Kit Piscine : Tous Les Panneaux et Coffrages Possibles

De nombreux fabricants proposent des kits piscine à base de panneaux ou de coffrages pour construire sa piscine. Ces produits fabriqués sur un mode industriel permettent de s’équiper rapidement d’un bassin, avec souvent un bon compromis côté achat des produits et matières nécessaires à l’assemblage.

Ces kits piscine sont souvent livrés complets : structure + filtration + étanchéité + plomberie + électricité + options diverses. Il n’y a plus qu’à les monter.

Attention cependant, car derrière l’argument commercial « facile à monter soi même », l’assemblage du bassin, surtout en enterré, n’est pas à la portée de tout le monde. Il y a des galères et retards à prévoir si c’est une première fois. Et si vous passez par des professionnels (notamment pour la garantie décennale…), il y a le surcoût de la pose à prévoir.

Si ce type de piscine vous semble le mieux adapté à vos besoins, vous trouverez ici des informations à connaître sur les panneaux et les coffrages utilisés dans ces kits.

Acier, aluminium, béton, résine, verre, polystyrène, polyester, bois… Par quoi êtes-vous le plus inspiré ?



1 – Les Kits Piscine à Base de Panneaux

Nous commençons par les piscines à panneaux car ce sont les plus connues. Ils peuvent être en métal, en béton ou en résine. On les appelle aussi panneaux modulaires.

1.1 – Les Panneaux Métalliques

La structure d’un bassin peut être réalisé à l’aide de panneaux métalliques. Ils sont généralement en acier ou en aluminium. Pour garantir la solidité des parois face aux pressions du sol et de l’eau, ces plaques ou feuilles de métal doivent être renforcées : jambes de force, poteaux raidisseurs ou renfort de soutènement.

1.1.1 – Les Panneaux en Acier

L’acier est un matériau qui n’a plus à faire ses preuves dans le domaine de la construction.

On ne compte plus les bateaux (ferry, cargo), immeubles, ponts et ouvrages d’art majestueux (Tour Eiffel par exemple) construits sur base acier. Tous témoignent de sa dureté, sa longévité et sa résistance aux chocs et à la déformation. L’acier ne se fissure pas et il est aussi résistant que du béton armé.

En milieu humide, et enterré notamment, il a pourtant un vilain défaut : il rouille. Il est donc obligatoire de le renforcer pour résister à la corrosion.

Les traitements anti-corrosion de l’acier peuvent être un traitement de surface par électrolyse (zingage) ou par trempage (galvanisation) ou lors de la fabrication du métal (alliage à du chrome et du nickel) pour le rendre inoxydable et imperméable à la corrosion. Le dernier procédé étant le plus cher.

Si vous regardez du côté des panneaux en acier, il est donc impératif de contrôler ces points. Il faut aussi vous assurer que les panneaux pourront être manipulés et assemblés facilement, car l’acier est un métal lourd et peu malléable.

En piscine, il est proposé sous forme de panneaux droits pour des formes classiques (carré, rectangle) chez Aquilus ou Aquinox par exemple. Mais on les trouve aussi sous forme courbe pour des piscines arrondies (ovale, haricot) chez Waterair par exemple.

Les panneaux en acier sont les plus courants. Ils adressent autant les piscines à enterrer que les piscines hors sol. Vous pouvez ainsi comparer les prix / modèles des piscines hors sol en acier sur Amazon.fr et sur ManoMano.fr

 

1.1.2 – Les Panneaux en Aluminium

L’aluminium est l’autre métal utilisé pour la fabrication de piscines à panneaux métalliques.

Sa durée de vie n’a rien à envier à l’acier. Il est aussi très solide, avec la faculté d’être naturellement inoxydable, plus léger et plus malléable que l’acier.

Sur ce segment, et dans l’enterré, vous pouvez par exemple regarder du côté des marques Oplus ou CleverPool.

A noter que dans le hors sol, on trouve rarement des piscines en aluminium. L’acier (zingué, galvanisé, transformé) étant plus fréquent et aussi moins cher à fabriquer.

Pour conclure sur les piscines à panneaux métalliques, retenez que

  • Si vous enterrez votre piscine, vous devez renforcer la structure : jambes de force, poteaux raidisseurs.
  • Dans l’enterré ou le hors sol, vous devez impérativement veiller à n’installer que des éléments métalliques inoxydables ou traités anti-corrosion (boulonnerie également).
  • Sauf innovation ou procédé original breveté par un constructeur dans le futur, le seul revêtement étanche possible pour ce type de piscine est la membrane PVC, aussi appelée liner. Pas possible d’avoir un intérieur peint, enduit, stratifié ou carrelé. Si vous ne voulez pas de liner, maintenant ou plus tard, il faut donc envisager un autre type de panneaux.

1.2 – Les Panneaux en Béton

Les panneaux en béton sont des panneaux pleins, généralement de forme droite, permettant de faire des piscines enterrées, carrées ou rectangles.

Le poids de ces panneaux est raisonnable (35 kg) pour pouvoir les assembler facilement à la main et sans l’aide d’engin de levage. La résistance est renforcée par des jambes de soutènement eux aussi en béton. Il n’y a aucune boulonnerie entre les panneaux. Un mortier fibré est ensuite appliqué côté intérieur du bassin pour garantir l’étanchéité entre les panneaux.

L’intérêt de ce type de structure est de pouvoir faire des piscines sur-mesure avec revêtement intérieur en carrelage / mosaïque ou enduit / peinture, sans craindre des problèmes d’étanchéité. Il accepte aussi les membranes simples ou armées.

