Les 8 Ennemis des Bâches d’Hivernage ou de Sécurité Piscine

Mis à jour le 31 octobre 2022

Une bâche d’hivernage ou une couverture de sécurité servent à protéger la piscine contre toutes sortes de risques ou de dangers. Elles peuvent quand même être victimes d’événements saugrenus.

Même si certains peuvent avoir un côté comique après coup, c’est toujours fâcheux et problématique sur le moment, avec des conséquences plus ou moins graves.

Voici les ennemis de votre couverture de piscine et comment neutraliser leur dangerosité.


Les arbres

Les arbres proches du bassin sont l’ennemi n°1. En automne, vous pouvez facilement repérer les branches mortes ou cassées quand les feuilles tombent. C’est le meilleur moment pour élaguer ou couper les arbres qui peuvent poser soucis.

Même les branches à bonne distance de la piscine peuvent être soulevées par un gros coup de vent et projetées vers la couverture. Si l’angle est bon ou si la branche est assez lourde, la couverture de votre piscine peut être endommagée.

Les véhicules

Toutes sortes de véhicules peuvent finir dans une piscine. Dans la plupart des cas, la couverture de piscine perd toute bataille contre un véhicule ennemi, avec mise en danger potentielle du conducteur.

Si votre piscine fait face à une route très fréquentée et qu’un véhicule peut traverser votre clôture pour finir sa course dans l’eau, envisagez d’installer des poteaux ou des gros rochers pour arrêter ou dévier sa course.

Les voitures mal maîtrisées ne sont pas l’unique danger. Il peut aussi être question d’une cascade ou d’un défi entre adolescents qui tourne mal avec un quad, une moto ou un vélo. Cela peut aussi être une tondeuse à gazon, un engin agricole ou une machine de chantier qui s’emballe. Les barrières de piscine peuvent aussi être une solution.

Les animaux

Les animaux sauvages suffisamment grands peuvent endommager une couverture de piscine. Si vous vivez dans un environnement très naturel, et selon l’endroit où vous vivez (sangliers, cerfs, ours, alligators, éléphants, etc), ils peuvent être à la recherche d’un point d’eau, fuir des chasseurs ou un danger. Les animaux d’élevage et les grands animaux de ferme peuvent aussi s’approcher trop près. Une couverture de sécurité peut être détruite par le poids d’un cheval ou d’une vache. Elle peut aussi être percée par des sabots, des cornes ou des griffes acérées.

Une solide barrière de piscine, haute de 1,5 à 2 mètres, est suffisante pour empêcher la plupart des animaux à quatre pattes d’entrer. Garder sa couverture propre et bien visible peut également aider. Elle ne doit pas être complètement cachée par des feuilles ou autre. En cas de canicule exceptionnelle ou d’incendie géant, découvrez votre piscine pour qu’ils puissent boire et essayer de survivre.

Le vent

Des vents violents peuvent s’engouffrer sous la couverture et l’arracher, la déchirant parfois au passage. Si de gros coups de vent sont annoncés, il faut s’assurer que les tendeurs sont correctement fixés à leurs points d’ancrage et mettre en sécurité ou neutraliser tout ce qui peut être projeté par le vent. Outre les branches d’arbres déjà citées, le vent peut projeter toutes sortes d’objets sur la couverture : chaises et table de jardin, parasols, trampoline, barbecue, enrouleur de bâche, plante / arbre en pot, etc.

Pour les piscines enterrées, certaines personnes aiment laisser un peu d’eau sur la couverture pour aider à la maintenir en place. Pour les piscines hors sol, certaines personnes placent des poids ou des bidons remplis d’eau sur les bords de la couverture, côté intérieur du bassin, pour l’empêcher de gonfler comme une toile de parachute sous l’effet du vent. Attention les arrachements par vent violent sont souvent exclus des garanties.

