèmes. Un filet anti-feuilles ou une couverture peuvent faire des merveilles pour gérer les charges de débris.

Des chaussettes de skimmer, une épuisette de fond et un aspirateur avec bac à feuilles sont aussi nécessaires pour empêcher les débris de surcharger votre système de filtration.

Et si des arbres autour de la piscine sont devenus des locataires indésirables, vous pouvez toujours recommencer avec quelque chose de nouveau. N’ayez pas peur de changer ce qui ne fonctionne pas.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.