Comment construire sa piscine en béton projeté ?

Le béton projeté est une technique surtout utilisée pour construire des piscines de forme libre. Très fréquente aux Etats Unis, elle permet d’avoir une piscine avec des formes et des aménagements qui se différencient nettement des constructions angulaires traditionnelles. Plage immergée, débordement, fond en cuillère, formes excentriques… Avec cette technique, les seules vraies limites sont votre imagination, votre budget et l’espace dont vous disposez.

etancheite-piscine-beton-projete

Un procédé de construction qui permet toutes sortes de formes


On peut aussi rester dans le traditionnel et construire une piscine en béton projeté de forme rectangulaire. Cette technique offre aussi l’avantage de construire sa piscine plus rapidement qu’une piscine en blocs à bancher ou en béton coulé. Enfin, elle permet tous les types de revêtements étanches : liner, enduits, peinture, carrelage, mosaïques.

Son seul vrai défaut est son coût. Ce procédé est en effet plus cher qu’une construction béton traditionnelle. Que le budget soit un aspect secondaire de votre projet de piscine ou que vous soyez curieux d’en savoir plus sur ce mode de construction, voilà ce qu’il faut savoir.


La technique du béton projeté est plus connue sous le nom de gunitage

Le gunitage est un procédé de construction où le béton est projeté à haute pression sur une squelette métallique. Pour cela, on utilise une lance à air comprimé. Le squelette où le béton va s’accrocher n’est rien d’autre qu’un ferraillage, que l’on retrouve traditionnellement sur les piscines en béton.

On envoie le béton sous pression pour qu’il s’immisce partout autour de l’armature métallique : pas de poches d’air, structure finie homogène, risques de fissures minimes.

La projection du béton peut se faire par voie sèche ou humide.

– La voie sèche est un procédé où le béton est humidifié au moment de la projection sous pression. Cette méthode s’utilise en général lorsque l’accès au chantier n’est pas possible pour un camion (toupie de béton). D’un côté, il y a un malaxeur de matière sèche (ciment, sable). De l’autre, un tuyau d’arrivée d’eau au niveau du bec de la lance. C’est un compresseur qui fait la mise sous pression.

– La voie humide est une simple toupie de béton, généralement amenée par camion, où la lance vient s’approvisionner pour projeter la matière.

Au final, la piscine est dite monobloc. Elle est construite d’un seul tenant en quelque sorte.

Des constructions pas très différentes des piscines en béton coulé ou banché

En comparaison aux autres types de piscine béton, au moment de la construction, la seule véritable nuance se situe sur le ferraillage et l’administration du béton.

1 – Terrassement

Commun à tous les types de piscines enterrées et semi-enterrées, il s’agit de creuser le trou / la fouille / la fosse qui va accueillir la piscine. Plus d’infos ici : terrassement piscine.

2 – Ferraillage

Il existe 3 types de ferrailles : treillis soudé, chaînage, fers tors.
Selon le profil du bassin, l’enchevêtrement de l’armature est variable.
Lors de cette étape, il faut faire en sorte d’éviter le risque d’affleurement (perçage) et de décoloration (rouille) liées aux ferrailles lorsque la piscine sera en eau et exploitée. Plus d’infos ici : ferraillage piscine (cf point N°3 de l’article).

3 – Canalisations et pièces à sceller

Ici, il s’agit de préfigurer le circuit hydraulique de la piscine, en installant les tuyaux (entrée / sortie d’eau) et les emplacements des pièces à sceller : bonde de fond, buses de refoulement, skimmers, projecteurs.

4 – Gunitage

C’est la phase de mise en place du béton. Etant donné la force en sortie de lance, il vaut mieux être bien réveillé pour bien guider la lance. Il va également falloir lisser et reprendre à certains endroits. La vidéo ci-dessous vous montre ça en image…

5 – Revêtement étanche

Une fois terminée, la structure monobloc brute n’est pas totalement étanche et il faudra probablement lisser / poncer certains endroits.

En théorie, le béton projeté permet tous les systèmes d’étanchéité : liner, enduit, carrelage, peinture, polyester, etc. Chacun a ses avantages et inconvénients.
En réalité, cela dépend de vos préférences personnelles et de la forme de la piscine. Les liners ne pouvant par exemple s’installer que sur des formes peu complexes.
Plus d’infos ici : les différents systèmes d’étanchéité pour piscine.

Construire une piscine en béton projeté en moins de 6 heures ?…. Ils l’ont fait !

