Comprendre le réseau hydraulique d’une piscine traditionnelle

Vue en coupe du système de filtration classique pour une piscine traditionnelle

Vue en coupe d’une piscine avec filtration classique ou traditionnelle

Une piscine est reliée à un réseau de canalisations qui permet la circulation de l’eau. Cette tuyauterie met en scène un réseau hydraulique qui a pour fonction première de permettre la filtration et le nettoyage de l’eau. Selon le degré de raffinement et d’instrumentation de la piscine, ce réseau hydraulique peut aussi servir à la mise en place d’un système d’évacuation de l’eau ou à relier des équipements de confort ou de loisirs qui utilisent l’eau du bassin pour fonctionner.

Les piscines écologiques, naturelles ou biologiques ont un réseau hydraulique à part, car leur système de filtration et de recyclage de l’eau est sans équivalent. Dans cet article, nous ne nous intéressons qu’au système hydraulique des piscines ayant un système de filtration traditionnel (cf image ci-dessus), fussent-elles maçonnées, à coques ou hors-sol.


Qu’appelle-t-on réseau hydraulique ou de canalisations d’une piscine traditionnelle ?

Le réseau hydraulique d’une piscine traditionnelle désigne toutes les canalisations et la tuyauterie qui permettent la circulation de l’eau, en reliant le bassin avec :
– le système de filtration (épuration de l’eau, nettoyage du bassin).
– le réseau d’adduction et d’alimentation en eau (plomberie classique, bac récupérateur ou puits).
– le circuit d’évacuation des eaux usées (égout, bac de récupération d’eau)..
– les équipements de confort (chauffage, régulateur, surpresseur, électrolyseur).
– les équipements de loisirs (nage à contre courant, jets de massage).

1- Les canalisations du système de filtration

Ce sont les canalisations les plus importantes car spécifiquement dédiées à la filtration et au nettoyage de l’eau. C’est un élément indispensable à une piscine puisqu’elles permettent de profiter et de maintenir une eau de qualité (saine, propre, équilibrée) qui invite au plaisir de la baignade et qui est à la base du désir de jouir d’une piscine.

Il y a d’abord la circulation de l’eau entre le bassin et le système de filtration. Et selon le type de piscine, viennent éventuellement se rajouter les canalisations liées à l’utilisation d’un balai aspirateur ou d’un robot nettoyeur.

Un circuit indispensable pour l’épuration et le nettoyage de l’eau

Il s’agit du réseau de canalisations qui permet :
– d’aspirer l’eau du bassin via les skimmers et la bonde de fond,
– de conduire l’eau dans le filtre de la piscine,
– de réinjecter l’eau filtrée et épurée dans la piscine via les buses de refoulement.

Le ou les skimmers sont le point d’entrée dans le réseau hydraulique de filtration. Ils sont installés sur le haut d’une paroi (parfois sur plusieurs parois) et aspirent l’eau de surface. Selon les modèles, un skimmer est capable de traiter une surface d’eau de 25 à 30 m² avec un débit moyen de 6 à 10 m3/h. Selon la taille et le type de piscine, il faut en installer plusieurs.

La bonde de fond est aussi un point d’entrée dans le réseau hydraulique de filtration. Ce n’est pas un élément indispensable quoique fréquemment installé, notamment parce qu’elle permet l’évacuation de l’eau en cas de vidange partielle ou totale du bassin. Elle est installé au point le plus bas et profond du bassin, avec une vitesse d’aspiration de 0,6 m/s en moyenne et un débit compris entre 7 et 15 m3/h.

Les buses de refoulement sont le bout de chaîne du processus de filtration l’eau. Elles constituent le point de retour de l’eau dans le bassin. Souvent de taille standard (63 mm de diamètre), une buse permet d’avoir un débit refoulant de de 3 à 6 m3/h. Il est préférable de les installer dans les parties concaves du bassin.

Un circuit pour brancher un aspirateur

Il n’est pas systématique sur toutes les piscines traditionnelles, quoique plutôt fréquents. Il s’agit d’une canalisation qui relie le bloc de filtration à une prise balai. Cette prise balai a pour unique fonction de permettre le branchement d’un balai aspirateur manuel ou d’un robot nettoyeur de type robot hydraulique ou robot à pression.

Ce type d’appareillage n’est pas obligatoire mais fortement recommandé pour faciliter le nettoyage du bassin. Il permet de brosser et d’aspirer certains dépôts que le système de filtration n’est parfois pas capable d’aspirer par lui même. Ainsi des algues, des feuilles ou insectes qui sont collés sur les parois et le fond du bassin.