Piscines Caron propose un procédé de construction en panneaux béton (source image).

1.3 – Les Panneaux en Résine

Certains fabricants (le groupe Procopi par exemple) proposent des panneaux en résine synthétique ou polymères de synthèse pour créer des piscines enterrées.

L’achat de ces kit piscine se fait via des distributeurs locaux avec magasins physiques ou des vendeurs en ligne spécialisés piscine comme Piscine Clic par exemple.

C’est le même principe que les panneaux en métal ou en béton. Seule la matière change, et sa composition varie en fonction du procédé utilisé par le fabricant. La méthode d’usinage permet d’avoir des formes arrondies au niveau des coins du bassin.

Ce procédé requiert aussi des jambes de force pour renforcer la structure. On ne peut y installer qu’un revêtement étanche de type membrane ou liner.

1.4 – Les Panneaux de Verre

Les piscines en verre sont un cas très particulier, car elles sont encore à classer dans la catégorie « piscine d’exception« .

Le modèle type d’une piscine 100% verre (ou quasiment 100%) est une piscine hors sol. Effectivement ce sont des panneaux au même titre que l’acier ou le béton, mais la manipulation et l’installation requiert du savoir-faire.

Une (superbe) piscine Verre Inox par Carré Bleu

Peut-être que les kits de piscine en verre prendront plus d’ampleur à l’avenir… Pour le moment, on est surtout sur du prêt-à-plonger et du sur-mesure. Si ce type de piscine vous intéresse, vous pouvez regarder du côté des groupes Carré Bleu et Sensec Europe par exemple.

2 – Les Coffrages (Que l’On Remplit de Béton)

Nous avons isolé les panneaux de coffrages des panneaux au sens strict, car ils ne sont pas autosuffisants pour dresser la structure d’un bassin. Après leur assemblage, il faut ensuite installer des fers tors verticaux et/ou horizontaux, puis couler du béton à l’intérieur pour lier la structure. On parle aussi de « coffrages perdus » puisqu’ils restent dans le sol.

L’intérêt de ce procédé est double. D’abord, il ne nécessite pas de jambe de soutien, ce qui peut être pratique dans les espaces exigus. Ensuite, ils permettent de gagner du temps côté maçonnerie et gros oeuvre.

2.1 – Les Coffrages en Polystyrène

Les panneaux de coffrage les plus récents sont en polystyrène.

Un des avantages évidents de ce type de matériau est la facilité avec laquelle on peut les porter / déplacer sur le chantier. Très pratique quand l’accès au chantier est compliqué pour des engins de levage. Sans oublier que les coûts de transport en sont tout autant allégés. Vous pouvez aussi les retrouver sous formes de blocs à bancher.

Les arrondies sont possibles aux angles ou pour les escaliers mais une forme générale carrée ou rectangulaire du bassin est en général inévitable. Côté revêtement étanche, ces coffrages ne vous laissent que la possibilité des liners.

On trouve ce type de kit chez presque tous les vendeurs spécialisés piscine. Chez Irrijardin ou Distripool par exemple.

2.1 – Les Coffrages en Résine

Même principe et intérêts / avantages que les coffrages en polystyrène. Everblue et Mondial Piscine, par exemple, proposent des coffrages en résine que l’on remplit de béton.

3 – Cas Particuliers

Après avoir évoqué les procédés classiques des piscines en kit, voyons maintenant quelques cas particuliers qui ne sont ni des coffrages, ni des panneaux au sens strict.

3.1 – Les Piscines Monobloc de Grande Taille

Les structures monocoques ou monobloc en polyester sont une forme de piscine en kit.

Ces piscines sont généralement livrées en un seul bloc. Mais pour des raisons pratiques, la structure peut être séparée en plusieurs parties pour la livraison et l’assemblage sur le chantier.

C’est une méthode très intéressante pour sa rapidité de mise en œuvre. Et on bénéficie d’un revêtement étanche bien différent d’une membrane PVC.

3.2 – Les Piscines en Bois

Les piscines en bois sont elles aussi achetées / livrées en kit.

Les madriers de bois ne sont pas vraiment comparables à des panneaux métalliques, résine ou béton parce que l’assemblage sur site est différent. On procède planche par planche. Le liner est un revêtement indispensable sur une structure bois.

 

Pour Conclure sur les Panneaux et Coffrages Modulaires pour Piscine

Acier, aluminium, béton, résines… le choix des matières est suffisamment large pour trouver un bon compromis pour son projet de piscine. Les structures peuvent s’assembler de multiples façons, avec une grande souplesse dans le choix de la forme du plan d’eau. En amont, il faut aussi vous assurer que votre terrain est compatible avec ce type d’installation.

Les kits piscine séduisent parce qu’ils permettent de s’équiper d’une piscine familiale avec un bon rapport qualité / prix. Hors piscine bois dont les prix commencent à 1000€ pour les petits modèles, un kit complet se vend entre 3 000 € et 15 000 € environ pour un montage à faire soi-même.

En « prêt à plonger »,  c’est à dire que l’installation est confiée à un professionnel, les prix vont de 10 000 € à 45 000 €, et plus selon option-s : abri, volet, traitements automatiques, etc.

Dans tous les cas, votre intérêt premier doit être de viser la qualité des matériaux et de l’installation. Vous devrez donc valider l’expertise et le savoir faire des marques, fabricants ou installateurs que vous sollicitez. 

En cas de besoin, nous pouvons vous mettre en relation avec des professionnels proches de chez vous, pour comparer leurs offres et donner vie à votre projet piscine.





Autres articles dans la même thématique


Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Résolvez l'équation (sécurité anti-robot) * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.