L’eau

Surveiller le niveau d’eau sur la couverture est fondamental. Un trop plein d’eau (pluies, neige fondue) sur une couverture solide affaiblit les coutures, courbe les barres des bâches à barres ou agrandit les trous existants. A force d’accumulation, son poids peut forcer la couverture au point de la faire tomber dans la piscine. Vérifiez et consolidez les ancrages au sol si nécessaire. Utilisez une pompe de vidage placée sur un frisbee renversé, de sorte que s’il y a des trous dans la couverture, vous ne pomperez pas l’eau de la piscine par les trous de la couverture.

Le niveau d’eau sous la couverture est aussi crucial. Les fabricants de couvertures de sécurité avertissent de ne jamais baisser le niveau d’eau à plus de 40 ou 50 cm sous la couverture. Sans l’eau pour la soutenir, les ressorts et les sangles peuvent se plier et casser. Si besoin, il faut rajouter de l’eau et diagnostiquer / réparer les fuites sans tarder. A l’inverse, si le niveau d’eau sous la bâche est trop haut, vidangez en une partie via la pompe de filtration ou une pompe de vidage si la piscine n’est pas fonctionnelle.

Le feu

Le feu peut faire fondre, percer ou détruire une couverture de piscine. Les projections d’étincelles et de flammes peuvent avoir plusieurs origines : feu de camp, brasero, barbecue, feu d’artifice (nouvel an, anniversaire, etc), incendie, feu de forêt. Dans tous ces contextes, le vent, la sécheresse et la chaleur de l’air sont des facteurs aggravants, avec un potentiel de danger plus ou moins élevé.

Si ces conditions sont réunies et que vous prévoyez un événement festif à proximité de la piscine, envisagez de déplacer les foyers loin de la couverture ou à minima d’enlever la couverture jusqu’à ce que le danger soit passé. Vous pouvez aussi prévoir un tuyau d’arrosage raccordé à toutes fins utiles. Si le vent est trop fort, envisagez aussi leur annulation ou leur ajournement. En cas d’incendie ou de feu de forêt, il est aussi préférable de débâcher pour utiliser l’eau de la piscine en cas de besoin.

La glace

piscine hivernage neige couverture

Quand elles sont coincées dans la glace de la piscine ou lourdement chargées de neige et de glace, les couvertures de sécurité peuvent sembler sur le point de se briser. Mais dans la plupart des cas, la glace qui se forme sur une bâche d’hivernage de piscine ne l’endommagera pas. N’essayez jamais de gratter, de pelleter ou pire, de faire fondre la glace sur la couverture. Elle finira par fondre et votre couverture de sécurité retrouvera son apparence de trampoline.

Pendant l’hiver profond, gardez la surface des couvertures solides pompées aussi sec que possible pour limiter le risque que les bords tranchants d’une grande couche de glace endommage la couverture. En cas de tempêtes de neige, évacuez la neige autant que possible mais ne cherchez pas à pomper l’eau de surface. Faites le rapidement après le dégel, avant le prochain gel. Ce sont des réflexes de base dans l’entretien hivernal d’une piscine.


La grêle

La grêle est un fléau pour les couvertures de piscine comme pour les cultures, voitures, toitures, vérandas, etc. Malheureusement, la localisation exacte, l’intensité et la durée d’un orage de grêle sont souvent peu prévisibles. On sait juste qu’il faut s’en protéger comme on peut, dès lors que ce type d’événement météorologique est annoncé. En cas de grêle, pas d’autre choix que de replier ou d’enrouler sa couverture de piscine pour la préserver autant que possible.

Il peut sembler illusoire de prétendre protéger sa piscine contre une catastrophe naturelle. D’ailleurs, les conditions de garanties des bâches de piscine excluent généralement les intempéries et les négligences humaines. Pourtant, la plupart des ennemis potentiels de votre couverture de piscine peuvent être neutralisés avec un peu de bon sens. Il faut prendre les devants pour gérer les dangers les plus prévisibles. Vous vous sentirez plus serein et rassuré si vous les anticipez. En cas de gros souci, contactez votre assurance pour voir ce qu’il est possible de faire.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.