Devez-vous installer un drainage pour votre piscine? FAITES CE TEST pour le savoir

Il faut toujours se demander s’il est judicieux ou non de mettre en place un système de drainage lorsque l’on construit une piscine enterrée. La réponse est évidente dans la plupart des cas. Selon la nature du sol et l’emplacement de la piscine, on sait rapidement si c’est indispensable ou superflu. Parfois c’est un peu plus problématique et il faut absolument prendre conseil si l’on n’est pas sûr.

Si vous répondez “OUI” à l’une des questions suivantes, il est utile de prévoir un système de drainage

Pas d’impasse sur ce point, car le drainage est facile à faire, ne coûte pas cher et peut vous éviter de graves déconvenues : remontées d’eau, affaissement de la piscine, déformation. Même principe que pour les fondations d’une maison individuelle, c’est au moment du gros oeuvre qu’il faut se poser la question.

Après, il sera trop tard ou plus compliqué de revenir en arrière lorsque la piscine sera remblayée… En cas de souci lié à des eaux de ruissellement stagnantes, des eaux souterraines remontantes, vous regretteriez amèrement de ne pas l’avoir fait.


1 – Le sol est-il sableux ou argileux ?

Les sols sableux ont une instabilité naturelle. Par temps chaud et sec, ils se désagrègent facilement. Lorsqu’ils sont humides, ils ont tendance à gonfler légèrement et à bouger de toute part. Sur ce type de sol, il faut un renforcement des fondations, un drainage pour contrebalancer l’instabilité et installer un puits de décompression .

Les sols argileux sont très sensibles à l’humidité et aux variations de températures. En présence d’eau, ils gonflent jusqu’à saturation puis retiennent l’excédent d’eau. S’il n’y a pas d’écoulement prévu, l’eau stagne jusqu’à évaporation. Par temps sec et chaud, ils se rétractent et se fissurent. Sur ce type de sol, outre des fondations renforcées, il faut un système de drainage comprenant lit de gravier sous le radier, drains périphériques (et peut être aussi sous la piscine) et un puits de décompression.

Dans les 2 cas, si ce n’est pas fait, la piscine peut bouger (soulèvement, affaissement), glisser et sa structure se fissurer.

2 – Y a-t-il une nappe phréatique ou une poche d’eau souterraine ?

S’il y a de l’eau dessous ou proche du lieu d’implantation de la piscine, il faudra assécher la nappe si nécessaire et/ou installer un système de drainage complet. Risque d’écroulement en cas d’affaissement du terrain ou de soulèvement en cas d’inondation et de trop plein.

3 – La piscine est-elle dans une cuvette ou en bas d’une pente ?

Piscine installée en bas d’une pente = risque de glissement de terrain et de ruissellement des eaux.
Piscine installée au milieu d’un terrain en cuvette = risque d’accumulation d’eau.
Il faut installer un drainage pour faciliter la circulation et l’évacuation des eaux extérieures.

>>> Les techniques utilisées pour faire un bon système de drainage

En général, les professionnels du gros-oeuvre utilisent ces 3 techniques.

Couche de gravier sous le bassin

radier-piscine1

Souvent recommandé, le lit de gravier est dans certains cas un point de passage obligatoire.

Le drainage de fond est un lit de gravier que l’on met sous les fondations de la piscine. Il adresse surtout les eaux de ruissellement.

Sur les sols argileux, on peut ajouter un géotextile avant de mettre le gravier. Il permet d’éviter que les couches de terre inférieures ne viennent boucher les espaces entre les graviers.

Hauteur variable selon les risques liés : 5, 10, 15, 20 cm de haut… Cette couche de gravier empêche la stagnation d’eau sous le bassin et facilite son écoulement naturel.

Même les personnes qui répondent NON à toutes les questions du test ont tendance à mettre un lit de gravier, de manière préventive.

Les drains

drainage-peripherique-piscine3

Ne pas oublier d’entourer les drains de géotextile pour éviter qu’ils se bouchent au fil du temps

Les drains s’installent avant le remblaiement. En général, ils ceinturent le bassin. Dans certains contextes, il peut être judicieux d’en installer aussi sous le bassin, dans le lit de gravier.

Comme des tuyaux d’arrosage enterrés, ces drains sont percés de petites fentes pour permettre la captation d’eau.

Ce sont des tuyaux souples et flexibles de 10cm de diamètre. Leur souplesse permet une installation plus facile et une meilleure résistance au poids du remblai.

Pour éviter que les fentes s’obstruent et se bouchent au fil du temps, on les recouvre de graviers roulés ou d’un géotextile.

Ces drains complètent le travail du lit de gravier et permettent l’acheminement des eaux captées vers le puits de décompression.

Le puits de décompression

puits-decompression-piscine

A installer du côté le plus profond du bassin

Parfois appelé puits d’assèchement, le puits de décompression se prévoit et se prépare lors du terrassement de la piscine. Il jouxte le bassin.

Il peut être maçonné ou fait à l’aide d’un tuyau souple d’au moins 15-20 cm de diamètre. Son point le plus bas doit être en dessous du point le plus bas du bassin. S’il y a 1.5m d’eau au point le plus profond du bassin, le puits doit être creusé jusqu’à 1.70 ou 1.80m selon la hauteur du radier.

C’est un équipement très utile que vous aurez tendance à contrôler en période de pluie. Particulièrement recommandé pour les sols argileux et les cuvettes.

Selon le type de drainage installé, son rôle peut varier :
– réceptacle des eaux acheminées par les drains périphériques.
– vérifier l’humidité du sol et la hauteur d’eau souterraine.
– passage d’une pompe pour vider / évacuer les trop pleins.


Attention ici, de ne pas confondre drainage et renforcement du sous sol. L’étude préalable du sol doit vous avoir indiquée comment construire votre piscine avec le maximum de sécurité. En cas de besoin, consultez un professionnel.





Autres articles dans la même thématique


Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Résolvez l'équation (sécurité anti-robot) * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.