Le pH de l’eau de piscine : à quoi sert cet indicateur ?

Le potentiel Hydrogène (ou pH) est un indicateur clé pour les liquides en général. Dans le monde de la piscine, il permet de mesurer l’acidité et l’alcalinité de l’eau. Le niveau de pH indique la qualité de l’eau de baignade et sa capacité à réagir avec le travail de filtration et de désinfection.
echelle-ph-eau
L’eau, dont la formule chimique est H2O (2 atomes d’hydrogène, 1 atome d’oxygène) est constituée par des ions Hydrogènes positifs (H+) et négatifs (H-). Un pH à 7 indique une eau neutre, équilibrée en ions positifs / négatifs. C’est celui d’une eau naturelle et pure.

Un pH inférieur à 7 indique une eau acide. Un pH supérieur à 7 indique une eau alcaline (ou basique).

Pour maintenir une eau de baignade propre, non agressive pour les baigneurs et équilibrée pour les produits désinfectants (on dit aussi une eau désinfectée et désinfectante), l’enjeu consiste, en fonction du type de désinfectant utilisé, à maintenir le pH entre 6,9 et 8,2. L’idéal pour une eau de piscine est de s’approcher au plus près de 7,4 et d’essayer de maintenir le pH à ce niveau. Cette valeur correspond au pH du liquide lacrymal (les larmes).



Il est fondamental de maîtriser ce paramètre car il a un effet important sur :
– l’activité des désinfectants.
– l’irritation des yeux et de la peau.
– la corrosion des installations métalliques.
– la floculation du sulfate d’alumine.
– la précipitation des sels de calcium qui provoque l’entartrage du revêtement, des canalisations et du système de filtration.
– le développement des algues.

Pour cela, il faut le contrôler régulièrement et le rectifier lorsque c’est nécessaire.

Pourquoi le pH de l’eau de piscine varie-t-il ?

Le pH de l’eau fluctue dans le temps à cause de plusieurs facteurs : le type de désinfectant, la température, le type de revêtement, le brassage de l’eau, la pluie et la composition de l’eau utilisée pour remplir le bassin.

A cause du désinfectant utilisé

La nature du produit désinfectant utilisé impacte l’acidité de l’eau.

Les produits qui rehaussent le pH : HypoChlorites.

Les produits qui abaissent le pH : Chlore (Cl2), Brome (Br2), Acide TriChloroIsoCyanurique, floculants.

Les produits qui n’ont pas d’impact sur le pH : DiChloro IsoCyanurate de Sodium.

A cause de la température, du type de revêtement et du brassage de l’eau

La hausse des températures en été augmente le pH de l’eau et favorise la prolifération d’algues qui accentuent aussi la hausse du pH.

Un revêtement en ciment (enduit) augmente le pH de l’eau.

Tout brassage d’eau libère du gaz carbonique (CO2), ce qui a pour effet de relever le taux de calcaire et d’augmenter le pH. Un dispositif de nage à contre courant, une fontaine, un jet d’eau, un débordement dans une goulotte ou une forte utilisation du bassin sont des éléments qui libèrent une partie du CO2 présent naturellement dans l’eau. Or, le gaz carbonique détruit / ronge le carbonate de calcium présent dans l’eau. Avec moins de CO2, le taux de carbonate de calcium monte, et donc le pH de l’eau. Un taux de carbonate de calcium trop élevé indiquant par ailleurs une eau trop dure (forte présence de calcaire) qui est néfaste pour la matière filtrante (sable, cartouche…).

A cause des pluies acides et de l’eau de remplissage

Les pluies dans les régions industrielles peuvent être acides et donc faire descendre le pH en dessous de 7.

L’eau de remplissage, selon qu’elle est issue du réseau d’eau courant, d’un puits, d’un bac de récupération ou de rétention d’eau, à un pH plus ou moins relevé. C’est aussi fonction du lieu d’implantation du bassin (plaine, montagne). L’eau sera plus ou moins acide (résidus de produits agricoles ou de particules métalliques par exemple).

Comment mesurer le pH ?

Il est important de contrôler et mesurer le pH d’une eau de piscine et de rectifier les écarts lorsqu’il y en a.

