L’ozonateur : Qu’est ce que c’est ? Comment ça marche ?

schema-fonctionnement-ozonateur

Schéma (hyper simplifié) d’un ozonateur.

L’ozonateur est un générateur automatique de désinfectant de piscine à base d’ozone.

On le retrouve assez peu dans les piscines privatives car, bien que fiable et très efficace, ce dispositif est contraignant, compliqué à installer et coûte relativement cher.

L’ozonateur est composé de plusieurs éléments

L’ozonateur regroupe plusieurs éléments au sein d’un même équipement : un suppresseur, un transformateur et un sécheur d’air. Sur certains modèles d’ozonateur, le séchage de l’air se fait via des lampes à ultra-violet.

Il fonctionne à l’électricité et aspire l’air ambiant pour le sécher avant qu’une décharge électrique ne le transforme en ozone. L’ozone est ensuite injecté dans le circuit de filtration au niveau du préfiltre de la pompe ou au sommet du filtre. La désinfection de l’eau se fait en même temps que l’épuration des déchets lors de leur passage dans le filtre.


C’est un des meilleurs désinfectants oxydants de piscine : il est plus efficace que les autres types de traitement chimique, manuels ou automatiques. Tous les micro-organismes (bactéries, germes, algues) sont littéralement détruits. Il commence à oxyder les algues à partir de 50 micro-grammes d’ozone par litre d’eau (µg/l).

Si l’ozone est un gaz inoffensif à faible dose, c’est aussi un gaz instable qui devient toxique lorsque l’air ambiant en contient plus de 0,2 mg/m3 (milligramme par mètre cube). Son inhalation est considérée comme dangereuse pour l’homme.

Par ailleurs, son pouvoir oxydant et désinfectant est de très courte durée car très réactif à l’eau et à sa température : il se reconditionne rapidement en oxygène.

Fonctionnement d’un ozonateur

L’ozonateur brise les molécules d’oxygène contenu dans l’air ambiant aspiré, pour générer de l’ozone (O³). Le procédé de fabrication se fait via des décharges électriques à haute tension (effet Corona). La norme DIN 19627 fixe un plafond de concentration maximale de 20 g/m³ d’air aspiré et envoyé dans le circuit.

En fonction de la température et des particules ferriques contenues, il se décompose plus ou moins rapidement.
Ainsi, pour que l’ozone agisse correctement dans une eau à 28°C, il faut un minimum de 0,8 g d’ozone/m³, dans une eau à 33°C –> 1,2 g d’ozone/m³, dans une eau à 35°C –> 1,5 g d’ozone/m³. Le temps de contact entre l’eau et l’ozone doit être au moins de 3 minutes.

Comme il est dangereux à forte dose, qu’il faut une certaine concentration d’ozone par mètre cube d’eau et un temps minimal pour qu’il oxyde et désinfecte correctement, la désinfection se fait lors du passage de l’eau dans la filtration. Il ne doit pas y avoir plus de 0,1 mg d’ozone par litre d’eau dans le bassin. C’est pour toutes ces raisons (contraintes) qu’il n’est jamais envoyé directement dans le bassin. La désinfection se fait en même temps que la filtration.

Pour être sûr que l’ozone s’est bien évaporé, on installe parfois un bac tampon juste avant les buses de refoulement. Dans ce bac tampon, l’évaporation de l’ozone peut être forcée par irradiation UV ou via des filtres à charbon, voire les deux en simultané selon la vitesse de circulation de l’eau. Le but étant de détruire l’ozone résiduel avant que l’eau ne revienne dans le bassin.

Etant donné son action courte durée, il peut être nécessaire d’utiliser un traitement chimique complémentaire.

L’intérêt incontestable d’un générateur automatique d’ozone est son efficacité. Il permet d’améliorer la qualité de l’eau (goût, couleur, odeur) et de réduire la consommation de chlore et donc la production de chloramines. Mais au regard des contraintes d’installation et de fonctionnement, ce type de dispositif doit être étudié et installé sur-mesure.

 

Où acheter son ozonateur ?

On peut l’acheter ou le commander en magasin spécialisé ou en ligne.

En revanche, pour l’installation il est quasi impossible de faire l’impasse d’un spécialiste (température max 30°, humidité max 60% avec ventilation et aération obligatoire), car il faut de la maîtrise et de l’expérience pour intégrer bout à bout tous les paramètres et les contraintes. Au final, entre le prix d’achat et les travaux d’implantation, la facture s’en ressent, bien que les coûts d’exploitation sont faibles une fois que le système est en place.

Sans doute le prix à payer pour un traitement désinfectant de très haute qualité.
En cas de besoin (conseil, installation), faites appel à un spécialiste.

De l'aide ? Besoin de contacter un pisciniste ?
Expliquez votre problème ici pour être mis en relation avec des professionnels proches de chez vous. Service gratuit et sans engagement.

Pour plus d'efficacité, renseignez correctement toutes les informations. Champs obligatoires marqués d'une étoile (*).
  • Merci de préciser : type de piscine / abri / spa, forme, dimensions, système de filtration, de désinfection / traitement de l'eau, d'étanchéité, équipements, etc.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Autres articles dans la même thématique


4 Réponses pour L’ozonateur : Qu’est ce que c’est ? Comment ça marche ?

  1. Normand Beaudin 4 novembre 2014 à 0 h 38 min #

    Bonjour

    Je me suis installer un bain flottant au sel d’Epsom je ne trouve pas mon eau clair je lis sur votre site avec un ozonateur que ca pourrait m’aider mais c’est un espace fermer peut T’il y avoir un problème a l’intérieur
    de la pièce qui fait 2mt 50 sur 2mt 50 et qu’elle sorte d’ozonateur dois-je utiliser mon bain contient 600 litres
    d’eau
    merci a l’avance

    • Anthony 4 novembre 2014 à 9 h 18 min #

      Bonjour
      Pour un bassin si petit, un ozonateur est-il pertinent ? Pas si sûr, quand on voit les contraintes pour l’installer.
      Avez-vous pensez au brome et/ou à l’oxygène actif pour clarifier l’eau ? En revanche, je ne connais pas les contre-indications avec le sel d’epsom. A voir avec une boutique spécialisée.

  2. mazouni 12 janvier 2017 à 11 h 48 min #

    En fait j’ai une question a vous posé es ce que l’ozone augment la conductivité dans une station d’ozonation

    • Anthony 15 janvier 2017 à 7 h 24 min #

      A voir avec un spécialiste. Il existe des appareils pour mesurer ça.

Laisser un commentaire