Protection de Piscine : Quel est le Système de Sécurité le Plus Efficace ?

Qui dit piscine, dit protection de la piscine.

Une piscine est plus qu’un espace de loisirs à domicile. C’est d’abord une expérience familiale que l’on construit jour après jour. Une sorte de machine à fabriquer des moments de bonheur que l’on partage avec ses enfants.

Mais l’eau qu’elle contient n’est pas sans danger. Elle doit être protégée, et pas uniquement contre le risque de noyade ou d’accident.

Zoom sur les protections de piscine et les manières de choisir un dispositif de sécurité adapté à sa piscine et à sa situation.


Pourquoi protéger sa piscine

On protège sa piscine pour plusieurs raisons. La principale raison est de limiter au maximum le risque de noyade et d’accident lié au plan d’eau.

Quelqu’un pourrait s’y noyer

On installe une piscine chez soi pour créer un espace de bien être et de plaisir à domicile. L’eau n’en reste pas moins un élément dangereux qui peut devenir un monstre froid, silencieux, cruel et sans pitié.

Chaque année, les piscines familiales sont à l’origine de nombreux décès par noyade accidentelle.

L’enquête NOYADES de Santé Publique France (consultable ici) dresse à ce sujet des statistiques sans équivoque. Le nombre de noyades accidentelles a très fortement augmenté entre 2015 et 2018, passant de 858 à 1758.

Des adultes sont concernés mais il s’agit surtout d’enfants qui échappent à la vigilance d’un parent. Quand il y a décès, les impacts sur les survivants sont malheureusement dévastateurs sur le plan moral, psychologique et familial. Et quand il y a survie, le choc traumatique peut être tel qu’une phobie ou une peur panique de l’eau peuvent s’installer durablement dans la tête des victimes.

Et c’est d’autant plus cynique qu’une noyade est presque toujours un événement silencieux.

Les autres raisons

A côté du risque de noyade, il y a aussi le risque d’accident ou de blessure. Il concerne tous les types d’usagers de l’espace piscine, baigneur ou non : chutes, glissades, éraflures, entorses, etc.

Etant donné ces risques et le nombre de noyades ou d’accidents, la loi oblige depuis 2003 les propriétaires de piscines à sécuriser leur bassin. Et cette obligation légale devient à son tour une des raisons pour lesquelles vous devez protéger votre piscine. Même si vous n’avez ni enfants en bas âge, ni personnes ou animaux à risque dans votre entourage.

Ainsi, qu’elle soit enterrée ou semi-enterrée, votre piscine doit comporter au moins un système de sécurité homologué : une alarme, une barrière, une couverture ou un abri.

L’alarme et la barrière ont un rôle uniquement sécuritaire. La couverture et l’abri, en plus de l’aspect protection / sécurité, permettent aussi de prolonger la saison de baignade, de simplifier l’entretien courant, de maintenir plus facilement la qualité de l’eau ou de mettre en valeur le bassin.

Comment protéger sa piscine

Passons en revue les systèmes de protection de piscine existants, mais partons d’abord de l’essentiel.

Quelle est votre priorité ?

Vous voulez d’abord protéger votre piscine contre le rythme des saisons et ses aléas naturels pour mieux en profiter au fil de l’année ?

Ou vous voulez en priorité protéger les utilisateurs de votre piscine contre les dangers de l’eau qu’elle contient ?

C’est sûrement un peu des deux, mais si le deuxième est prioritaire pour vous, alors il faut commencer par les règles de base.

Pour les enfants :

Avec les enfants, la première règle de base est une évidence : rien ne remplace la vigilance humaine.

Il faut toujours se baigner en même temps qu’eux (avec eux) et toujours désigner un adulte responsable pour les surveiller.

Ensuite, et puisque vous avez probablement acheter votre piscine pour faire leur bonheur, le meilleur conseil est aussi le plus simple et le plus évident : expliquez et montrez à vos enfants comment réagir quand on est entièrement immergé dans l’eau.

Il s’agit de leur apprendre les gestes qui sauvent face aux dangers de l’eau.

Ce sont des gestes simples qui peuvent s’apprendre dès 1 ou 2 ans :

– accepter et apprendre à aimer la sensation de l’eau sur son corps sans se sentir oppressé,

– se retourner tout seul sur le dos pour flotter tête hors de l’eau,

– avancer doucement et calmement en battant des jambes vers un bord de bassin ou l’endroit le moins profond,

– s’accrocher tout seul à un bord du bassin ou à l’échelle.

Il ne s’agit pas d’apprendre à nager, mais juste à flotter et à se déplacer dans l’eau, sans brassard ni bouée, pour apprendre des gestes simples qui sauvent la vie.

Si vous êtes à l’aise avec ça, faites le vous même. C’est ludique et c’est un bon moyen de renforcer les liens familiaux (voir une méthode ici).

Si vous ne vous en sentez pas capable, faites appel à un maître nageur. Faites le venir chez vous ou allez dans une piscine municipale. Ca ne coûte pas cher et ça s’apprend en 3 ou 4 séances.