La prise balai s’installe à moins de 35 cm de profondeur pour faciliter le branchement manuel. Elle a un débit de 3 à 4 m3/h. Selon le type d’appareil de nettoyage, le sens de circulation de l’eau au niveau de la prise balai peut être inversé. Débit aspirant si emploi d’un aspirateur manuel ou d’un robot hydraulique à aspiration. Débit refoulant si emploi d’un robot à pression ou surpression (sous réserve qu’une pompe spécifique, appelée surpresseur, soit installée dans le local technique).

Notez que certains modèles de piscines en kit, à coques ou hors-sol ne nécessitent pas de pris balai, parce que les constructeurs ont prévu d’autres branchements pour les appareils de nettoyage. Ainsi des balais aspirateur ou des robots qui se branchent directement sur le skimmer à l’aide d’un skimvac.

2- Le réseau hydraulique d’adduction et d’évacuation de l’eau

Ce réseau de canalisations désigne les canaux utilisés pour le remplissage du bassin et l’évacuation des eaux usées.

Il n’y a (généralement) pas de circuit d’alimentation directe en eau

Le circuit d’alimentation en eau doit être déconnecté du réseau public.

La plupart des gens remplissent leur piscine en branchant un tuyau d’arrosage souple sur un robinet relié à la plomberie de leur maison. Et pour des raisons écologiques ou économiques, certaines personnes utilisent un puits ou un bassin de récupération d’eau de pluie pour remplir ou renouveler l’eau de leur bassin. L’ajout d’eau dans la piscine passe alors par un tuyau d’arrosage relié à une pompe ou qui profite de la gravité naturelle (dénivelé, différence de hauteur entre la source et la destination de l’eau).

Prévoir un circuit d’évacuation d’eau est une bonne idée

Les piscines traditionnelles sont la plupart du temps raccordé à un circuit d’évacuation connecté au système de filtration. L’eau est envoyée au “tout à l’égout” ou dans un bac rétenteur / récupérateur d’eau pour être réutilisée dans un système d’arrosage. En général, c’est une réseau enterré en PVC rigide spécial écoulement.

L’évacuation peut se faire via une commande sur la vanne multivoies (position Egout – Waste) des filtres à sable / zéolite / diatomées / verre recyclé ou via un réseau hydraulique spécifique. L’eau s’évacuant par la bonde de fond.

Prévoir un système d’évacuation d’eau est une option pertinente pour éviter des inondations ou de déverser des volumes d’eau importants à proximité du bassin.

3- Le réseau hydraulique des équipements de confort et de loisirs

Ce circuit dépend des équipements installés.

Un circuit de chauffage / réchauffage de l’eau

Pour chauffer l’eau du bassin, il est possible de dériver les canalisations de la filtration pour faire passer l’eau dans un système de chauffage : pompe à chaleur, réchauffeurs électriques, chaudière, chauffage solaire. Une eau chauffée ne met pas en danger la santé d’une canalisation, mais il faut éviter de trop chauffer pour ne pas courir le risque que les canalisations se dilatent et posent des problèmes d’étanchéité au niveau des raccords (vérifier les colliers). Une eau de piscine à 28-29 degrés est à considérer comme suffisamment chaude et chauffée.

A l’opposé, pour protéger l’eau du froid dans les canalisations, il est aussi possible de mettre un isolant autour de certaines portions du réseau hydraulique.

La nage à contre courant et les jets de massage sont un dispositif hydraulique indépendant

Il s’agit d’un équipement qui a son propre dispositif hydraulique et mécanique pour aspirer et refouler l’eau de manière à rendre possible la nage à contre courant. C’est un équipement indépendant du réseau hydraulique dédié à la filtration et à l’épuration de l’eau.

Les douches aussi

Solaires ou non, les douches ont aussi leur propre réseau hydraulique. C’est à dire qu’elles ne sont pas raccordées aux canalisations du système de filtration. Soit elles disposent d’un réservoir que l’on remplit à l’aide d’un tuyau d’arrosage, soit elles sont directement connectées à un tuyau d’arrosage.


Pour plus de détails ou pour une étude détaillée adaptée à votre cas (faisabilité, coûts, délais) prenez conseil auprès d’un professionnel de la piscine.

De l'aide ? Besoin de contacter un pisciniste ?
Expliquez votre problème ici pour être mis en relation avec des professionnels proches de chez vous. Service gratuit et sans engagement.

Pour plus d'efficacité, renseignez correctement toutes les informations. Champs obligatoires marqués d'une étoile (*).
  • Merci de préciser : type de piscine / abri / spa, forme, dimensions, système de filtration, de désinfection / traitement de l'eau, d'étanchéité, équipements, etc.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Autres articles dans la même thématique


Aucun commentaire

Laisser un commentaire