Il existe différents accessoires pour mesurer le pH. La mesure porte sur la densité des ions hydrogènes positifs (H+) car ce sont eux qui sont responsables de l’acidité de l’eau.

testeur-ph-electronique

Un pH-mètre électronique

Les bâtonnets ou bandelettes : simple et économique

Contient un réactif chimique qui change de couleur en fonction de l’acidité de l’eau. Pour avoir une idée du pH, il faut immerger le bâtonnet quelques secondes dans l’eau et comparer la couleur obtenue avec une échelle de référence, fournie avec les bâtonnets (Voir sur Amazon).

La précision n’est pas irréprochable car l’air ambiant impacte aussi la réaction chimique et donc la couleur ou taux indiqué. Pour une indication plus précise, on peut s’orienter vers d’autres solutions. Cela étant, les bandelettes de test pour piscine sont un excellent compromis car elles permettent de mesurer plusieurs paramètres chimiques (désinfectant, alcalinité, dureté, acide cyanurique, etc).

Le testeur de pH électronique : rapide et efficace

Permet de calculer avec précision le taux de pH. Les prix vont de 10 à 20€ pour un appareil de mesure simple (Voir sur Amazon). Ils peuvent grimper pour un testeur plus sophistiqué (plusieurs indicateurs) ou automatisé (régulateur automatique de pH).

La trousse d’analyse avec liquide réactif

On remplit l’éprouvette avec un peu d’eau de la piscine, on ajoute quelques gouttes de liquide réactif et on compare les couleurs.
Si vous optez pour ce type d’accessoire, il est judicieux de privilégier une trousse d’analyse qui mesure plusieurs indicateurs : le pH et au moins, un autre indicateur (chlore libre par exemple).

Comment rectifier le pH ?

Après avoir vérifié le pH de l’eau de piscine, il faut le rectifier si elle est trop acide ou trop basique (alcaline).

C’est une opération plus ou moins fréquente. Et il est plus simple d’avoir à remonter le pH que le contraire.

Pour remonter le pH, il suffit d’ajouter du bicarbonate de calcium dans l’eau.

Pour diminuer le pH, il faut utiliser plusieurs produits. D’abord une poudre de sulfate acide de sodium, puis un acide sous forme liquide tel que l’acide chlorhydrique ou l’acide sulfurique.

Il faut faire attention au dosage car ces produits ont un impact sur les pièces métalliques et le revêtement de la piscine.

Notez que les fabricants de produits pour piscine proposent ce genre de produits sous l’appellation “pH Plus” pour monter le pH et “pH Moins” pour baisser le pH (voir des exemples). Ces correcteurs de pH sont très pratiques mais consultez toujours la notice avant de les utiliser.


Le pH doit être testé au moins 1 à 2 fois par semaine pour voir s’il ne s’écarte pas trop des limites recommandées en piscine qui sont de 7,2 minimum et 7,8 maximum. Le plus simple pour gérer ça est l’installation d’un régulateur de pH.

Il est recommandé de faire analyser son eau de piscine par un professionnel 1 à 2 fois par an. Outre les conseils et les actions correctives qu’ils prodiguent, ils sont équipés de matériels de tests et d’analyse qui balayent plus d’indicateurs que les accessoires courants.

De l'aide ? Besoin de contacter un pisciniste ?
Expliquez votre problème ici pour être mis en relation avec des professionnels proches de chez vous. Service gratuit et sans engagement.

Pour plus d'efficacité, renseignez correctement toutes les informations. Champs obligatoires marqués d'une étoile (*).
  • Merci de préciser : type de piscine / abri / spa, forme, dimensions, système de filtration, de désinfection / traitement de l'eau, d'étanchéité, équipements, etc.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Autres articles dans la même thématique


Trackbacks/Pingbacks

  1. Eau de piscine : quel type de traitement choisir ? | L'atelier de l'habitat - 29 juin 2016

    […] Le chlore est un produit puissant et irritant. Il a tendance à dérégler le PH de l’eau, et dégage une odeur assez forte. L’ambiance piscine municipale, ce n’est pas franchement […]

Laisser un commentaire