Pour les adultes :

Pour les adultes aussi, les règles de base sont simples et évidentes : tenir compte de sa forme physique – éviter de se baigner sans surveillance – entrer progressivement dans l’eau – éviter les repas trop copieux et trop arrosés d’alcool avant et pendant la baignade.

Cela dit, on ne peut pas toujours être derrière ses enfants, ni surveiller en permanence sa piscine. C’est là que les systèmes de sécurité pour piscine prennent le relai.

Comparatif des protections de piscine homologuées

Pour protéger votre piscine, vous pouvez installer l’une de ces 4 protections de piscine.

1 – Les alarmes

Il y a les alarmes immergées et les alarmes périmétriques.

Elles émettent un signal sonore lorsqu’un mouvement est capté dans leur périmètre de sécurité (alarme périmétrique) ou dans l’eau (alarme immergée).

Leur homologation est soumise à la norme NF P 90 307. Il faut contrôler ce point avant d’acheter le modèle qui vous a tapé dans l’œil. Attention de ne pas les confondre avec les alarmes parlantes non homologuées qui sont juste des détecteurs de mouvements.

Prix allant de 200 à 1000€ l’unité (hors pose)

Côté avantages : très discret sur le plan visuel – peu de manipulation à prévoir – facile à installer et à entretenir soi même – bon marché.

Côté inconvénients : C’est un système réactif et pas préventif. Une alarme n’empêche pas l’accès au plan d’eau. Quand elle sonne c’est qu’il y a déjà danger. Il faut pouvoir réagir immédiatement. Ce qui n’est pas toujours possible. Par ailleurs, une alarme peut réagir trop tardivement, par exemple après 5 à 10 secondes d’immersion, ce qui suffit pour couler et se noyer. Et elle peut aussi se déclencher alors qu’il n’y a pas de danger : passage d’animaux dans le périmètre de sécurité, vents trop forts qui créent des ondulations à la surface de l’eau. Si vous avez de très jeunes enfants qui ne savent pas se débrouiller dans l’eau, il vaut mieux choisir un autre type de protection.

Pour qui ? Piscine d’intérieur ou sous abri haut, enterrée ou non – piscine de forme complexe -piscine d’extérieur, enterrée ou non, dans maison sans enfants en bas âge et avec peu d’animaux domestiques.

2 – Les barrières

Les barrières ou clôtures de piscine peuvent être fixes, amovibles ou escamotables.

Elles permettent de ceinturer complètement le bassin pour en interdire l’accès. Elles doivent être installées à au moins un mètre de l’eau, pour éviter de tomber directement dans la piscine si on les enjambe et laisser suffisamment de place pour sortir de l’eau ou circuler agréablement autour du bassin.

Leur homologation est soumise à la norme NF P 90 306 qui donne des indications sur des éléments comme la hauteur minimale, la solidité (parois, fixations au sol) ou le mécanisme d’ouverture / fermeture.

Prix allant de 30€ à plus de 200€ le mètre linéaire pour un modèle escamotable sur mesure fourni posé.

Côté avantages : très efficace pour empêcher les moins de 6 ans d’accéder au bassin – bon rapport / qualité prix pour les modèles fixes basiques – possibilité de faire du personnalisé (couleur, matériaux) – facile à installer et à utiliser – aucun frais de maintenance.

Côté inconvénients : dispositif très voyant qui n’est pas au goût de tout le monde – il faut suffisamment de place sur la plage / terrasse pour pouvoir l’installer – faire attention au mobilier de jardin qui peut être déplacé et utilisé pour franchir la barrière.

Pour qui ? Tous les types de piscine : enterrée ou hors-sol, extérieur ou intérieur, grande ou petite, forme simple ou complexe.

3 – Les couvertures

Ce sont les protections de piscine les plus courantes car elles ont un rôle double.

Elles permettent de masquer tout le plan d’eau pour en interdire l’accès et simplifient l’entretien et la gestion de l’eau au fil de l’année.

Soumise à la norme NF P 90 308, les couvertures sont une grande famille qui regroupent en réalité des dispositifs de sécurité parfois très différents les uns des autres : bâches à barre, filet, couverture d’hivernage, volet roulant, terrasse mobile, fond mobile.

Prix allant de 25€ le mètre carré pour une bâche à barres à plus de 10 000€ pour une terrasse ou un fond mobile fourni posé.

Côté avantages : c’est ce qu’il y a de mieux en matière de protection – efficace contre le risque d’intrusion humaine, contre les intempéries et les pollutions externes – évite l’évaporation d’eau – limite les pertes de chaleur – permet de gagner quelques jours de baignade par an– discret et/ou esthétique – excellent rapport qualité prix sur le long terme.

Côté inconvénients : plus ou moins facile à financer, installer, utiliser ou entretenir selon le dispositif choisi – privilégier un système motorisable car l’ouverture / fermeture manuelle devient rapidement très pénible (poids, effort physique, être à 2) – terrasse, fond mobile et volet roulant pas possible sur les piscines hors-sol ou celles ayant une forme originale.

