[DOSSIER] Hivernage Piscine

Mis à jour le 17 octobre 2022
DOSSIER Hivernage Piscine

Voici un dossier complet qui a pour objet de :

  • Présenter ce qu’est l’hivernage.
  • Vous aider à évaluer si votre piscine est concernée ou non.
  • Expliquer sa mise en œuvre : quand hiverner, quelle méthode choisir, ce qu’il faut faire et comment le faire.
  • Rappeler les points sur lesquels il faut être vigilant pendant les mois d’hiver et comment gérer les aléas météo : gel, neige, pluies, etc.
  • Expliquer comment faire la remise en service du bassin et le préparer pour la nouvelle saison de baignade.

DOSSIER Hivernage Piscine

Que veut dire « mettre sa piscine en hivernage » ?

L’hivernage désigne les périodes pendant desquelles il n’est pas possible de profiter de sa piscine à cause d’une forte baisse des températures. L’eau est trop froide pour se baigner, le climat est moins propice pour réunir famille et amis autour du bassin.

L’hivernage est une opération qui ne concerne que les piscines extérieures situées dans des zones tempérées ayant de longues périodes froides ou glaciales : températures négatives ou proches de 0°C, pendant plusieurs jours à plusieurs mois.

Selon les équipements du bassin, le mode d’hivernage peut varier mais il faut toujours passer en mode « hiver » si votre piscine est dans ce cas. Ignorer ou négliger cette opération peut être source de désagréments, parfois catastrophiques. Le plus gros danger provenant du gel de l’eau…

L’hivernage ne concerne pas :
– les piscines intérieures, y compris celles sous abri fixe si elles sont chauffées toute l’année.
– les piscines extérieures situées en zones tropicales ou équatoriales qui ont de très faibles différences de température entre saison sèche et humide.
– les piscines hors-sol gonflables ou tubulaires que l’on démonte en fin de saison.

A quoi sert l’hivernage ?

Les aléas climatiques de l’hiver drainent :
– du vent qui envoie des saletés dans la piscine,
– de la pluie et de la neige qui font monter le niveau d’eau car il y a moins d’évaporation qu’en été.
– du froid et du gel qui peuvent générer de gros dégâts si la piscine n’est pas préparée.

Le gel est le plus gros danger pour une piscine en hiver. Viennent ensuite l’accumulation de neige et les trop-plein d’eau liés à des pluies abondantes ou à la fonte des neiges quand les températures remontent.

L’hivernage d’une piscine vise donc à protéger le matériel pendant l’hiver pour éviter les dégâts dûs au gel tels que fissures des parois, dégradation du revêtement intérieur, canalisations qui éclatent, pompe / filtre endommagés.

Comment bien faire l’hivernage de sa piscine ?

Il y a 2 méthodes d’hivernage : arrêt complet (hivernage passif) ou fonctionnement au ralenti (hivernage actif). Le choix se fait en fonction du type de piscine et de son lieu d’implantation.

Piscines creusées ou enterrées

Piscines hors sol

A propos des équipements et accessoires d’hivernage

Piscine en Hiver : conseils pour l’entretien et des images


Comment remettre sa piscine en service ?

Au retour des beaux jours, la remise en service du bassin requiert un protocole qui est lié au mode d’hivernage choisi. C’est une opération sans risque et sans mauvaise surprise (piscine verte et immonde) si l’hivernage est correctement fait.


L’hivernage et la remise en service sont des routines que l’on peut facilement faire soi-même. Plus on connaît sa piscine et ses équipements, plus on est capable de se débrouiller seul pour mener à bien ces opérations. Bien entendu, il y a toujours des cas particuliers et parfois des contretemps : météo, éloignement du bassin, incidents techniques, phénomènes que l’on ne comprend pas. Dans ce cas, faire appel à un professionnel peut être utile sinon obligatoire.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.