Filtre piscine : quels critères prendre en compte ?

Dans une piscine, le filtre est un élément indispensable car il sert à débarrasser l’eau de ses impuretés.

C’est l’équipement qui permet de nettoyer l’eau. Sous l’impulsion de la pompe, l’eau circule dans la piscine et traverse le filtre.

Il capture et retient les impuretés qui sont de nature à faire tourner l’eau :
micro-organismes neutralisés (ou non) par les désinfectants : bactéries, spores de champignons, algues microscopiques.
éléments trop petits pour être écartés par les skimmers ou  la pompe de filtration : brindilles, feuilles et insectes de petite taille.
résidus liés à l’utilisation du bassin : huiles solaires, transpiration, etc.

Privilégiez les marques reconnues et achetez-les en boutique spécialisée (crédit photo : PiscineShop)

Privilégiez les marques reconnues et achetez-les en boutique spécialisée (crédit photo : PiscineShop)

Le filtre est un équipement indispensable si vous voulez profiter pleinement de votre piscine

Que se passe-t-il quand une piscine n’a pas de filtre ?

Sans filtre, l’eau devient trouble, colorée et peu accueillante à cause de tous les déchets organiques qui restent en suspension dans l’eau et au fond du bassin.

Vous aurez beau mettre tous les désinfectants possibles que ça n’y changera rien. Bien au contraire, l’eau deviendrait alors impropre à la baignade car saturée de produits chimiques (mauvaises odeurs, sensations de piccotements, irritations cutanées, décoloration des textiles) et de germes divers (staphylocoques, bacilles, nids à moustique, etc).

Une piscine sans filtre doit être vidangée fréquemment afin de la re-remplir avec de l’eau claire (tous les 2 ou 3 jours en été…). C’est gérable pour une toute piscine hors sol pour enfant (gonflable ou autre), mais c’est à proscrire pour les piscines de grande taille, enterrée ou non. Outre que ca coute rapidement très cher en eau, ça pose des soucis de sécurité et de confort.

Toutes les maisons et terrains ne sont pas équipés de système d’évacuation ou de traitements d’eaux usées capables d’absorber des dizaines de milliers de litres chaque semaine. C’est problématique pour vous même et votre voisinage. Par ailleurs, il faut attendre à nouveau que l’eau soit suffisamment chaude pour s’y baigner. Plutôt rageant!!

En résumé, le filtre est un élément indispensable si vous voulez profiter pleinement de votre piscine sans perdre du temps à la nettoyer et à la re-remplir d’eau froide.

Panorama des différents types de filtre pour piscine

Pour le novice en piscine, faire un choix parmi tous les types de filtre possibles n’est pas toujours facile. Un conseil : renseignez-vous sur internet ou en boutique spécialisée, et demandez des infos aux gens que vous connaissez qui ont des piscines. Ils vous aideront.

En gros, il faut choisir un filtre qui a une qualité de filtration suffisante pour votre piscine et son environnement, et qui vous demandera le moins de travail possible côté entretien.

Les chaussettes (ou poches)

Filtre poche piscine

Les filtres à poche sont surtout utilisés avec un groupe de filtration monobloc

Convient à tous les types d’eau et de piscine.

Principe : C’est une chaussette (ou poche) multicouche qui filtre les impuretés. Elle se positionne sur les skimmers ou une panière spécifique.
Entretien : On la remplace quand elle sale. Peut se laver en machine ou dans des bains spéciaux.
Qualité de filtration :Il retient les impuretés dont la taille est supérieure à 20 microns environ (0,02 mm d’épaisseur).

Avantages : Facile à installer et à utiliser. Peu coûteux.
Inconvénients : L’entretien peut devenir pénible en été à cause de la fréquence de changement des chaussettes. La durée de vie parfois trop limitée des chaussettes (dépend de la météo et de l’utilisation du bassin).