Il y a quelques années, l’entreprise We Fix Ugly Pools a établi (et filmé) un record du monde : Construire une piscine en moins de 6 heures. Le précédent record était de 13 heures. Pour construire cette piscine (équipée de panneaux solaires, électrolyse, jets d’eau, etc), ils ont utilisé la technique du gunitage. Cette vidéo vous amusera certainement et vous montrera à quoi ressemble la projection de béton.

Pour trouver des exemples de piscines en béton projeté, vous pouvez chercher sur internet ou dans la presse spécialisée. Il y a de très nombreux exemples de réalisations et de très belles images de piscine en béton projeté sur plein de sites / magazines.

Attention aux fondations, au remblaiement et à la qualité du gunitage, sinon voilà ce qu’il peut arriver !

L’exemple ci-dessous est un peu extrême et chacun peut en tirer ses propres conclusions.

Pour que sa piscine enterrée soit construite de manière durable, les fondations doivent neutraliser les défauts éventuels du sol et la structure gunitée doit être suffisamment renforcée pour gérer les déformations et la pression liée au poids de l’eau.
Pour plus d’informations sur l’étude du sol et les fondations, consultez ces articles : Etude sous-sol, fondations piscine.

C’est vrai pour tous les types de piscines béton. Et en cas de malfaçon ou de manquement à ces impératifs, les conséquences peuvent être pires que la seule dégradation de la piscine.

Voici une maison située à Scottsdale, au nord de Phoenix, Arizona aux USA. En 2002, elle côtait 1 million d’euros.
avant1

360 m², 4 chambres, 4 salle de bains, 3 garages et une belle piscine équipée d’un spa à débordement.
avant2

C’est une piscine en béton projeté comme beaucoup de piscines enterrées aux USA.
avant3

Et en 2005, grosse catastrophe… Un défaut dans les fondations et l’eau s’échappe sous la piscine à travers le gunitage.
apres1

L’histoire ne dit pas si la sécheresse du sous sol a amplifié le phénomène. On est quand même dans l’Arizona. Un état connu pour avoir de nombreux déserts (Death Valley, etc…).
apres2

Toujours est-il que l’eau passée dans le sol a inondé le sous-sol de la maison. Et c’est la maison, dans son ensemble qui s’est affaissée, causant des dégâts irrémédiables. Adieu le million d’euros et adieu la maison. Il a fallu la détruire… Source UglyHousePhotos.
apres3


On peut se lancer soi-même (prévoir du monde quand même…) dans la construction d’une piscine en béton projeté, mais on fait généralement appel à des professionnels pour donner vie à ce type de projet. Avant de se lancer dans la construction d’une piscine, n’oubliez pas qu’il faut comparer les prix et les techniques de construction afin de faire le bon choix pour soi.
Le gunitage est bien indiqué pour les piscines de forme libre, complexe ou de type paysagée. Dans tous les autres cas, une piscine traditionnelle sur mesure ou en kit vous reviendra moins cher.

De l'aide ? Besoin de contacter un pisciniste ?
Expliquez votre problème ici pour être mis en relation avec des professionnels proches de chez vous. Service gratuit et sans engagement.

Pour plus d'efficacité, renseignez correctement toutes les informations. Champs obligatoires marqués d'une étoile (*).
  • Merci de préciser : type de piscine / abri / spa, forme, dimensions, système de filtration, de désinfection / traitement de l'eau, d'étanchéité, équipements, etc.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Autres articles dans la même thématique


4 Réponses pour Comment construire sa piscine en béton projeté ?

  1. Adri 10 juillet 2015 à 10 h 48 min #

    Cet article est complètement biaisé … Pourquoi, sur la construction du béton projeté, êtes vous aller chercher des photos dont on ne sait pas vraiment ce qu’il s’est passé, le tout dans un climat extrême (+45°C l’été) alors que sur les articles sur les piscines en plastique (liner, coque, …) vous ne parlez de rien ???

