Eau Calcaire et Piscine : Pourquoi et Comment Lutter Face à la Dureté de l’Eau ?

Mis à jour le 7 mars 2022 , 2 commentaires

Selon l’endroit où l’on habite, l’eau est plus ou moins calcaire. Remplir sa piscine avec une eau trop riche en calcium peut causer des problèmes divers et ennuyeux.

Pour limiter au maximum ses effets néfastes quand on a une piscine, on s’aperçoit rapidement qu’il vaut mieux adopter un comportement préventif pour lutter contre le calcaire.

Autant de points que nous abordons ici : c’est quoi une eau calcaire, quels sont ses effets sur une piscine, comment mesurer la dureté de votre eau, quoi faire pour limiter ou éliminer les risques.

Quand on a trop laissé traîner, il faut beaucoup d’huile de coude pour essayer de revenir à la splendeur d’antan

C’est Quoi une Eau Dure ou Calcaire ?

Les professionnels de l’eau comme les plombiers et les piscinistes parlent de dureté ou de Titre Hydrotimétrique (TH). Cela désigne la même chose. C’est le niveau de carbonates de calcium et de magnésium présents dans l’eau, autrement dit, sa concentration en calcaire. On le mesure en degrés français (°f ou °fH) mais on peut aussi l’exprimer en ppm (parties par million) ou en mg/l (milligrammes par litre).

Le TH et ses variations sont à mettre en relation avec l’acidité (pH) et l’alcalinité (TAC). La balance de Taylor permet de matérialiser cette relation.

La Dureté Calcique de l’Eau

Idéalement, l’eau de votre piscine doit se situer entre 15 et 20°fH. Dans ces limites, elle est a des effets positifs sur la longévité du bassin et de ses équipements. C’est aussi vrai pour l’eau courante dans votre habitation.

Tant qu’elle reste entre 10 et 25°fH, il n’y pas lieu de vraiment s’affoler.

Risques Liés à une Eau Trop Douce

En dessous de 15°fH, l’eau est trop douce. Son pH a tendance à descendre. Il faut augmenter l’alcalinité (TAC) pour stabiliser le pH et rétablir une forme d’équilibre.

Sans cette précaution, l’eau est trop acide. Elle devient corrosive pour les baigneurs (irritation, démangeaison) et la piscine (farinage des enduits, de la peinture ou des joints, oxydation des éléments métalliques).

Risques Liés à une Eau Trop Dure

Au dessus de 20°fH, l’eau commence à être trop dure. Les sels de calcium / magnésium sont nombreux dans chaque molécule d’eau. Le pH et le TAC ont tendance à monter. Si la température de l’eau est par ailleurs élevée (>28°C), l’effet immédiat est de transformer (précipiter) les sels de calcium / magnésium en calcaire.

Lors de cette transformation chimique, ils s’agglomèrent avec tout ce qu’il y a de compatible : minéraux, saletés, huiles, sécrétions diverses, organismes en décomposition.

Puis ils finissent par se déposer sur les surfaces disponibles sous forme d’amalgame gris / blanc un peu bizarre.

Conséquences visibles ou palpables d’une eau dure dans une piscine :

  • Cela peut déranger certains baigneurs.
  • L’eau peut prendre un aspect trouble et blanchâtre.
  • Les parois et les revêtements deviennent rugueux.
  • Les algues peuvent s’appuyer sur la forte minéralité de l’eau pour se développer.
  • Il y a des dépôts gris blanc sur les lignes d’eau et dans les endroits où l’eau s’écoule (débordement, bac tampon, cascade).
  • Les canalisations et les équipements s’entartrent : skimmer, filtres, chauffage, etc.

Quand l’eau de remplissage dépasse les 25°fH, il devient judicieux de contrebalancer la dureté de l’eau avec un séquestrant ou un réducteur de calcaire, juste après le remplissage.

Dans les endroits où l’eau est peu à moyennement dure, des problèmes liés au traitement et à la désinfection peuvent aussi ‘précipiter’ le calcaire et durcir l’eau. Il suffit d’un oubli ou d’une erreur dans l’équilibrage de l’eau lorsque l’eau est chaude (en pleine saison en général), pour que ce type de souci arrive. Et quand on laisse traîner, il peut être difficile de rectifier.

