Barrière Piscine et Sécurité : 3 possibilités

Chaque piscine creusée doit être équipée d’au moins un dispositif de sécurité pour limiter le risque d’accident et de noyade. On en trouve de plusieurs sortes mais seuls 4 sont reconnus pour leur efficacité face à ces risques : les alarmes, les bâches, les abris et les barrières. Et sur ce terrain, la barrière de piscine est peut-être le dispositif de protection idéal car le fait de clôturer complètement un bassin empêche toute approche du plan d’eau.

Barriere Piscine

Une barrière ou une clôture permet d’empêcher complètement l’accès à la piscine et à sa plage

Si vous privilégiez la barrière de protection par rapport aux autres systèmes de sécurité existants, assurez-vous qu’elle est conforme à la norme NF P90-306. Vous serez certain d’avoir un dispositif reconnu pour son efficacité et vous vous mettrez en conformité par rapport à l’obligation d’installer au moins un dispositif de sécurité homologué.

Dans cet article, on vous explique les détails prévus par la norme dédiée aux barrières et clôtures de piscine, les différents types de barrières existants et plusieurs indices pour finaliser votre choix.

 


Barrière Piscine et Sécurité

Barrière Piscine

En matière de sécurité, rien ne remplace la vigilance d’un adulte

Rappel : Chaque piscine ou spa enterré doit être équipé d’au moins un dispositif de sécurité homologué.

En France, la norme NF P90-306 sert de référence pour les barrières et clôtures dédiées aux piscines. En théorie, une barrière non homologuée ne peut être vendue comme un dispositif de sécurité pour piscine.

Si vous privilégiez une barrière de piscine pour vous mettre en conformité, c’est LE critère de base qui doit guider votre achat. Éliminez d’entrée tous les produits qui ne sont pas conformes.

Bien entendu, les fabricants ou distributeurs qui vendent des produits homologués mettent systématiquement cet argument en avant. Ils le font pour plusieurs raisons :

– L’homologation coûte chère, il est donc préférable pour eux de la valoriser : investissement en recherche et développement d’un côté (ingénierie, méthode, contrôle qualité, frais de certification) et évolution de la législation de l’autre (obligation de refaire certifier ses produits).

– L’homologation facilite la vente puisque l’acheteur est en confiance vis-à-vis de la sécurité et de l’efficacité du produit.

– L’homologation offre aussi une protection juridique au fabricant dans les cas (par exemple) où la barrière n’a pas été installée ou utilisée correctement, qu’il y a eu incident grave ou mortel, et que l’acheteur souhaite quand même se retourner contre le fabricant ou la norme.

Que dit la norme NF P90-306 ?

Elle décrit les obligations suivantes.

  • Empêcher tout franchissement par un enfant de moins de 5 ans que ce soit en escaladant, en enjambant ou en actionnant le système d’ouverture. Et s’il tente d’accéder au plan d’eau, l’enfant ne doit pas courir le risque de se blesser en se coupant, en se piquant, en se coinçant, en se coupant ou en s’étouffant à cause des composants de la barrière / clôture.
  • Hauteurs et dimensions. Hauteur minimale requise de 1,22 mètre par rapport au sol pour éviter l’enjambement ou l’escalade. Garde au sol inférieure à 25 mm pour éviter le passage par en-dessous (individus, jouets, balles, etc). Barrières à barreaux : l’espacement entre barreaux doit être compris entre 45 et 102 mm.
  • Fixation : La structure doit résister à l’arrachement via un système de fixation vissé dans un support dur ou une dalle béton si le sol est fait de terre ou de sable. La visserie doit être inoxydable et en acier pour une meilleure solidité et les têtes de vis protégés par des caches pour éviter les blessures. La clôture ne doit pas pouvoir bouger de plus de 10 mm de son point de fixation.
  • Solidité : Les barrières, panneaux, poteaux et moyens d’accès doivent résister à des chocs ou des projections  d’objets d’au moins 50 Kg. Les matériaux doivent résister aux déchirures et aux aléas climatiques (gel, coups de vents, etc).
  • Ouverture : Elle peut être coulissante, pivotante ou tournante selon le type de barrière privilégié, et doit s’ouvrir vers l’extérieur du bassin. Le portillon d’accès doit nécessiter deux actions pour activer l’ouverture de sorte qu’un enfant qui arriverait à activer la première sécurité, ne puisse activer la deuxième (par exemple, appuyer sur un bouton en hauteur et actionner une poignée en même temps). L’usage de jeton, clé ou carte magnétique d’accès n’est pas autorisé.
  • Emplacement : La barrière doit être installée à au moins 1 mètre du bord intérieur du bassin et à plus de 1,10 mètre de tout support qui permettrait de l’escalader (muret, fenêtre). En cas d’attenance à un mur d’habitation, il ne doit pas y avoir d’accès au bassin par le dessus : fenêtre, balcon.