    Si vous étiez honnête, vous parleriez :

    – Liner : pli, déchirure, perte de couleur, osmose, eau à moins de 28°C, …

    – Coque : éventrement, soulèvement, osmose, …

    Vendre ses produits en dénigrant les autres et en trompant les consommateurs avec des sources peu fiables, c’est à la limite de la diffamation …

    • Anthony 10 juillet 2015 à 13 h 12 min #

      Complètement biaisé ? Vous y allez un peu fort non?
      Ce portail ne fait l’apologie d’aucun type de piscine en particulier. Aucun partie pris car aucune affiliation avec tel ou tel constructeur / fabricant / vendeur / distributeur. Ce sont les gens qui décident du type de piscine qui leur correspond en fonction de leurs préférences, leur espace disponible, leur budget, etc. Ils nous contactent en nous demandant de l’aide qu’ils ne trouvent pas ailleurs.
      Ici, la source des photos est explicite. En naviguant dans la rubrique piscine du site en question, qui est opéré par un agent immobilier de longue date, on peut voir que c’est une histoire parmi d’autres.
      Les piscines en béton projeté sont très bien, quand elles sont bien faites, bien installées et bien entretenues (comme toutes les piscines).
      Concernant les liners, coques et autres types de piscine, il y a dans les articles correspondants déjà présents sur ce portail, suffisamment d’éléments pour permettre aux personnes intéressées de s’informer sur le pour / contre, avantages / inconvénients de chaque type de piscine.
      Tous les aspects que vous soulevez (pb liés aux liners, coques et bien d’autres encore) sont abordés dans les articles correspondants.
      Merci de ne pas faire d’amalgame. Et désolé de vous savoir blessé.

  2. Gil 15 octobre 2016 à 8 h 32 min #

    Ancien constructeur de piscine en béton projeté, je rejoins un peu l’avis d’Adri.

    Le béton projeté est de loin le type de construction le plus solide et résistant.

    Son seul vrai inconvénient est son prix. Il nécessite des moyens professionnels pour sa mise en oeuvre et sa technicité ne permet pas à un amateur d’utiliser ce type de construction.
    De plus le temps de construction est plus long donc plus cher lorsqu’on paye des ouvriers… j’en sais quelque chose…

    Je possède une piscine en béton projeté qui est restée plus de 4 ans sans eau (test de résistance ultime…). Aucune fissure n’est apparue.
    C’est le cas le plus classique casse de piscine que les assureurs refusent de couvrir…

    N’essayez ce test plus de quelques jours sur des piscines liner ou coque !!!

    L’exemple que vous publiez n’est pas du tout représentatif du vieillissement du béton projeté.

    En fait la photo de la piscine percée que vous publiez est le résultat de l’analyse des fissures.
    A l’origine, il n’y avait que des fissures sous le débordement.
    Afin de comprendre se qui s’était passé, ils ont percé (au marteau piqueur) le béton à différent endroit de la piscine (pour voir en dessous).
    D’où cet aspect impressionnant de multiple perforations.

    On peut voir sous le béton (au fond des trous) des cavités qui font penser à un vide sous la structure. Ce qui est complètement anormal (on ne construit pas sur un vide….). L’absence de ferraillage est aussi assez inquiétant car pour toute construction en béton (projeté ou pas) le ferraillage est un élément extrêmement important.
    Votre première photo montre un ferraillage de bonne qualité (épais et serré) qu’on ne voit pas sur la photo de la piscine fissurée.

    Restons objectif :

    Si vous vous amusez à défoncer au marteau piqueur une piscine coque ou liner, vous obtiendrez des images toutes aussi terrifiantes mais qui ne représenteront pas le vieillissement de ces matériaux…

    Cordialement

    • Anthony 16 octobre 2016 à 6 h 22 min #

      Merci pour votre témoignage qui aidera les autres lecteurs à évaluer ces questions.
      Au delà de votre expertise et connaissance du sujet, l’exemple personnel que vous citez parle de lui même : piscine monobloc béton, vidée pendant 4 ans, sans soulèvement ni déformation. C’est impossible avec une creusée coque, bois ou panneaux.
      Oui les piscines en béton projeté, et les banchées ou vibrées de manière générale, sont plus résistantes au temps qui passe que les autres. La rédaction en est aussi convaincue (comme Adri au dessus).
      Oui dans l’enterré, le monobloc béton est plus sûr qu’une coque, des panneaux ou du bois face au risque de soulèvement, déformation, affaissement des parois suite à vidange, fuites non réparées, mouvement du sol à cause de sa nature (argile, enrochement… au hasard), inondations, fortes pluies ou sécheresse.
      Oui les assureurs et les constructeurs connaissent et ne couvrent pas les soulèvements ou déformations structurelles quand un particulier vidange sa coque un peu trop vite.
      Pour le reste, l’exemple illustré dans cet article montre bien l’absence ou l’insuffisance de ferraille = défaut de construction pour un gunitage (risque sismique, sécheresse, etc).

Laisser un commentaire