Dureté de l’eau en France (source Wikimedia)

Comment Mesurer la Dureté de votre Eau ?

Quand vous remplissez votre bassin avec de l’eau courante, elle est plus ou moins dure selon les traitements effectués par la régie des eaux ou par vous-même.

Si vous remplissez via une nappe phréatique souterraine ou une rivière, l’eau est plus ou moins dure en fonction de son ruissellement initial (couches rocheuses et minérales), mais généralement pas acide.

Si vous remplissez via de l’eau de pluie que vous récupérez vous-même, elle est probablement trop douce (TH proche de 0).

L’idéal est de connaître exactement sa dureté ou TH initiale.

Pour cela, il existe une astuce de grand-mère qui vaut ce qu’elle vaut. Lavez-vous les mains avec un savon non gras au pH neutre, en utilisant votre eau de piscine. Comme le calcaire inhibe l’action du savon, votre eau est dure si le savon ne mousse pas ou très peu.

Si l’astuce de grand mère ne vous dit pas grand chose, il existe des outils pour avoir une idée précise de la dureté de l’eau de remplissage. Pour cela, vous pouvez utiliser des bandelettes de test, des liquides réactifs ou des appareils électroniques dédiés.

Comment Lutter contre une Eau Dure et Calcaire ?

Il faut commencer par contrôler la dureté calcique pour empêcher les précipités calcaires. Et si ce n’est pas suffisant, il faut réduire la dureté calcique pour éliminer ou neutraliser le risque.

Equilibrer le pH et le TAC autant que possible

La plupart des propriétaires de piscine font le choix de contrôler uniquement l’accumulation de minéraux, plutôt que de chercher à l’éliminer.

La méthode simple et courante est de maintenir des niveaux de pH et d’alcalinité bien équilibrés. On ne cherche pas à éliminer ou réduire la minéralité, on cherche juste à contenir le risque qu’elle devienne problématique.

En maintenant un pH approprié de 7,2-7,4 et une alcalinité totale de 80-100 ppm, les niveaux élevés de calcium deviennent rarement problématiques.

Côté traitement, il est alors recommandé de limiter l’usage de désinfectants à base d’hypochlorite de calcium (qui sont pourtant les plus courants…) pour réduire l’accumulation de calcium. On peut utiliser du lithium, du dichlore ou des traitements choc non chlorés comme alternative.

On peut, en plus, utiliser un agent séquestrant pour bloquer les minéraux avec une forte liaison chimique, ce qui empêchera le calcium de précipiter en calcaire ou de troubler l’eau.

Eliminer ou neutraliser la dureté si ce n’est pas suffisant

Si vous n’arrivez pas à contrôler et à contenir la dureté calcique, et que vous voulez réellement adoucir votre eau, il existe plusieurs moyens.

La méthode classique consiste à vider une partie de la piscine et de la remplir avec de l’eau :

  • traitée par un système d’adoucissement domestique.
  • contenant moins de calcium provenant d’un camion citerne.
  • de pluie (qui est à 0 °fH pour rappel) captée et retenue dans un bassin dédié.

Sinon il existe d’autres méthodes que nous énumérons de la plus complexe à la plus facile.

Filtration par osmose inverse

L’osmose inverse est uniquement possible s’il existe autour de chez vous une entreprise équipée d’unités mobiles de filtration de piscine (sur camion donc).

Il existe des osmoseurs domestiques, pour les aquariophiles notamment, mais leur capacité de traitement est trop faible, trop lente ou non adaptée au volume d’eau d’une piscine.

À l’aide d’énormes filtres à osmose inverse montés sur camion, auxquels on associe des agents adoucisseurs d’eau et un système de contrôle du pH, ils peuvent pomper votre piscine à plusieurs reprises pour réduire sa dureté calcique à un niveau approprié.

Adoucisseur d’Eau

Nous l’avons évoqué mais nous rappelons son principe au cas où. Comme son nom l’indique, le rôle d’un adoucisseur est de réduire la teneur en sels de calcium / magnésium. L’eau à traiter passe dans un filtre (résine) qui utilise le sodium et l’échange d’ions pour réduire les niveaux de calcium.