Quelques rappels de base si vous installez une barrière ou une clôture piscine

  • Rien ne remplace la vigilance d’un adulte lorsqu’il y a des enfants proches d’une piscine.
  • A proximité du bassin, ne pas laisser traîner d’objet pouvant être utilisés pour escalader la barrière : mobilier de jardin, chaise, table, échelle, etc. Et ce point là n’est pas le plus évident
  • La fermeture du portillon ne doit jamais être gênée : bouée, jouets, chaussures, etc.
  • Aucun dispositif de protection n’est efficace à 100 %. Il est judicieux (recommandé) de renforcer la sécurité avec une alarme immergée, car c’est ce qui coûte le moins cher.
  • De temps en temps, vérifier l’état de la barrière et réparez sans tarder ce qui doit l’être.
  • Si vous fabriquez vous-même votre barrière de protection, vous devrez faire constater sa conformité à la norme NF P 90-306 par un contrôleur technique agréé par l’Etat pour être en conformité avec la loi.

 

Trois types de barrière homologués

Les trois types de barrières homologués sont les barrières fixes, les barrières amovibles et les escamotables. Le choix final n’est qu’un arbitrage sur des questions de base : budget, forme de la piscine et place disponible, confort d’utilisation et esthétique générale par rapport au cadre environnant (jardin, maison).

Les barrières fixes sont les plus fréquentes

Comme elles sont prévues pour être installées de manière permanente, c’est dans cette gamme que l’on trouve le plus de choix avec :

  • des barrières pleines à panneaux métalliques, bois pour préserver l’intimité autour de la piscine ou en verre, pvc, plexiglas transparent pour se fondre dans le décor et se faire oublier.
  • des barrières aérées avec barreaux, grillage ou treillis en bois ou en métal (fer forgé par exemple).
Barrière Piscine

Les panneaux transparents se fondent dans le décor

C’est clairement une question de préférence personnelle et de budget, sachant que les panneaux coûtent généralement plus chers. Les barrières fixes se vendent au mètre linéaire ou à l’ensemble de modules. Il n’y a donc pas de prix type car tout dépend de la longueur à installer et du matériau privilégié (voir quelques prix sur Amazon).

L’ancrage au sol des poteaux et des huisseries se fait par vissage ou coulage dans le béton, avec un grand choix de matière : métal, pvc, bois. Là aussi, le coût est variable en fonction de la configuration des lieux : présence de plage, dallage, gazon, terre, etc.

Les barrières amovibles offrent un bon compromis dans les situations suivantes

Les barrières amovibles sont le 2e type de barrière homologuée.

Elles sont pertinentes :

  • quand il n’y a des enfants que de manière exceptionnelle : weekends, séjour de vacances, événements familiaux ou festifs ponctuels.
  • pour clôturer la piscine quand on n’est pas chez soi.

Comme elles peuvent être entièrement démontables, on s’évite une pollution visuelle et l’inconfort que cela engendre pour accéder au plan d’eau, lorsqu’il n’y a pas nécessité de clôturer la piscine.

Là aussi, la sûreté et la solidité de l’ancrage au sol sont très importantes. La clôture ne devant pas pouvoir bouger de son point de fixation lorsqu’elle est déployée.

Les parois peuvent être des filets ou des matières rigides (pvc, bois, etc) avec un avantage pour les filets en ce qui concerne la manipulation des modules (poids, opérations de montage/démontage). Bien entendu, tout dépend de la configuration des lieux, du type de piscine et de ce que vous recherchez.

La déploiement et le démontage de la barrière peut devenir pénible, si trop fréquent ou non assisté par un procédé mécanique ou domotique. Et il peut être alors judicieux de comparer avec un autre système de sécurité.

Voilà un bon exemple de mix entre barrière fixe et amovible en fer forgé.

 

Les barrières escamotables sont pratiques mais plus chères que les autres types de barrière

Les barrières escamotables sont le troisième type de clôture homologuée pour les piscines. On peut les considérer comme le meilleur compromis car elles offrent le meilleur des 2 mondes : la sécurité, la facilité d’utilisation et la discrétion quand on le souhaite. Etant donné le prix du dispositif et les spécificités de son installation, on en voit peu.

BarrierePiscine

Un modèle de Diodon Systems qui peut s’encastrer dans des plages en bois, pierre, béton, marbre

En position relevée, elle remplit son rôle de mise en sécurité du bassin. En position basse, elle se fait oublier.  La levée / montée des barrières est actionnée par un système de vérins hydrauliques, en manuel, en automatique ou modulable. Il s’agit là du haut de gamme en matière de barrière pour piscine.

Pour conclure,

Les barrières et clôtures de protection pour piscine sont l’un des 4 dispositifs de sécurité homologués. Il peut être judicieux de le coupler à un autre dispositif, tels qu’une alarme immergée.

Les barrières peuvent être fixes, amovibles ou escamotables avec des prix variables en fonction du dispositif choisi et des spécificités de l’entourage de la piscine (type de plage / terrasse, murs porteurs, murets, végétation).

Dans tous les cas, il est sage de ne s’intéresser qu’aux modèles conformes à la norme NF P90-306.

De l'aide ? Besoin de contacter un pisciniste ?
Expliquez votre problème ici pour être mis en relation avec des professionnels proches de chez vous. Service gratuit et sans engagement.

Pour plus d'efficacité, renseignez correctement toutes les informations. Champs obligatoires marqués d'une étoile (*).
  • Merci de préciser : type de piscine / abri / spa, forme, dimensions, système de filtration, de désinfection / traitement de l'eau, d'étanchéité, équipements, etc.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Autres articles dans la même thématique


Aucun commentaire

Laisser un commentaire