Les cartouches

Nettoyage filtre cartouche piscine

Se nettoie au jet d’eau. Une brossage des plis est aussi judicieux

Convient à tous les types de piscine, mais déconseillé avec les eaux calcaires.
Principe : La cartouche est une membrane perméable plissé qui retient les impuretés. L’aspect plissé et compact cache en réalité une très grande surface de filtration (plusieurs mètres carrés).
Entretien : On rince la cartouche au jet d’eau ou en la faisant tremper dans un bain spécial.
Qualité de filtration : 20 microns.
Avantages : Peu coûteux. Facile à utiliser et à entretenir.
Inconvénients : L’entretien peut devenir pénible en été à cause de la fréquence de changement des chaussettes (au moins 1 à 2 fois par semaine). Incompatible ou déconseillé avec les pompes trop puissantes.

Le sable

Sable pour filtre filtration piscine

Le sable a une finesse de filtration de 30 à 50 microns

Convient à tous les types d’eau et de piscine.
Principe : C’est une cuve remplie de sable. Le sable retient les saletés et impuretés contenues dans l’eau lorsqu’elle traverse la masse de sable.
Entretien : Il se nettoie par un système de lavage à contre courant suivi d’un rinçage. Ces deux opérations évacuent l’eau sale vers l’égout.
Qualité de filtration : Il retient les impuretés dont la taille est supérieure à 40 microns environ (0,04 mm d’épaisseur). Il est conseillé d’utiliser un floculant pour augmenter la finesse de la filtration.

Avantages : Permet d’encaisser des débits d’eaux importants. Offre une qualité de filtration correcte. Cout d’exploitation peu élevé. Facile à maintenir.
Inconvénients : La finesse de filtration est parfois limitée (ajout de floculant). Consomme beaucoup d’eau lors des opérations de contre-lavage/rinçage. Nécessite des travaux d’aménagement importants (tuyauterie, installation d’une vanne multivoie, raccordement électrique et hydraulique, évacuation des eaux usées).

Les diatomées

Diatomite piscineConvient à tous les types de piscine, mais déconseillé avec les eaux calcaires et incompatibles avec les floculants (colmatage du filtre).
Principe : Même principe que le filtre à sable. Les diatomées sont une poudre d’algues qui se déposent sur des toiles synthétiques et forme un “gâteau”. Certains filtres à diatomées sont équipés d’une vanne multivoie.
Entretien : Il faut souvent rajouter des diatomées (via les skimmers) pour maintenir la gateau.
Qualité de filtration : Excellente car elles retiennent des impuretés de 2 à 5 microns (0,002 à 0,005mm d’épaisseur)

Avantages : L’efficacité.
Inconvénients : Assez cher à l’achat et à l’entretien. Incompatible avec les pompes trop puissantes.

La zéolite

zeolite filtration piscine

Une alternative au sable

Convient à tous les types d’eau et de piscine.
Principe : La zéolite est une pierre volcanique poreuse. Même principe que le filtre à sable. On peut l’utiliser à la place du sable.
Entretien : idem que pour un filtre à sable
Qualité de filtration : De l’ordre de 5 microns, quasi équivalent aux diatomées.
Avantages : Excellente filtration. Nettoyage moins fréquent que le sable. Maintient du pH. Perte de chargée diminuée.
Inconvénients : Cher à l’achat.

Les billes de verre

Verre recycle piscine

Le verre recyclé, une matière filtrante qui a de l’avenir.

Convient à tous les types d’eau et de piscine.
Principe : Des billes de verre recyclé. Même principe que le filtre à sable. On peut l’utiliser à la place du sable.
Entretien : Idem que pour un filtre à sable, en moins fréquent.
Qualité de filtration : De l’ordre de 15 microns.
Avantages : Excellente filtration. Contre-lavage / rinçage moins fréquent qu’avec le sable car il n’y a pas de formation de biofilm dans le filtre.
Inconvénients : Aucun véritable inconvénient.

Les 4 critères à prendre compte pour choisir le filtre de sa piscine

Considérez ces critères pour éclairer votre choix.

1 – Le volume d’eau à filtrer

Il s’agit du nombre de litres d’eau contenu dans la piscine, souvent exprimé en mètres cubes (10, 20, 30, 40 m3, etc). Pour info, une piscine classique de 8m par 4m avec une profondeur moyenne d’1m50 contient 8 x 4 x 1.5 = 48m3 soit 48000 litres d’eau.

