Piscine Enterrée : Comment gérer la neige sur la couverture ?

Mis à jour le 20 janvier 2023

L’accumulation de neige sur une couverture de piscine enterrée est plus ou moins problématique selon le type de neige et de couverture.

Dans les régions où c’est exceptionnel, c’est rarement un gros souci. C’est même plutôt amusant de voir son jardin et sa piscine dans un nouveau manteau blanc.

Dans les régions où il neige souvent, on peut s’en amuser tout autant mais il est préférable d’éviter l’accumulation de plusieurs couches de neige. En plus du poids sur la couverture, le risque est que la neige fondue se transforme en glace.

Dans quelles situations la neige est un problème à évacuer rapidement ? Comment s’y prendre ? Comment anticiper les risques liés à un trop plein de neige sur une bâche de piscine ?

Tant que le niveau d’eau sous la bâche est bon, une chute de neige, même très importante, n’est pas un gros souci pour une piscine enterrée

Quelques rappels sur les types de neige

La neige et le froid, figures emblématiques de l’hiver, expliquent en grande partie la nécessaire mise en hivernage d’une piscine.

La neige est issue de la vapeur d’eau présente dans l’atmosphère. Quand les températures sont suffisamment basses, la vapeur d’eau se condense autour de micropoussières pour former des cristaux de glace. En tombant, ils se collent les uns aux autres en créant des flocons de neige.

La forme et le poids des flocons de neige varient selon la température et leur teneur en eau.

Neige sèche ou poudreuse

Elle tombe par température négative et ne contient quasiment pas d’eau liquide. Cette neige pèse de 50 à 150 kg par mètre cube (m³).

Neige préférée des skieurs, elle ne pose pas de problème particulier sur une bâche.

Neige humide ou collante

C’est le type qui se forme quand il fait entre 0 et +1°C. C’est une neige dite lourde avec un poids de 150 à 400 kg par m³.

Elle peut poser problème sur les bâches vieillissantes et celles qui sont mal ancrées au sol.

Neige mouillée ou fondante

Elle se forme entre +1 et +3°C. Très chargée en eau liquide, elle pèse de 400 à 800 kg par m³, selon qu’elle a fondue puis regelée ou non avant d’atteindre le sol.

Cette neige très alourdie par sa teneur en eau est toujours embêtante sur une couverture. Surtout quand il y en a beaucoup.

Glace

Elle ne tombe pas du ciel. C’est un verglas plus ou moins épais qui se forme à partir de l’eau déjà présente sur la couverture quand sa température et celle environnante est en dessous de 0°C. C’est la strate inférieure quand il y a plusieurs couches de neige.

La glace peut peser jusqu’à 980 kg par m³, avec la particularité de dilater son volume de 9 à 10%. C’est toujours problématique pour n’importe quelle piscine, sur la couverture et dans le bassin.

La pire configuration pour une bâche de piscine

Sur une bâche de piscine, le poids de la neige importe plus que sa hauteur.

La neige fondante et la glace sont les amalgames les plus lourds. Le pire en hiver, c’est lorsque de l’eau ou de la neige fondante se recombine en glace sur la couverture. Par exemple, lors d’un épisode de neige et de gel sur plusieurs jours, après une période humide un peu plus chaude où on a laissé de l’eau sur la couverture.

Quand il y a plus de 50cm de neige sur la bâche et que les températures vont être glaciales sur plusieurs jours avec de nouvelles chutes de neige annoncées, il faut en évacuer un maximum pour empêcher la formation d’une grosse couche de glace sur la couverture. Si vous laissez s’installer plus d’un mètre de neige, une pompe vide cave et un câble chauffant permettent de limiter ce risque.

Sans eau dans la piscine, la couverture peut s’écrouler sous le poids de la neige

L’importance du niveau d’eau dans la piscine

Le niveau d’eau dans la piscine joue un rôle fondamental face à ce type d’événement. L’eau contenue dans le bassin aide à supporter le poids de la neige et la tension qu’il exerce sur la couverture et ses points d’ancrage. Peu importe le type de couverture utilisée, elle doit être en contact avec l’eau.