Pour qui ? Si votre piscine a une forme + taille classique, il y a obligatoirement un type de couverture adapté à votre bassin et à votre budget. Le volet roulant motorisé étant un excellent compromis.

4 – Les abris

Les abris de piscine sont aussi un système de sécurité, mais ils sont avant tout recherchés pour leur capacité à prolonger la saison de baignade (dossier complet ici).

Encadrés par la norme NF P 90 309, ce sont des structures d’apparence très variable : hauteur, forme, matières, type d’ouverture / fermeture.

Prix allant de 2000€ pour un petit abri bas à plus de 50 000€ pour un abri haut fixe fourni posé.

Côté avantages : efficace contre le risque d’intrusion humaine, les intempéries et les pollutions externes – permet de gagner quelques semaines à quelques mois de baignade par an– certaines installations garantissent une plus value immobilière (gros budget uniquement).

Côté inconvénients : installation plus ou moins chère et complexe – manipulation fastidieuse si l’abri n’est pas motorisé – généralement peu esthétique – déclaration de travaux pour les modèles >1,80m – humidité, condensation – entretien plus ou moins facile selon la forme et la hauteur.

Pour qui ? Tous types de piscine enterrées ou hors sol

Avis sur les protections de piscine complémentaires

Ici on ne parle pas d’alternative, mais bien de complément aux protections de piscine homologuées. Il ne faut pas confondre label (CE, NF, ROHS, etc) et homologation (conformité à une norme).

Sur ce terrain, il y a les alarmes parlantes et les bracelets / colliers pour enfants.

L’alarme parlante est un capteur de mouvement qui émet un message vocal enregistré quand il détecte une personne dans son périmètre. Entre 100 et 200€, elle peut être un bon complément à l’alarme immergée. Il faut juste faire attention que le déclenchement du message enregistré ne devienne pas un jeu pour les enfants…

Les bracelets et colliers se concentrent sur les déplacements de l’enfant. La base relai et/ou votre smartphone vous alertent dès qu’il y a immersion ou éloignement d’un périmètre de sécurité (à plus de 30 mètres par exemple). Très sécurisants pour les parents, ils sont aussi très pratiques car utilisables ailleurs que chez soi (plage ou base nautique par exemple). Prix allant de 80 à 200€ selon les marques / modèles.

Utiliser ces équipements ne vous affranchit pas de l’obligation de sécurité de votre piscine. Il faut choisir parmi les 4 systèmes homologués.

Quelle protection de piscine privilégier ?

Pour conclure,

voici des éléments pour vous aider à choisir la meilleure protection de piscine adaptée à votre situation.

Le Béaba de la piscine à domicile

Nous l’avons déjà dit, mais nous le rappelons parce que c’est le plus important quand on a une (vraie) piscine chez soi et des enfants de moins de 10 ans. La meilleure protection est de leur apprendre à flotter dans l’eau sans paniquer et à se déplacer vers un bord du bassin ou un endroit où ils ont pied. C’est le Béaba de la piscine à domicile.

Si vous êtes à l’aise en piscine et en natation, faites le vous même (voir une méthode ici). Sinon faites appel a un maître nageur spécialisé. C’est un investissement sur l’avenir de vos enfants qui peut se faire chez vous dans votre piscine ou dans une piscine municipale proche de chez vous.

Evitez l’achat impulsif et mûrissez votre choix

Côté équipement, l’arbitrage final se fait en 2 temps.

D’abord sur des critères objectifs comme le type de piscine que vous avez, son emplacement et environnement, l’âge des baigneurs aujourd’hui et dans 2-5-10 ans, et votre budget. Le budget englobe les coûts d’acquisition, d’installation, d’entretien annuel et tout ce qui touche à la durée de vie du produit. Il faut se projeter à long terme.

Et ensuite, sur des éléments subjectifs liés à la vie quotidienne avec votre protection de piscine. La vie au jour le jour adresse tout ce qui concerne l’ouverture / fermeture du dispositif, sa fiabilité, son esthétique et ses préférences personnelles sur le plan visuel au fil de l’année, pendant le hors saison notamment.

Evitez l’achat impulsif et mûrissez votre choix. Pour cela, rien de bien compliqué.

La méthode toute simple pour faire le meilleur choix

Prenez un crayon et un papier. Tracez un bête tableau à 4 lignes (type de protection) et 2 colonnes (++/– ou avantages/inconvénients par rapport à votre situation). Ensuite, faites le tour des magasins spécialisés autour de chez vous. Posez des questions. Discutez avec les conseillers. Comparez les prix des systèmes qui vous intéressent le plus. Dormez dessus pour laisser mûrir. Le bon choix deviendra rapidement une évidence.

En cas de besoin, nous pouvons vous mettre en relation avec des professionnels proches de chez vous.





Autres articles dans la même thématique


Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Résolvez l'équation (sécurité anti-robot) * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

;