Ce volume donne différentes indications :
– taille du filtre à privilégier, c’est à dire le diamètre ou la surface totale de filtration.
– compatibilité avec la pompe de filtration choisie car il doit être capable de filtrer toute l’eau envoyée par la pompe sans mettre le système hydraulique sous pression.
– le type de filtre à privilégier. Les chaussettes ou cartouches ne sont pas indiquées pour les bassins de taille moyenne à grande. Alors que le sable, les diatomées, la zéolite ou les billes de verre peuvent convenir à tous les types de bassin.

2 – Le type d’eau de remplissage

L’eau est plus ou moins calcaire et riche en minéraux selon les régions et les zones de prélèvement (nappes phréatiques, puits, eaux récupérées). Le calcaire et les minéraux ont un impact direct sur la facilité (ou non) à maintenir une eau claire et cristalline.

Le dosage des produits chimiques joue un rôle primordial (taux de désinfectant, régulation du pH et de l’alcalinité, produits anti-calcaire ou séquestrants métaux), mais le travail de filtration est tout aussi important. Il permet à l’eau de se nettoyer et de rester agréable pour la baignade.

Dans les régions où les eaux sont très calcaires ou riches en minéraux, il est bienvenu de rester sur des types de filtre à cuve (sable, verre, zéolite), plutôt qu’à diatomées ou à membrane (chaussettes, cartouches).

 

3 – Le type de désinfectant utilisé

Les désinfectants les plus courants en piscine sont le chlore en galets, le chlore par électrolyse au sel, le brome et l’oxygène actif.

Ils sont compatibles avec tous les types de filtre, mais certains produits chimiques tel que les floculants après un traitement choc pour rattraper une eau qui a tournée (verte, trouble, etc) ne sont pas compatibles avec les filtres à diatomées.

4 – Les caractéristiques propres au média filtrant

Comme expliqué, chaque filtre a ses avantages et ses inconvénients. Instinctivement, vous aurez plus ou moins d’affinités avec tel ou tel type de filtre.

Les filtres les plus couramment utilisés sont les cuves remplies de sable, de diatomées ou de billes de verre et les cartouches.

Les chaussettes et les cartouches sont déconseillées pour les grands bassins car ils doivent être équipés de pompes puissantes pour faire circuler l’eau.

Le sable, le verre ou la zéolite sont capables d’encaisser de gros débits si la cuve est suffisamment grande. Il faut choisir sa pompe en fonction du filtre (pas l’inverse) et équiper la cuve d’un manomètre pour mesurer la pression du circuit hydraulique.

Pour résumer,

Le filtre est un équipement incontournable pour quiconque souhaite profiter de sa piscine sans passer son temps à la nettoyer dès que les beaux jours reviennent.

Il faut choisir son filtre en fonction de la taille du bassin (petit, moyen, grand), de la nature de l’eau de remplissage (calcium et minéralité), du désinfectant privilégié (chlore, brome, autre).

En fonction de ces éléments, le choix final se restreint autour d’1 ou 2 types de filtre. Il ne reste plus qu’à choisir sur les éléments qui offrent le meilleur compromis pour vous : budget à l’achat et à l’exploitation, facilité d’utilisation et d’entretien.

 

De l'aide ? Besoin de contacter un pisciniste ?
Expliquez votre problème ici pour être mis en relation avec des professionnels proches de chez vous. Service gratuit et sans engagement.

Pour plus d'efficacité, renseignez correctement toutes les informations. Champs obligatoires marqués d'une étoile (*).
  • Merci de préciser : type de piscine / abri / spa, forme, dimensions, système de filtration, de désinfection / traitement de l'eau, d'étanchéité, équipements, etc.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Autres articles dans la même thématique


2 Réponses pour Filtre piscine : quels critères prendre en compte ?

  1. nicolai 10 mai 2017 à 9 h 16 min #

    bonjour , que me conseillez vous pour le changement du bac a sable d’une piscine de 50m3 s v p ? et également une fourchette de prix ..je vous remerci par avance .cordialement

Laisser un commentaire