A quelques centimètres sous le-s skimmer-s

Si la piscine a été complètement hivernée, le niveau d’eau doit être maintenu à quelques centimètres sous le skimmer ou l’aspiration la plus haute. Pas plus de 5 ou 10 cm.

Avec le bon niveau d’eau, même si la couverture semble s’affaisser ou se briser sous la contrainte, elle reprendra sa forme initiale après déneigement et évacuation de la neige fondue.

En moyenne, 10 cm de neige équivaut à 1 cm d’eau

La neige tombée finira par fondre, avec un équivalent en hauteur d’eau variable selon le type de neige et sa hauteur.

Le rapport varie de 1 à 20 selon sa teneur en eau :

  • 20 cm de poudreuse donnent 1 cm d’eau (1 pour 20).
  • 20 cm de neige humide donnent 2 cm d’eau (1 pour 10).
  • 20 cm de neige mouillée compacte donnent jusqu’à 5 cm d’eau (1 pour 4).
  • 20 cm de glace peuvent donner 20 cm d’eau (1 pour 1).

Le rapport de 1 pour 10 est une moyenne à retenir pour en avoir une idée générale. Partez du principe que 10 cm de neige produiront 1 cm d’eau au minimum. Et cette eau stagnera sur la couverture ou s’écoulera dans le bassin selon le type de couverture.

Pomper ou évacuer le surplus d’eau

En fonction du type d’enneigement, il faudra donc plus ou moins surveiller le niveau d’eau lors de la fonte.

Si la couverture est filtrante, l’eau de la fonte s’écoulera dans le bassin. Vous pourrez être amené à pomper ou vider une partie de la piscine pour maintenir le niveau sous l’écumoire.

Si la couverture est étanche, il faudra pomper ou évacuer l’eau présente sur la couverture.

Que faire si la piscine fuit ou que son niveau est trop bas ?

L’eau du bassin aide la couverture à supporter le poids de la neige.

En cas de fuite dans le bassin, notamment des fuites lentes non réparables sans gros travaux, essayez d’ajouter de l’eau tout au long de l’hiver pour garder le niveau sous le skimmer. Ce n’est pas écologique mais c’est un moindre mal face à ce type d’événement. Vous pouvez aussi évacuer la neige fondue dans la piscine.

Même une couverture neuve et correctement installée peut rompre sous le poids de la neige si le niveau d’eau dans la piscine est trop bas, peu importe la raison : piscine vide, fuite grave, accident, autre situation. Dans ce contexte, il faut déneiger rapidement tout ce qui dépasse 20 à 30 cm pour ne pas que la couverture s’écroule dans la piscine. Vous pouvez aussi débâcher la piscine et advienne que pourra.

La neige fond plus vite sur une piscine enterrée

Le rôle protecteur du sol dans l’enterré

Face à toutes les formes de neige, les piscines enterrées sont globalement mieux armées que leurs cousines hors sol. Le sol environnant les protège à plusieurs niveaux.

Résistance à la pression

La pression maintient les parois d’une piscine enterrée en place. L’eau contenue dans le bassin et la terre du sol environnant sont des forces contraires qui se neutralisent plus ou moins. En soutenant les parois de part et d’autre, elles les empêchent de se déformer ou de s’écrouler sous le poids de la couverture enneigée.

La température du sol empêche la piscine de geler entièrement

Par ailleurs, et sauf en condition extrême (zone arctique, haute montagne, blizzard long), le sol a toujours une température positive, en moyenne 12 à 13°C à quelques mètres de profondeur.

Même s’il ne fait que quelques degrés à 1 ou 2 mètres de profondeur en hiver, cette température ambiante empêche la piscine de geler entièrement sur toute sa colonne d’eau. Elle peut rapidement transformer une grosse couche de neige en flaque d’eau. Au pire, il y a une couche de glace en surface. Et si le bassin est en hivernage actif, vous pouvez aussi brasser l’eau du fond pour faciliter les échanges de chaleur.

