Pourquoi et comment stabiliser le traitement au chlore (sans sur-stabiliser) ?

Mis à jour le 27 février 2024 , 2 commentaires

Dans l’eau, le chlore est détruit sous l’action du soleil. Pour protéger le chlore contre le rayonnement ultraviolet, il faut ajouter de l’acide cyanurique dans la piscine. Ce produit est plus connu sous le nom de stabilisant ou conditionneur.

Bien que non dangereux pour la santé, il faut quand même prendre quelques précautions avec ce produit car, s’il est surdosé ou non contrôlé, il peut empêcher la désinfection de l’eau par le chlore.

Le stabilisant protège l’action du chlore, sauf quand il y a trop de stabilisant !

Pourquoi utilise-t-on un stabilisant avec un traitement au chlore ?

L’acide hypochloreux ou chlore libre libéré par les désinfectants chlorés est très sensible au soleil. Il est détruit par les rayons UV, au point qu’il faut chlorer la piscine encore et encore, pour maintenir la désinfection.

Le stabilisant empêche le chlore d’être détruit par les rayons ultraviolets

Des chimistes ont donc cherché un moyen de protéger le chlore contre le soleil. Il en ressort que seul l’acide isocyanurique répond à cette contraintes. En agissant comme un filtre à ultra-violets, il prolonge la durée de vie du chlore libre.

Les produits chlorés pour piscine se présentent sous forme de galets, pastilles ou sels. Certains contiennent du stabilisant (dichlore, trichlore, galet multifonction ou 4-en-1), d’autres (hypochlorite de sodium, de calcium ou de lithium).

Pour désinfecter correctement une piscine, il faut utiliser des produits chlorés stabilisés et non stabilisés, car l’acide cyanurique a un petit inconvénient. Contrairement au chlore, il ne s’évapore pas.

Le stabilisant présent dans l’eau ne s’évapore pas

Contrairement au chlore, l’acide cyanurique ne se dissout pas dans l’eau. Il s’accumule. Et passé un certain seuil de stabilisant dans l’eau, il rend le chlore inactif. Ce phénomène s’appelle la sur stabilisation.

Le symptôme typique d’une sur-stabilisation se manifeste de la manière suivante :

  • Chlore libre correctement dosé et administré dans la piscine.
  • Analyse de l’eau qui atteste que le taux de chlore est correct (entre 1 et 3 ppm).
  • Et pourtant, l’eau se trouble et devient verte comme s’il n’y avait pas de chlore.

Vous avez beau rajouter du chlore et refaire vos analyses, la désinfection ne marche plus car le surplus d’acide cyanurique empêche le chlore d’agir. La meilleure solution est alors de vider une partie de l’eau pour évacuer le trop plein de stabilisant.

Les bandelettes permettent de suivre et contrôler le niveau d’acide cyanurique (stabilisant)

Eviter la sur-stabilisation ou comment bien doser le stabilisant ?

Avec un traitement désinfectant au chlore, vous êtes obligés de suivre et de monitorer le taux de stabilisant. Peu importe si vous utilisez des galets multifonctions ou que vous ajoutez du stabilisant à la main, le niveau d’acide cyanurique grimpe dans la piscine. Tôt ou tard, il dépasse un seuil acceptable.

S’équiper du matériel pour contrôler le taux de stabilisant

On contrôle le taux de stabilisant à l’aide de bandelettes de test ou de pastilles réactives. C’est une opération qu’il faut faire au moins 2 fois par an, en début et en fin de saison. Avec l’habitude, vous le contrôlerez systématiquement lors de chaque relevé de pH et de chlore.

Respecter les recommandations de dosage

Dans une piscine au chlore, le taux de stabilisant idéal se situe entre 20 et 30 milligrammes par litre.

  • En dessous, le chlore s’évapore trop rapidement car il n’y a pas assez d’acide cyanurique.
  • On peut tolérer un taux de stabilisant jusqu’à 60 mg/l mais vous constaterez que votre chlore désinfecte moins bien.
  • Dès qu’il y a plus de 70 mg/l de stabilisant dans l’eau, le chlore devient inopérant. Il est tellement surprotégé qu’il ne peut plus agir….

Pour rappel, un galet de chlore stabilisé de 200 grammes peut libérer jusqu’à 100 grammes d’acide cyanurique dans le bassin. Inévitable, la surstabilisation prend généralement plusieurs années. Il faut donc suivre et contrôler cet indicateur chaque année.