Vous pouvez installer un adoucisseur domestique à côté de la piscine. Puis, à l’aide d’une pompe de piscine ou d’une pompe submersible, vous faites circuler l’eau de piscine dans l’adoucisseur et vous la renvoyez dans le bassin.

Si votre maison est déjà équipée d’un adoucisseur d’eau, il arrive souvent que les robinets extérieurs ne soient pas raccordés au système. Dans ce cas, il faut se brancher sur l’arrivée d’eau raccordée la plus proche.

Zéolite dans le Filtre à Sable

Si vous avez un filtre à sable, vous pouvez remplacer le sable de filtration ordinaire par de la zéolite pour piscine. Elle a la capacité de retenir les très petites particules de carbonate de calcium.

Elle ne le fait pas en filtrant les particules, mais par échange d’ions. Les ions calcium et magnésium sont échangés contre des ions sodium lors du passage de l’eau, ce qui l’adoucit. La dureté calcique piégée s’élimine quand vous lavez / rincez le filtre. Au bout de quelques années, la zéolite a besoin d’être rafraîchie via une solution forte en sodium pour restaurer sa charge ionique ou doit être remplacée comme le sable de filtration ordinaire.

Précipiter et floculer

C’est une méthode que pourrait recommander un piscinier expérimenté, mais elle est risquée. L’idée est d’élever le pH jusqu’à un point supérieur à 8,2 ou hors de l’échelle, avec du bicarbonate de soude ou du pH+. Lorsque les conditions sont réunies, l’excès de calcium dans l’eau commence à précipiter. L’eau se trouble et prend un aspect blanc laiteux.

Ensuite, à l’aide d’un floculant comme le sulfate d’aluminium, vous forcez les particules en suspension à tomber au fond, et vous les aspirez directement vers l’égout. Réduisez ensuite le niveau de pH autour de 7,4 et vérifiez votre alcalinité. La teneur en calcium peut être réduite de façon spectaculaire avec cette méthode, mais le risque est de tâcher ou d’incruster des dépôts calcaires sur les surfaces de la piscine. Il faut beaucoup de délicatesse pour l’évacuation des flocs.

Traitement Anti-Calcaire

Utiliser un traitement anticalcaire peut sembler évident mais cette solution ne convient pas à tout le monde. Les ingrédients réels des formules sont des secrets bien gardés, et certains prétendent qu’elles pourraient contenir des formes de phosphates. Au final, les avis sont partagés. Pour certains, le produit semble bien fonctionner. Pour d’autres, les résultats sont inférieurs aux attentes. C’est un traitement que l’on peut faire 1 à 3 fois par an selon la dureté de l’eau et son taux de renouvellement.


Equipements et Surfaces Entartrés : Que Faire ?

Une fois déposé et installé, le calcaire (tartre) est malheureusement dur et pénible à enlever. Vous en avez probablement déjà fait l’expérience avec d’autres équipements de votre maison.

Pour un bassin, les options possibles sont :

  • une vidange pour se lancer dans un nettoyage méthodique et fastidieux,
  • un remplacement pur et simple des éléments entartrés s’il n’est pas possible de les détartrer sans les abîmer.

Le calcaire est soluble dans l’acide, donc on peut en utiliser sous forme dilué pour dissoudre, gratter et nettoyer les surfaces. Si vous préférez une méthode naturelle vous pouvez utiliser du vinaigre blanc, mais l’efficacité n’est pas garantie.

Retenez bien que chaque type de surface est plus ou moins sensible aux attaques chimiques et à l’abrasion. Les enduits et le joints de carrelage risquent de se décoller. La ligne d’eau des liners risque d’être trop poncée. Les gelcoats risquent d’être rayés. Et toutes sortes de choses par ailleurs selon votre installation.

Si le revêtement reste trop dégradé malgré tous vos efforts de détartrage + nettoyage, il faudra remplacer ce qui doit l’être. L’opération est plus ou moins coûteuse et problématique selon ce qu’il faut faire :

  • remplacer un équipement : filtre, échangeur thermique, liner.
  • rénover un revêtement : enduit, peinture, carrelage, etc.

Chaque situation est unique. Si vous rencontrez des problèmes de ce type que vous n’arrivez pas à solutionner, il peut être judicieux de faire appel à un professionnel pour avoir des solutions adaptées à votre situation.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.