La neige fond plus vite sur la couverture

C’est une conséquence de la température du sol. En hiver, à bassin et conditions climatiques égales, l’eau d’une piscine enterrée est toujours plus chaude que celle d’une piscine hors sol. Si vous avez 2 piscines identiques dans votre jardin, l’une enterrée, l’autre hors sol, vous constaterez que la neige tombée sur la couverture de la piscine enterrée fondra plus vite.

L’ancrage sur la plage offre un meilleur niveau de protection

Enfin, comme la couverture est arrimée sur la plage, en parallèle du bassin, la résistance à la tension lié au poids de la neige est mieux contenue. Ce type d’ancrage au sol est plus fiable et sécurisé qu’un ancrage à même la paroi, sous la margelle, voire sur la margelle, comme il se pratique sur la plupart des piscines hors sol.

De tout cela il faut retenir que l’environnement d’une piscine enterrée est un allié naturel pour la couverture.

L’usure ou le vieillissement comme facteur de risque

Attention cependant, que la bâche soit 4 saisons, à barres ou prévue pour l’hivernage, les notices et garanties fabricant stipulent souvent que 30 centimètres de neige est une limite haute à ne pas dépasser.

Une bâche sécurisée peut supporter un bon mètre de neige collante sans trop sourciller, notamment grâce à la masse d’eau contenue dans le bassin. C’est quand elle est vieille ou usée qu’il ne faut plus trop la ‘tester’ sur ce terrain.

Elle peut se déchirer, se percer ou s’écrouler. Des tissages ou des coutures peuvent sauter. Les fixations dans le sol peuvent s’arracher par endroit.


Bâche piscine enterrée : Les bons réflexes face à la neige

Après ces conseils et rappels, voyons maintenant la partie déneigement.

Comment enlever la neige sur la couverture

Le déneigement n’a rien de compliqué. Ce sont des gestes mécaniques où il faut rester zen en adaptant ses outils par rapport au type d’enneigement. Les plus importants sont le balai et la pompe de vidage.

Pelle à neige

En cas de gros enneigement, la pelle à neige permet de dégager les allées et la plage de la piscine. En revanche, il est préférable de ne pas l’utiliser pour déneiger la couverture. Qu’elle soit en métal ou en plastique, le risque est d’abîmer ou de trouer la bâche par un coup mal maîtrisé. Il vaut mieux privilégier un balai à poils doux pour dégager les couches inférieures à 20 ou 30 cm sur la couverture.

Balai

Le balai permet de pousser la neige sur la couverture vers le côté de la piscine et de dégager la plage de la piscine. Pour le balayage de la couverture, privilégiez un balai à poils doux.

Vous pouvez utiliser le manche télescopique de votre balai / épuisette de piscine pour avoir plus de portée. Si vous ne pouvez pas atteindre le centre, poussez la neige aussi loin que possible vers l’extérieur pour laisser la neige fondue s’écouler vers les côtés et potentiellement dans la piscine.

C’est l’outil le mieux adapté pour déneiger une couverture sans risque de l’abîmer.

Souffleur de feuilles

Un souffleur à feuilles suffisamment puissant peut rapidement dégager une neige fraîche légère comme de la poudreuse. Il sera alors très complémentaire du balai en poussant la neige vers le bord du bassin que l’on balaie ensuite.

Il n’est d’aucune utilité pour de la neige lourde et humide.

Sel de piscine

Le sel de piscine est un moyen rapide de faire fondre de légères chutes de neige sans avoir à sortir le balai ou le souffleur de feuilles. Si vous traitez votre piscine au sel, vous pouvez tester. Si vous utilisez un autre désinfectant, acheter du sel pour piscine, souvent vendu en gros sac, est pertinent uniquement s’il y a beaucoup de neige. Sinon c’est plutôt inutile.

Quoiqu’il en soit, c’est bien de sel pour piscine dont il est question. Ne surtout pas utiliser du sel de cuisine ou du sel de déglaçage comme celui que vous utiliseriez sur un trottoir ou un passage routier. La couverture pourrait ne pas bien le supporter.

Pompe de vidage

Une pompe de couverture fera une grande partie du travail pour vous si elle est positionnée correctement pour pomper la neige ou la glace fondue.