Pour retarder le phénomène, il faut varier les types de chlore utilisés et renouveler l’eau du bassin.

Renouvellement naturel de 15 à 30 % du volume d’eau chaque année

Pour les piscines de plein air, le renouvellement de l’eau se fait chaque année sans que l’on s’en rende vraiment compte car il est lié à l’usage normal de votre piscine :

  • Eclaboussures, projections, eau exportée par les baigneurs.
  • Evaporation naturelle liée à la chaleur.
  • Nettoyage de filtre, passage de balai / robot.
  • Si vous faites un hivernage passif (complet) de votre piscine, vous baissez artificiellement son niveau d’eau.

Mises bout à bout, ces petites séquences de la vie d’une piscine vous amènent à renouveler 15 à 30 % de son eau tous les ans. Cela retarde le franchissement du seuil de surstabilisation. Mais parfois, cela ne suffit pas.

Abaque Chlore Libre et Stabilisant (il faut entre 1 et 3 mg/l de chlore libre pour désinfecter une piscine)

Que faire en cas de sur-stabilisation ?

En cas de sur-stabilisation, la vidange partielle ou totale du bassin est la seule alternative possible.

Il existe des réducteurs d’acide cyanurique mais, si le stabilisant est supérieur à 70 mg par litre, le plus simple et rapide est de remplacer 30 à 70% de l’eau, voire la totalité de l’eau si elle a déjà plus de 5 ans. Le but étant de repartir sur une eau neuve pour être tranquille pour plusieurs années.

Attention si vous la videz entièrement, n’oubliez pas qu’il faudra aussi remonter le niveau d’acide cyanurique à 20 mg / l minimum pour stabiliser la désinfection au chlore de votre nouvelle eau.

En cas de besoin ou de doute, il ne faut pas hésiter à solliciter un professionnel.

Aperçu Nom Prix
1
HTH Shock - chlore choc non stabilisé Quantité - Bidon de 1,6 kg
28,90 €
2
Chloryte Stick Bayrol - chlore lent non stabilisé Quantité - Seau de 4,5 kg
67,90 €
3
HTH Advanced - Chlore non stabilisé à diffusion lente Quantité - Seau de 4,5 kg
69,00 €
4
Chloryte Stick Bayrol - chlore lent non stabilisé Quantité - 18 kg (4 seaux de 4,5 kg)
254,90 €
5
Chloryte Stick Bayrol - chlore lent non stabilisé Quantité - 9 kg (2 seaux de 4,5 kg)
129,90 €
6
HTH Shock - chlore choc non stabilisé Quantité - 9 kg (2 seaux de 4,5 kg)
129,00 €

Commentaires

Le 5 septembre 2016 à 13 h 25 min, Pascal28 a dit :


Bonjour,

Besoin de vos conseils, Suite à une sur stabilisation de ma piscine (40m3) j'ai un taux supérieure à 120, je dois vidanger ma piscine coque (40%) puis remplir de nouveau la piscine puis re vidanger de 40% ??

Une fois cela réglé, pour partir sur de bonne base faut il traiter une semaine au chlore stabilisé multi fonction et la semaine suivante au chlore non stabilisé ?

En vous remerciant par avance.


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le 7 septembre 2016 à 14 h 36 min, Anthony a dit :


Bonjour
Idéalement il faudrait vider en une seule fois le volume d'eau nécessaire et re-remplir aussitôt.
Cubage à calculer en fonction du volume de la piscine pleine d'eau et du taux de stabilisant souhaité (Taux de stabilisant idéal : entre 20 et 30 mg/l).
Donc dans votre cas, 5/6eme de l'eau si stabilisant a 120mg/l (120 / 6 = 20mg/l)
A cause des risques de remontée de la coque (pression du terrain autour) si elle reste vide trop longtemps ou d'inondation si pas d'évacuation vers l'égout (votre cas semble-t-il), on peut être amené à la faire en plusieurs fois. Ce qui est dommage car coûte plus cher en eau.
Autre solution = faire intervenir une entreprise de pompage comme les entreprises qui vidangent les micro-stations d'épuration et les fosses sceptiques.

Au redémarrage, mettre en place la désinfection chlore stabilisé mais faire rapidement un traitement choc pour "tuer" tous les germes / bactéries de l'eau de remplissage. Et se concentrer sur la stabilisation du pH en jouant sur l'alcalinité : en rehaussant le TAC, le pH devrait monter un peu sans faire de yoyo (eau tamponnée)


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.