Les modèles automatiques se déclenchent lorsqu’ils sont immergés au-delà d’un certain point et peuvent fonctionner tout l’hiver. Les pompes manuelles sont activées et désactivées selon besoin.

Quelques centimètres d’eau sur une couverture sont toujours un problème. Les couvertures solides ont besoin d’une pompe pour évacuer l’eau qui s’accumule sur le dessus. Une couverture opaque filtrante (hors filet) peut se déformer en créant deux flaques d’eau de part et d’autre de l’évacuation. Dans ce contexte, une pompe de vidage peut aussi s’avérer très pratique.

Si la bâche n’est pas 100% étanche, mettez la pompe sur un frisbee posé à l’envers ou dans l’une de ces soucoupes étanches que vous utilisez sous vos plantes / fleurs en pot. Cela évitera de pomper l’eau de votre piscine au lieu de pomper la neige fondue. Sur une couverture étanche, cela permet aussi d’éviter que des feuilles ou autres déchets présents sur la bâche viennent entraver le point d’aspiration.

Avec le balai, le pompe de vidage est toujours utile quand on a une piscine. Lors de votre entretien hivernal, vous pouvez aussi l’utiliser pour vider le bassin si trop de neige ou de glace fondue s’y sont engouffrées.

Câble chauffant étanche

Le câble chauffant est utile uniquement en cas de très grosse chute de neige (plus de 50 cm) et dans les endroits où il neige fréquemment ou beaucoup en hiver. Il accélère le processus de fonte et travaille en partenariat avec la pompe de vidage pour retirer le plus de poids possible, le plus rapidement possible.

Evacuer rapidement ou attendre qu’elle fonde pour pomper l’eau sur la couverture?

Les mauvaises manières de déneiger une couverture

Dans l’ensemble, il faut prendre le déneigement comme une forme d’exercice sportif face à un adversaire qui ne vous veut pas de mal. Tant qu’il y a un niveau d’eau suffisant dans la piscine, la couverture peut contenir cet adversaire.

En cas de très grosse chute de neige, il faut d’abord travailler à dégager un chemin vers la piscine, puis retirer lentement la neige autour de la piscine.

Ensuite, vous pourrez évaluer la situation de la couverture et commencer à la déneiger :

  • Sans utiliser d’objet ou d’outil métallique ayant un bord tranchant ou des pointes acérées. C’est le genre d’erreur qui peut vous coûter inutilement cher.
  • Sans essayer d’accélérer le dégel outre mesure. Par exemple en tapant sur la glace avec un bâton pour chercher à la briser en petits morceaux à évacuer.
  • Sans chercher à décoller la glace de la couverture avant qu’elle fonde car la couverture pourrait se déchirer.

Comment anticiper les risques d’un trop plein de neige ?

Vous ne pouvez pas empêcher la neige de tomber mais vous pouvez vous y préparer quand le risque est élevé.

  • Se renseigner un minimum sur la météo et les températures des jours et nuits suivantes.
  • Vérifier et ajuster le niveau d’eau dans la piscine si des chutes de neige sont annoncées.
  • S’assurer que la couverture est correctement tendue et accrochée.
  • Installer la pompe de vidage en prévision d’un pompage à venir.
  • Préparer ses outils : balai, pelle, etc.
  • Prévoir des habits adaptés : chaussures, gants, etc.

Comment empêcher la neige de s’accumuler sur la bâche ?

Quand il neige, vous pouvez l’enlever par petites quantités plutôt que de la laisser s’accumuler. Vous allez aussi le faire pour déneiger vos allées, terrasses, voitures et la plage de la piscine avant qu’elles ne soient complètement ensevelies et emprisonnées par la glace.

Il est plus facile et motivant de déneiger petit à petit que d’attendre que plusieurs mètres de neige se soient accumulés. Et si vous le faites à plusieurs, c’est encore mieux.

Tous ces rappels ou conseils ne sont que du bon sens. En les gardant à l’esprit, votre piscine passera plus sereinement la période hivernale pour que vous puissiez en profiter lorsque l’été reviendra. Enfin, n’oubliez pas que les couvertures de piscine ont d’autres adversaires à combattre.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.